Accueil / T Y P E S / Chroniques / C?line Dion, star lucide !

C?line Dion, star lucide !

Par un ?trange hasard, comme il y en a souvent les dimanches en soir?e, je suis tomb? sur un entretien entre C?line Dion, la diva qu?b?coise, et la journaliste Denise Bombardier sur les ondes de TV5 Canada.

Et l?, franchement, j’ai ?t? bluff? par la dignit? et la grandeur d’esprit de cette dame. ? 40 ans elle a tout gagn? dans la vie, elle remplit des stades entiers, elle a fait le tour de la plan?te, elle a chant? pour les plus grands de ce monde, mais elle a pourtant toujours gard? l’essentiel de ce qui fait de nous des ?tres humains. La dignit?. La simplicit?. L’humanit?. Le r?alisme. L’amour. Le respect. Le courage. Le travail. Surtout, la maturit? !

M?me si je l’ai trouv? quelque peu perplexe et soucieuse sur son avenir, une fois que certains autour d’elle s’en iront, elle a ?t? extr?mement “lucide” comme l’a tr?s justement remarqu? Mme Bombardier. Je ne sais pas s’il s’agit d’une nouvelle C?line ou simplement de la vraie C?line qu’on ne d?couvre que maintenant mais en tout cas, il faut lui reconna?tre ses nombreuses qualit?s.

Alors effectivement, le proc?s d’intention qui lui est fait par l’ensemble des m?dias-peoples-Intelligentsia frise souvent les extr?mes mais il est surement le r?sultat soit d’une m?connaissance de cette grande dame, soit d’une pure jalousie.

En tout cas, bien que n’?tant pas n?cessairement un fan inconditionnel, MME C?LINE DION, restez toujours aussi authentique et surtout ne l?chez rien.

A propos de

avatar

Check Also

Quand les politicards se foutent sur la tronche

Comme dirait l’un de mes potes qui jaspine argomuche première langue, les bourrins sont lancés ! ...

One comment

  1. avatar

    Pourtant Céline est tellement plus à l’aise en entrevue avec Julie Sneider : pas forcée d’imiter l’accent guindé de Denise Bombardier et d’être tant sur la défensive. Elle répète souvent qu’elle craint autant ses propres réponses que les questions. Hier, elle poussait un profond soupir avant chaque réponse, à en faire pitié : prisonnière de sa carrière, tenue dans l’ignorance par René. Mortifiée de sa faible scolarité, elle est justement tombée dans un piège de Bombardier : « Êtes-vous fatiguée que tant de gens se réclament de vous ? »
    Elle répond comme si la question était : « …qu’on vous réclame » : « Oh, oui, je suis tellement désolée de voir les gens se presser autour de l’auto, pourraient se blesser.. entrevues insistantes au tél. etc… »
    N’avait pas compris l’expression « se réclamer de : s’attribuer les mérites de… » Mais Bombardier ne l’a pas accablée et est passée outre, sans doute comme le fait René, pour ne pas vexer sa poule aux oeufs d’or.
    Encore une fois, tellement plus elle-même en entrevue télé québécoise avec la plus québécoise des interv.