Accueil / A C T U A L I T É / Cancer : la catastrophe silencieuse

Cancer : la catastrophe silencieuse

360000-sized

Connaissez vous le nombre de nouveaux cas de cancers d?clar?s chaque ann?e en France ?
Peut ?tre pensez vous ? un ordre de grandeur de 10 000 cas, peut ?tre 20 000…
Vous ?tes tr?s loin du compte car rien qu’en 2010, 360 000 nouveaux cas de cancer ont ?t? diagnostiqu?s en France [6] et plus de 150 000 personnes en sont d?c?d?es !
De plus, la maladie progresse chaque ann?e ? un taux proche de 3%, cette progression est ?galement v?rifi?e chez les jeunes ce qui prouve qu?elle n?est pas une fatalit? due au vieillissement.

LES CHIFFRES

Nouveaux cas cancer-sized

Depuis 25 ans, le taux de gu?rison pi?tine au voisinage de 45 ? 50 % faisant estimer ? de nombreux sp?cialistes [7] [10] que malgr? les ?normes moyens de recherches mis en ?uvre, nous sommes en situation d’?chec th?rapeutique.
Sauf dans de rares cas et pour certains cancers tr?s particuliers, la m?decine ne fait pratiquement aucun progr?s significatif dans le traitement ? intelligent ? de la maladie.

Les fr?quentes annonces m?diatiques faites pr?matur?ment et porteuses de faux espoirs n?y changent rien.

Au sujet de la pr?vention, mises ? part les campagnes anti-tabac parfaitement justifi?es, l??tat reste passif car comme on le verra, de lourdes mesures seraient n?cessaires et ces derni?res entreraient en conflit avec de puissants int?r?ts commerciaux.

UNE MALADIE DE CIVILISATION
Les ?tudes ?pid?miologiques mondiales montrent une grande disparit? dans la fr?quence du cancer. La plan?te peut approximativement ?tre divis?e en 3 grandes zones qui se diff?rencient par le taux d’incidence (*) de la maladie.

Zone 1 : Pays en voie de d?veloppement : Chine (**), ?tats Africains, Inde?
Zone 2 : Pays asiatiques d?velopp?s : Japon?
Zone 3 : Pays occidentaux : USA, Europe, Canada?

(*) Nombre de cas pour 100 000 habitants
(**) Sauf pour les grandes villes qui ont plut?t une incidence de type zone 3.

Incidence du cancer par zones g?ographiques
La base de donn?es du CIRC de l?OMS (http://www-dep.iarc.fr/) montre que l?on compte 9 fois plus de cancers aux USA et en Europe qu?en Afrique et 4 fois plus qu?au Japon.

Incidence relative 04

Corr?lations
L?analyse mondiale chiffr?e des tendances de l??pid?mie de cancer montre 2 corr?lations :
1. L??pid?mie est corr?l?e g?ographiquement avec le mode de vie occidental comme on le constate sur la carte mondiale de l?incidence du cancer.
2. Cette ?pid?mie est ?galement corr?l?e temporellement avec le d?but du d?ploiement de l?agriculture et de l??levage intensifs en occident associ? ? l?utilisation massive des produits chimiques dans les cultures.

Premi?res remarques
Les pays de la zone 3 sont soumis ? une forte pollution chimique contrairement ? ceux de la zone 1. Pour la zone 2, la pollution chimique est pr?sente mais la population semble mieux r?sister ? la maladie, l?explication sera fournie plus loin.
De plus, l’incidence est bien li?e au mode de vie car une population qui migre d’une zone vers une autre acquiert progressivement l’incidence de la nouvelle zone.

LES PRINCIPALES CAUSES DE CANCER
L?analyse crois?e des causes de la maladie (toutes exog?nes) issue des travaux de Belpomme [7], Beliveau [11], Servan Schreiber [9] ainsi que les statistiques d?taill?es INVS (donn?es 2005), conduisent aux ratios suivants :

R?partition causes

Pesticides dans nos assiettes
Selon un rapport officiel de l’UE portant sur l?ann?e 2006 d?voil? par le MDRGF , pr?s de la moiti? des fruits, l?gumes et c?r?ales test?s contiennent des r?sidus de pesticides.
Cinq des pesticides les plus fr?quemment retrouv?s dans les aliments sont class?es comme canc?rog?nes, mutag?nes, ou perturbateurs pour le syst?me hormonal.

Et dans nos verres?
Ces r?sidus se retrouvent alors dans notre assiette et dans l?eau courante car les stations d??puration ne filtrent ni les pesticides ni les nitrates (voir l’?tude du site guerir.org).
De plus, 96% des eaux de surface et 61% des nappes phr?atiques sont pollu?es aux pesticides et nitrates (IFEN, 09/2006)

L?erreur fondamentale de la FAO : DJA vs DTC
Pour les produits toxiques comme les pesticides, la notion de Dose Journali?re Admissible (DJA) a ?t? introduite dans les ann?es 60 au niveau mondial par la FAO.

Cependant, comme le montre tr?s bien Marie Monique Robin dans son documentaire ? Notre poison quotidien ? [13], la valeur de cette DJA bas?e sur des exp?riences sur les animaux, utilise un facteur de s?ret? d?cid? arbitrairement par la FDA dans les ann?es 60.

Le professeur en canc?rologie Dominique Belpomme [7] d?clare sur la gen?se des cancers : ? …car ce qui compte, c’est la r?p?tition des doses (de toxines) et leur ?talement dans le temps et donc finalement la Dose Totale Cumul?e (DTC) re?ue par l’organisme. ?
Cette notion est bien assimil?e pour ce qui concerne le tabac, mais elle est ?galement exacte pour toute substance canc?rig?ne.

C?est donc l’absorption r?guli?re et sur le long terme de faibles quantit?s de produits toxiques qui provoque le cancer…

Alertez les b?b?s
Pour les femmes enceintes qui sont « pollu?es » aux pesticides et/ou aux m?taux lourds, un grave probl?me se pose pour le b?b?. En effet, la nature purge ces produits toxiques dans le placenta.
Le b?b? arrive donc au monde avec une DTC initiale non nulle…

COMMENT AGIR ?

Gu?rir un cancer
Pour gu?rir un cancer, le principe est en fait assez simple, il suffit de supprimer toutes les cellules canc?reuses sans en laisser une seule !

Les traitements classiques
Les personnes atteintes par la maladie n?ont pas le choix, elles doivent bien entendu s?adresser ? la m?decine qui utilisera les traitements classiques seuls ou combin?s [10] :
– chimioth?rapie
– chirurgie
– radioth?rapie

Cependant, ces traitements sont tr?s lourds, ils laissent des s?quelles et le taux de gu?rison ne d?passe pas les 50% car ils ne ciblent pas intelligemment les cellules canc?reuses..
Il faut donc tout faire en amont pour ?viter d??tre atteint par cette maladie.

« Que ton aliment soit ta m?decine » Hippocrate
Ce qui est nouveau, c?est que l?on sait aujourd?hui qu?il est possible de contribuer ? travers son alimentation ? lutter contre la maladie.
Cette approche est d?abord efficace en terme de pr?vention pour diminuer la probabilit? d??tre atteint, elle est ensuite ?galement utile pour les personnes victimes d?un cancer en compl?ment des traitements classiques.

Substances phytochimiques
Les recherches du Dr Beliveau [11] au Canada ont mis en ?vidence la pr?sence de substances naturellement anticancer dites « phytochimiques » dans certains aliments (curcuma, th? vert, soja, choux, etc.).
A noter qu?il n?est pas pr?tendu que ces aliments soient capable ? eux seuls de gu?rir un cancer install? mais par contre ils sont efficaces au stade o? de petites quantit?s de produits chimiques commencent ? provoquer des d?sordres cellulaires lors de la phase dite d?initiation [3].
La liste des principaux aliments anticancer identifi?s ici (format PDF).

Ces aliments sont donc ? privil?gier dans l?alimentation courante.

Terrain favorable au cancer : ?tat inflammatoire
La cancer se d?veloppe par ailleurs sur un terrain inflammatoire qui lui est favorable [9]. L?alimentation occidentale favorise cet ?tat.
Un certain nombre de r?gles bas?es sur un r??quilibrage de l?alimentation peuvent donc ?tre appliqu?es par chacun.

La pr?vention individuelle suivant 3 axes
Trois axes peuvent donc ?tre d?gag?s pour diminuer la probabilit? d??tre atteint par la maladie :
(Axe 1) Stopper au maximum l?absorption de produits canc?rig?nes [8] [12] (Axe 2) R??quilibrer son alimentation pour retrouver un terrain qui ne favorise pas le d?veloppement de la maladie [9] (Axe 3) Absorber des aliments riches en substances phytochimiques naturelles actives contre le cancer [11]

ab

Les principales r?gles de base
Manger des produits BIO pour ?viter les produits chimiques (Axe 1)
Boire de l?eau en bouteille ? bas nitrates et ? faible r?sidu ? sec. (Axe 1)
Diminuer les sucres et les mauvais glucides (Axe 2)
Pr?f?rer les aliments ? base de c?r?ales compl?tes (Axe 2)
Diminuer sa consommation de viandes au profit des c?r?ales riches en prot?ines (Axe 2)
?quilibrer les graisses en augmentant les Om?ga 3 (Axe 2)
Absorber r?guli?rement les aliments identifi?s anticancer (Axe 3)

Le paradoxe apparent des pays de la zone 2
A l?issue de cette analyse, on comprend alors pourquoi les pays de la zone 2 pr?sentent une incidence de cancer moindre que ceux de la zone 3 m?me si la pollution chimique est du m?me ordre. En effet, les pays asiatiques ont un r?gime alimentaire bien mieux ?quilibr? que les autres induisant donc un terrain moins favorable ? la maladie.

CONCLUSION

Comme on l?a vu les ordres de grandeur sont proprement stup?fiants. Sur une population d?environ 65 millions d?habitants, tous les 3 ans, environ 1 million de personnes nouvelles vont ?tre d?tect?es atteintes par la maladie [6].
La moiti? d?entres elles en d?c?deront dans les 5 ans [6]?

Tout cela n’est que le r?sultat de 60 ans de prise en charge d?brid?e de la production de nourriture par ce que l?on appelle ? L?industrie agroalimentaire ?. [8][12]

La question imm?diate est de savoir pourquoi cette v?ritable pand?mie ne devient pas le sujet de sant? ultra prioritaire sur tout le reste, en 2009 lors de la pseudo pand?mie de grippe H1N1, une meilleure r?activit? a ?t? constat?e !
Par ailleurs, les m?dias mainstream sont une fois de plus pris en d?faut pour ne pas s?emparer du sujet, m?me si l?autisme de ces derniers devient banal.
C?est un v?ritable contexte de non assistance ? population en danger …

Un ?l?ment de r?ponse au silence ambiant est le suivant : les lobbies de l?agriculture intensive et des produits chimiques m?nent avec de grands moyens des actions de d?sinformation. Les groupes d?int?r?ts sont tr?s efficaces dans ce domaine comme le montre par exemple le d?lai de pr?s de 60 ans gagn? par le lobby du tabac. C’est le temps ?coul? entre les premi?res ?tudes scientifiques d?montrant le lien avec le cancer du poumon (1950) et les premi?res interdictions dans les lieux publics en France [2].

Les cyniques pourraient estimer que les lobbies de l?agroalimentaire nous empoisonnent et que le lobby pharmaceutique tente de r?parer les d?g?ts. Tout ceci se traduisant alors pour les industries concern?es en gains financiers, ce contexte absurde est une fois de plus li? ? l?id?ologie ultralib?rale dont le credo est « laisser faire » !

La premi?re mesure d?urgence devrait concerner l?interdiction totale par l??tat de toute utilisation de pesticides et autres engrais nitrat?s dans l?agriculture.
Puisque cela n?arrivera pas de si t?t, il ne reste plus qu?? prendre des mesures individuelles de pr?vention apr?s avoir pris conscience de ce qui pr?c?de.

(Retrouvez l’int?gralit? de cette ?tude en 5 parties ici : [1] [2] [3] [4] [5] )

Liens et r?f?rences
[1] Cancer, la catastrophe – Partie 1 : ?tat des lieux
[2] Cancer, la catastrophe – Partie 2 : Pesticides sur l?occident
[3] Cancer, la catastrophe – Partie 3 : Les causes
[4] Cancer, la catastrophe – Partie 4 : Que fait l’?tat ?
[5] Cancer, la catastrophe ? Partie 5 : Se prot?ger
[6] Donn?es INVS
http://www.invs.sante.fr/presse/2010/communiques/cp_projection_cancer_040510/index.html
[7] ? Ces maladies cr??es par l’homme ? Pr Dominique Belpomme  »
[8] ? Pesticides, r?v?lations sur un scandale Fran?ais ? Nicolino/Veillerette
[9] ? Anticancer ? Dr David Servan Schreiber
[10] ? Le cancer, hier, aujourd?hui, demain ? M. Tubiana
[11] ? Les aliments contre le cancer ? Drs Beliveau/Gingras
[12] ? Toxiques alimentaires ? M. Rabache – A. Dessalangre
[13] ? Notre poison quotidien ? (documentaire Marie Monique Robin)

A propos de

avatar

Check Also

Vision/opinion actuelle sur les champs gravitationnels

  Vision/opinion actuelle sur les champs gravitationnels   On se rend compte tout de suite ...