Accueil / SERVICES-PUBLICS / justice / crime (page 10)

crime

Coke en Stock (CCXLIII) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (d) ?

Dans les épisodes précédents, nous avons vu apparaître un drôle de lascar : un prêtre, d’une congrégation nébuleuse lui ayant servi de paravent, après des activités plus que douteuses au temps des dictatures en Amérique du Sud (en Bolivie et en Argentine notamment).  Nous l’avons retrouvé en train de visiter ...

Lire la suite

Coke en Stock (CCXLII) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (c) ?

Dans le précédent article, nous sommes tombés sur un drôle de personnage inattendu en marge de l’étude d’un avion bien particulier, apparu récemment dans les radars de la lutte anti-drogue (et anti-terroriste comme on va le voir).  Cette  découverte est une surprise qui mérite qu’on s’y arrête quelques instants, car elle peut bien ...

Lire la suite

Coke en Stock (CCXLI) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (b) ?

Encore une fois, je ne m’attendais pas à trouver ça, malgré l’habitude, c’est dire, puisque cela fait maintenant dix ans que je m’intéresse à ce sujet, débuté avec la découverte début novembre 2009 du Boeing incendié à Tarkint au Mali (le tout premier «  Air Cocaïne », lire ici le premier article, rédigé dès mars 2010).   Nous venons d’apprendre l’arrestation ...

Lire la suite

Coke en Stock (CCXL) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (a) ?

Reprise ici d’une saga interrompue par la série sur le commerce des armes (1), avec cette fois l’apparition, bien loin de l’Amérique du Sud, d’un événement qui n’est pas sans en rappeler un autre, à savoir l’arrestation de Viktor Bout à Bangkok, piégé par des agents déguisés de la DEA ...

Lire la suite

Benalla à la Bennne ?

Après avoir défrayé la chronique depuis quelques mois, le garde du corps de Macron se retrouve en garde à vue… lien   L’histoire s’amuse des mots, car si l’on traduit littéralement Benalla, on découvre qu’il serait donc le fils d’Allah…alors que Macron se prétendant Jupiter, serait le dieu des dieux romains… Ils étaient donc faits pour ...

Lire la suite

On peut tirer, chef ?

Dans le Charlie Hebdo des années 70, Delfeil de Ton tenait une rubrique intitulée « On peut cogner, chef ?  » dans laquelle il dénonçait chaque semaine (il y avait du boulot) les violences de la police matraqueuse de Pompidou et de son très étrange et brutal ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin, résistant ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXIX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (64)

On en a pas terminé avec la visite d’Asuncion, vraiment riche d’enseignements divers. Cette fois, c’est une entreprise particulière qui va nous intéresser, logée dans un peut hangar de brique et de tôle ondulée.   C’est un hangar-clé de la saga, en fait, découvert après des semaines, sinon des mois de recherches. Il y abritait de façon fort ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXVIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (63)

Il n’y a pas que les hélicoptères, aperçus au Brésil comme on l’a vu dans l’épisode précédent. Il y a un point névralgique, depuis des années, à ce trafic international. Il se passe quelque chose sur l’aéroport d’Asuncion, au Paraguay, c’est évident, désormais. Et cela fait des années que ça dure. C’est pourquoi il contient d’y revenir aujourd’hui, et d’analyser à ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXVII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (62)

Les hélicoptères toujours présents Avec l’arrestation de Felipe Ramos Morais (cf  le « Coke en stock (CCVIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (43) » on pensait l’usage de l’hélicoptère mis un peu en retrait pour le transport de cocaïne, au Brésil. Détrompez-vous : le 12 juin, le terrain de football de ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXVI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (61)

Et puis le temps de rédiger ce long chapitre particulier au sein de la non moins longue saga Coke en Stock, à savoir environ de janvier à juin 2018, d’autres événements se sont produits entre temps, dans les pays cités tels la Bolivie, où le président Morales a fait la ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXIV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (60)

Brésil, Bolivie, Paraguay, Argentine, mais il ne faudrait pas non plus oublier le Venezuela, nous rappelle récemment et fort à propos un journal de Miami. Le Venezuela et ses trafiquants venus acheter des avions à un broker de Floride bien précis.   L’affaire date de quelques années déjà, et c’est bien elle qui ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXIII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (59)

Au départ, on a un avion… d’allure assez anodine, ou bien ordinaire, à vrai dire. Un Cessna immatriculé LV-GKL et montré dans son un hangar du petit aérodrome de l’Aeroclub Chaco -ici à gauche- accompagné d’un petit Piper Cub. L’avion est un modèle 182J, numéro de série 18257176.  Il est peint de façon ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (58)

Retour au Paraguay  Le monde de la Banque, pas beaucoup mieux que celui des trafiquants. Les frères Roberto et José Carlos Acevedo  Une mise en scène des saisies ?   A-ton assisté en 2015 à une mise en scène des avions saisis au Paraguay et regroupés à Asuncion sous un hangar particulier ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXXI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (57)

Le Brésil est handicapé par sa géographie, qui oblige se politiciens à se munir de jets privés s’ils veulent se faire voir partout.  Le réseau ferré est en effet inexistant et les routes sont loin d’être toutes en bon état.  Mais il l’est aussi par son agriculture qui utilise  à foison des pesticides (c’est le royaume de Monsanto (1)) et jonche le sol de pistes de décollage disséminées partout dans ...

Lire la suite

Coke en stock (CCXXX) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (56)

On l’a vu, au Brésil, territoire immense, les politiciens ont pris la désagréable habitude de voyager dans des jets privés qui ne leur appartiennent pas.  Lula, l’ancien président a été l’un des grands utilisateurs du genre.  Aussi la découverte des propriétaires réels de l’avion dans lequel Eduardo Compos s’est tué n’est ...

Lire la suite