Accueil / A C T U A L I T É / Blog d?Alexandre Latsa: Guerre de l?information: vers la bataille des blogueurs?

Blog d?Alexandre Latsa: Guerre de l?information: vers la bataille des blogueurs?

Alexandre Latsa

Alexandre Latsa

R?cemment une nouvelle a fait du bruit dans la presse fran?aise: le Kremlin aurait d?cid? d?engager des blogueurs en Russie pour contrer l?opposition sur les r?seaux sociaux et aussi afin de contr?ler et canaliser certaines discussions sur Internet. Pour beaucoup de lecteurs une telle nouvelle devrait vraisemblablement signifier le contr?le accru du pouvoir russe sur Internet (le Runet) mais aussi une fa?on d??touffer l?opposition dans le seul terrain m?diatique qui lui reste: Internet.

Pourtant cette nouvelle n?en est pas vraiment une.

On sait depuis plusieurs ann?es que les r?seaux sociaux jouent un r?le essentiel dans la mobilisation mais aussi la manipulation des masses et m?me le d?clenchement et l?ex?cution de r?volutions pacifiques, surtout dans les pays ou la population est connect?e. On a parl? de r?volution Twitter en Moldavie en 2009 tant l?instantan?it? des publications et des appels ? manifestations ?taient remarquables. Plus tard, il sera prouv? que moins d?une centaine d?activistes Twitter ?taient derri?re cette r?volution Moldave, activistes qui se sont myst?rieusement retir?s de Twitter apr?s les ?v?nements.

M?me sc?nario lors des r?volutions dans les pays arabes (comme on peut le voir ici oula) ou encore par exemple en Iran. Twitter et Facebook jouent le r?le de nouveaux m?dias dans lesquels toute information peut, si elle est correctement distribu?e, cr?er le Buzz et faire le tour de la plan?te internet, m?me sans avoir ?t? v?rifi?e. Si les r?seaux sociaux sont en train de remplacer la t?l?vision pour la communication et l?information, les bloggeurs, eux, sont devenus les pr?sentateurs de ces nouveaux m?dias, rempla?ant au passage les journalistes des agences de presse priv?es ou ?tatiques.

La volont? des autorit?s russes d?encadrer les discussions sur Internet est due au fait que la Russie a r?cemment fait l?exp?rience de ces fausses informations, informations qui ont port? atteinte ? l??quilibre du pays, notamment sur des sujets sensibles en Russie comme la corruption mais aussi et surtout le nationalisme. On se souvient des faux messages mais vraies provocations qui ont abreuv? internet durant fin 2010 pour appeler ? l?affrontement intercommunautaire ? Moscou, ou encore plus r?cemment des provocations organis?es toujours sur Internet visant ? aggraver la perception de la situation ? Pougatchev (messages faisant croire que l?arm?e ?tait intervenue dans la ville) suite au meurtre d?un r?sident de la ville. Ces provocations ont ?t? volontairementorganis?es par des activistes travaillant pour des ONGs ?trang?res qui ont ainsi men? en quelque sorte une cyber-guerre locale et reprises par certains blogueurs professionnels comme Alexey Navalny ou des opposants politiques comme le d?put? Gudkov.

Fin 2008 un sommet a eu lieu ? New-York, anim? notamment par le tr?s influent Jared Cohen, cadre de Google et conseiller du d?partement d??tat am?ricain. Le sommet a donn? naissance ? une organisation d?di?e ? l?aide aux jeunes activistes d?Am?rique latine, d?Afrique, du Moyen-Orient et d?Asie dans leur usage des m?dias sociaux. Le sommet a abouti ? la cr?ation d?une plate-forme en ligne d?di?e au cyber-activisme et ? la cyber-dissidence. Le site comprend m?me en page d?accueil un tutoriel vid?o anti-censure.

D?but 2010, l?Otan a r?alis? un exercice de man?uvres virtuelles sous l??gide duCCDCOE, bas? ? Tallinn (Estonie). Cette organisation regroupe d?j? l?Allemagne, l?Italie, la Slovaquie, l?Espagne, les Etats-Unis et les trois pays Baltes. La localisation de ce centre de cyber-guerres dans la capitale ou ont eu lieu les ?meutes de 2009 (opposants russes contre estoniens) avait beaucoup pr?occup? Moscou. On se souvient que ces incidents de 2009 en Estonie avaient ?t? accompagn?s d?une solide guerre de l?information.

Le mois dernier, le vice ministre russe Dimitri Rogozine a donn? une conf?renceexpliquant que les r?seaux sociaux ?taient devenus l?un des ?l?ments clefs de la Cyber guerre en cours et que le d?partement d??tat am?ricain s?en servait pour analyser les tendances et ficher les individus par leurs « Like » sur Facebook notamment mais aussi par leurs comportements sur les r?seaux sociaux.

L?utilisation des blogueurs pour orienter les d?bats, promouvoir des id?es ou diffuser de l?information n?est donc pas une technique nouvelle, C?est une technique qui est d?j? utilis?e par beaucoup de pays dans la guerre de l?information au sein de ces r?seaux sociaux.

En Isra?l par exemple, peu apr?s la fin de l?op?ration Plomb durci (raids de l?arm?e isra?lienne sur Gaza en d?cembre 2008) l??tat a cr?? une armada d?internautes, pay?s pour donner une meilleure image de leur pays et r?pondre sans rel?che aux opinions hostiles ? Isra?l, via des r?actions et commentaires post?s sur les sites internet, les forums, les blogs, et autres r?seaux sociaux comme Twitter et Facebook.

L?agitation internet qui a frapp? l?Arabie saoudite lors du printemps arabe a ?t? efficacement contenue puisque le royaume a mis en place sa propre arm?e de blogueurs professionnels pour organiser une contre-agitation et une contre propagande massive.

Plus r?cemment c?est l?Union Europ?enne qui a cr?? de v?ritables patrouilles de blogueurs afin de traquer m?thodiquement des conversations avant les ?lections europ?ennes de juin 2014 et pour lutter contre l?Euroscepticisme croissant au sein des 28 ?tats de l?Union.

Le pouvoir russe, qui vient de rendre public sa strat?gie pour lutter contre la cyber-anarchie affirme lui sa volont? de lutter contre l?utilisation du web en tant qu? »arme informationnelle employ?e pour des raisons politico-militaires, terroristes ou criminelles » ainsi que pour des tentatives « d?ing?rences dans les affaires int?rieures des autres ?tats ».

La Russie ne fait donc que rentrer dans ce processus essentiel pour mener la bataille de l?information ? laquelle aujourd?hui, au c?ur d?une cyber-guerre d?sormais globalis?e, aucun pays ne peut ?chapper.

L?opinion exprim?e dans cet article ne co?ncide pas forc?ment avec la position de la r?daction, l?auteur ?tant ext?rieur ? RIA Novosti.

Alexandre Latsa est un journaliste fran?ais qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destin? ? donner un « autre regard sur la Russie ».

http://fr.rian.ru/blogs/20130807/198950995.html

A propos de

avatar

Check Also

Le choix de Poutine ?

C’est à reculons que l’Ouest s’embarque dans des mesures visant à punir la Biélorussie de ...