Accueil / T Y P E S / Articles / Benny et les reptiliens, ou les lectures suprémacistes de Ben Laden (4)

Benny et les reptiliens, ou les lectures suprémacistes de Ben Laden (4)

L’auteur du livre sur les Illuminati, qui trônait sur la bibliothèque de « Benny » fait bien partie de la tendance suprémaciste blanche, opposée à l’avortement et plutôt admiratrice des thèses hitlériennes. Ses amis sont des « boneheads », mais c’est aussi un délinquant, ayant participé à une attaque de banques et le membre d’un groupuscule de poseurs de bombes. C’est un phénomène assez courant, historiquement aux Etats-Unis, surtout dans le sud, où des mouvements anti-étatiques ne cessent de se créer et de disparaître, une fois cernés par les « fédéraux ». Des mouvements populistes, prônant de ne plus payer d’impôts, mais nettement plus violents que leur pendant français des années 50, les Poujadistes. Sprimgmeier est bien dans la lignée, comme il l’est aussi dans la manipulation apocalyptique annonçant plusieurs fois l’imminence d’une troisième guerre mondiale, dont il faudrait se prémunir en devenant… survivaliste, autre thème récurrent aux USA. C’est un individualisme forcené qu’il célébre, et la démocratie qu’il foule aux pieds au passage.

Fritz Springmeier a en effet d’autres facettes à nous montrer. L’une d’entre elle va remonter à la surface près de quatre ans apès les faits. La découverte de son appartenance à l’armée de Dieu en 2001 laisse les inspecteurs du FBI sur leur faim. Dans l’Oregon, on le rappelle, un dénommé Forrest E. Bateman Jr., était entré en octobre 1997 dans la banque Key, à Damascus, dans l’Oregon, vêtu de vêtements militaires, avait tiré en l’air avec son AK-47 et était ressorti avec 6000 dollars seulement. Son complice s’appelait Tony Huntington. A 6 miles de là, 20 minutes avant, une explosion due à une bouteille de propane avait endommagé une librairie gay et lesbienne vendeuse de vidéos (« Fantasy Adult Video Store »). Pour le FBI, les deux actions n’étaient pas liées, jusqu’au jour où ils découvrent que Forrest E. Bateman Jr. et Frirz Springmeier, autrement dit Victor Schoff se connaissaient très bien, car Ils appartenaient tous deux à l‘ »Army of God, Yahweh’s Warriors, » et l’opération inexpliquée de la librairie gay avait bien été l’opération de diversion destinée à favoriser la seconde. Bateman était un ex-bonehead (une sorte de « skinhead”) qui en 1989 avait racialement intimidé un étudiant à Forest Grove. La policière chargée de l’enquête avait déroulé le fil, montrant que les deux lascars s’étaient rencontrés auparavant à la Christian Patriot Association, une association suprémaciste blanche dirigée par Richard Flowers et sa femme, Dorothy. L’Army of God était effectivement antigay et anti-avortement. Au domicile de Corbett de Springmeier ils découvrent de la Marjuana, mais aussi des armes, comme dans celle de la Christian Patriot Association où ils découvrent des quantités d’ammonium et de fuel, de quoi fabriquer des bombes.

terrorist_next_door-cb0e2La Christian Patriot Association avait déjà un passé d’activisme d’extrême droite évident. Ce mouvement créé dans les années 80 se réclamait ouvertement de celui du Posse Comitatus un groupe fondamentaliste chrétien créé en 1969 par Henry Lamont Beach, un suprémaciste blanc de l’Oregon. Le nom fait appel à la notion de « pouvoir du pays », Beach ne reconnaissant comme seule autorité celle de Dieu. Consécutivement au rejet de toute forme d’Etat, il en avait conclu que le paiement des impôts n’était plus nécessaire. Le FBI commencera à s’intéresser au mouvement lorsqu’il enquêtera sur une tentative d’assassinat sur le vice-président Nelson Rockefeller à Little Rock, dans l’Arkansas. Rockfeller, le créateur de la Trilateral CommissionIl découvrira alors que le mouvement était fort structuré, et présentait un fonctionnement fort secret, reposant aussi sur les plaintes de fermiers américains s’estimant lésés. En quelque sorte les précurseurs des American Agricultural Movement de 1977. L’enquête de l’inspecteur Samuel Van Pelt du FBI débouchera sur la découverte d’une autre tendance forte du mouvement : le survivalisme, ainsi que sa forte tendance à l’antisémitisme. « lEnquêteur spécial Samuel Van Pelt a également exprimé ses préoccupations au sujet de la mentalité de plus en plus « survivaliste » qui semblait exister dans certaines sections de la communauté agricole. Il a dit que les écrits de la quasi-totalité de la protestation ou organisations survivalistes avaient une chose en commun – un langage antisémite. Il a dit que ces groupes ont aussi décrit la Commission Trilatérale comme le « mal absolu – de banquiers juifs qui conspirent, pensent-ils à conquérir le monde et ruiner leurs vies. Ils pensent que la Commission Trilatérale essaie de forcer les agriculteurs de la terre par les banques. et de la Federal Deposit Insurance Corporation afin qu’ils puissent contrôler la production alimentaire et l’économie « . 

nazi_hydra_-26f28Les liens avec l’antisémitisme provenaient directement du créateur du mouvement, Henry L. Beach, dont l’autre mouvement, le CLERC (pour Citizen Law Enforcement and Research Committee avait ressorti de l’oubli en 1969 le livre de C.A.L Totten, « Our Race », un ouvrage ésotérique faisant de la famille de la reine d’Angleterre la descendante des juifs d’israël. Henry Lamont Beach, était en fait disciple de William Dudley Pelley, le créateur du Christian Party en 1936, mais aussi le créateur en tant qu’admirateur d’Hitler de la Silver Legion, connue aussi sous le nom de Silver Shirts. Arrêté pendant la guerre pour trahison et sédition et condamné à 15 ans de prison ; il en était sorti au bout de 8 seulement en 1950… pour devenir auteur ésotérique, dans un ouvrage appelé « Soulcraft », mêlant extra-terrestres er grands hommes sur terre, avec qui il affirmera avoir communiqué après leur mort. montana_freeman-da0d8Selon Jacques Vallée, Pelley avait rejoint George Adamski, celui qui a fait croire pendant des lustres à des soucoupes volantes fabriquées à partir d’une lampe à alcool… un Adamski qui parlera d’une Adamski d’une société théosophique et d’in ordre mysique appelé le « Royal Order of Tibet ». Les Christian Patriots seront mêlés dans les années 90 à deux événements violents, les incidents de Ruby Ridge, liés à la famille Weaver, haut lieu d’une bourde policière monumentale et le siège de Waco, ou comme par hasard on retrouvera le même sniper Lon Horiuchi qui avait agi à Ruby Ridge ! On les retrouve encore en 1996 chez les Montana Freeman, dont le symbole de rallyement est le drapeau US brandi à l’envers.

Les Montana Freeman, mouvement créé par Leader LeRoy M. Schweitzer sont un autre exemple de l’application des thèses du Posse Comitatus, cette fois à Jordan, dans le Montana. Ils créent un « Justus Township« , dans lequel il éditent leur propre monnaie et leurs propres chèques et même leur « ambassade », en fait un simple appartement, ou ne circulent qu’avec des voitures non immatriculées, car ils rejettent cette fois encore toute forme d’establishement. Le point crucial étant le refus de payer des impôts aux autorités fédérales. Les falsifications de chèques sont chez eux un mode de fonctionnement : on découvrira qu’ainsi en 1995 ils en avaient émis pour acheter pour 1,5 million de dollars d’armes diverses. Arrêté, LeRoy Schweitzer sera condamné à 25 ans de prisons pour divers motifs, et emprisonné surtout dans un quartier de haute sécurité dont ses disciples tenteront de le faire sortir en 2006 par la force, sans succès. Il est mort le 21 septembre 2011 à 73 ans. Le phénomène de contestation de l’autorité fédérale, dans le sud des Etats-Unis, s’explique en fait historiquement. Comme l’analyse si bien Paul de Armond, dans Public Good Project ; « la politique plus restrictive a ses racines juridiques et philosophiques dans les « droits de propriété » et « clauses des droits des États » dans la Constitution américaine. Ces articles de la Constitution étaient un compromis nécessaire pour assurer la coopération des États esclavagistes à remplacer les articles impraticables de la Confédération à la Constitution fédérale. L’exaltation des droits de propriété sur les droits des personnes est un dénominateur commun de toute l’aile droite de la politique américaine ».

bulletin-c46d1Le mouvement des Freeman n’a pas vraiment de fin : ne pas payer d’impôts tente toujours les gens, et le site de la World Freeman Society perdure (en France, des mouvements anti-impôts d’après guerre avait eu son champion, fondateur d’un mouvement portant son nom ; le poujadisme (*). En septembre 2012, il réapparait donc… au Canada, dans l’Alberta. Détail amusant, le groupe a fabriqué sa propre police, armée, bien entendu, avec badges, dont le responsable s’appelle… Robert Ménard. Rassurez-vous, c’est un homonyme. Comme autre responsable, il y a Mika Otf Rasila, condamné en 2010 pour conduite sans permis et autres fariboles. Ils se sont heurtés à Gordy Klassen un survivaliste, qui donne des cours de chasse aux animaux sauvages, en prenant l’habitude de squatter ses abris de fortune destinés à la chasse. Un avis de recherche est édité à l’encontre de Allen Nelson Boisjoli, membre du mouvement réputé dangereux, ayant menacé un jugeen décembre 2013, le mouvement commence sérieusement à alerter les autorités. Une « ambassade » ouverte chez un retraité à été créée, à Calgary, dans la zone de Parkdale le responsable s’appelant à Mario Antonacci alias Andres Pirelli, qui s’en était pris à une résidente qu’il avait bousculé.

Dans ce contexte d’influence d’opposition gouvernementale, ce n’est donc pas non plus un hasard de retrouver en 2002 Springmeier (Viktor E. Schoff) avec un autre acte d’accusation contre lui. Celui d’avoir fait partie d’un groupe ayant détourné de l’argent, le Christian Patriot Association (CPA), installé à Boring, dans l’Oregon, ayant créé sa propre banque de dépôts où les contribuables stockaient le montant des impôts qu’il auraient dû payer au gouvernement. Un procédé frauduleux qui leur permettra d’engranger jusque 186 millions de dollars. Les dirigeants du groupe, Richard George Flowers, Dorothy Lenore Flowers, Jeffrey Allen Weakley, John David Anderson, Ronald William Stacey, and Dan Romaine Kirkham, seront tous envoyés en prison après un jugement rendu le 7 juin 2002. 900 dépositaires avaient été grugés. Chacun des responsables s’était attribué 10 millions de dollars en cash dans l’affaire, tous sous des noms d’emprunts. Avec 81 000 dollars en billets, Richard Flowers s’était même offert un hélicoptère baptisé du nom de son fils. Christian-Patriots-Defense-League-Paramilitary-Training-at-Illinois-compound-in-May-1981-web-fe9b7-1La CPA partageait beaucoup de ses meetings avec la Christian Identity Movementun mouvement raciste et suprémaciste blanc, ouvertement pro-nazi. En 1985, un des membres du CPA était décédé lors « d’exercices » survivalistes destinés à prévoir l’avènement de l’Armageddon la fin de la terre. Lors du procès on évoquera aussi des tortures au sein du groupe. En 1981, la presse avait remarqué l’activité spéciale d’entraînement de type militaire d’un groupuscule voisin appelé la « Christian Patriots Defense League » dans un centre de l’ Illinois.

encycl-3-87933Chez la Christian Indentity, on retrouve justement l’analogie avec les serpents, chère à Icke et à Springmeier, liés au monde juif : « en 1840, John Wilson a publié les « Conférences sur nos origines israélites » qui déclarait que les soi-disant « dix tribus perdues d’Israël » prises en captivité par les Assyriens au huitième siècle avant JC avaient été assimilées par les peuples d’Europe. A partir de cette idée a été dérivée l’idée que les personnes de race blanche de l’Europe étaient vraiment les Juifs, et les ‘héritiers des promesses abrahamiques. Cette idée a été développée au cours des années par le nombre de groupes antisémites ; crumb-f016cmais avec une autre tournure ; à savoir de vouloir d’affirmer que ceux qui étaient ethniquement Identifiés comme étant aujourd’hui « juifs », n’étaient rien de plus que des turcs connus comme des Khazars, et que la vrai « judéité » de la race avait pris fin dans le courant du 11e siècle de notre ère. La quintessence de l’antisémitisme, cependant, se trouve dans les écrits de la de l’Identity Movement, ceux de la « semence du serpent » ou, comme ils s’y réfèrent à l’enseignement de la ligne des « Deux semences (Two Seedline) « . L’enseignement « Two Seedline » déclare que Eve a été séduite par Satan, que Caïn aurait ensuite inséminée. Cain serait alors aussi devenu l’ancêtre du peuple juif, rendant ainsi les Juifs les descendants littéralement de Satan. pal06-0f208Ce mouvement est un enseignement intégrant et essentiel du mouvement Aryan Nation ». On comprend un peu mieux cette histoire de serpents si chère à nos deux illuminés : le « serpent », c’est aussi un moyen de dire le « juif », sans risquer de procès. Chez Dieudonné, cette manipulation du langage existe aussi, lui parle de « sionistes« , uniquement « pour ne plus avoir de procès« . Voilà donc ce que signifie aussi « reptilien », chez eux !!! Les textes sacrés leur facilitant aussi la chose : car cela la repose aussi sur la Torah, ou « l’homme » (האדם) désigne souvent « le Serpent » (הנחש). En Allemagne, dans les années 30, le juif est représenté certes avec des doigts crochus mais aussi avec.. un serpent dans la poche !

Pendant tout ce temps, Fritz Springmeier a fait la même chose que celui dont il avait dénoncé l’action chez les témoins de Jehovah. Il a émis de nombreuses prédictions, dont pas une ne s’est produite. « Dans un de ses bulletins d’information en 1992, par exemple, il avait catégoriquement prédit un krach boursier pour le mois de décembre qui provoquerai l’effondrement des banques. Comme cela ne s’est pas produit, il a écrir une lettre d’excuses aux membres de sa liste de diffusion. Dans un autre bulletin de 1992, il a prédit que le président George Bush serait réélu. Fritz a envoyé juste après son élection une autre lettre, mais avec cette fois comme explication que quelqu’un lui avait dit que le second mandat de Bush serait inévitable à la Maison Blanche, mais que l »‘élite » devait avoir changé leurs esprits pour décider de Bill Clinton à la place. Dans un autre document, intitulé, « Messages importants du bureau de Fritz Springmeier, » il avait annoncé sans vergogne, que « la Russie et les Etats-Unis se préparent à la guerre. Ce sera selon lui, » soit à 8h00 du matin soit à 06h00 de l’après-midi le 6 juin 1996, en raison de alignements planétaires qui auront lieu pour faire exploser de nombreux dispositifs nucléaires « . Bien sûr, aucun événement catastrophique prédit par Springmeier n’aura jamais eu lieu. En 1999, Fritz écrit un long article : La guerre dans les Balkans suit un script pour créer la Troisième Guerre Mondiale. Au début de l’article, il déclarait : « Il ya plus de deux semaines, cet auteur a été informé que le Nouvel Ordre Mondial (NWO) avait tiré toutes leurs personnes clés – les spécialistes, et d’autres encore sur San Diego, CA. Ces personnes ont reçu un briefing secret de haut niveau qui leur a dit de quitter San Diego le 3 avril 1999 et que la raison pour décamper était que la Russie allait larguer des bombes nucléaires sur San Diego, Seattle, New York.. « . Comme nous le savons bien, cela n’a pas eu lieu non plus. Springmeier croyait apparemment que cela allait se produire, car il s’était retranché illégalement en survivaliste sur la propriété de quelqu’un dans l’Est de Washington. » 

Au final, en 2003, Sprigmeier est envoyé en prison pour avoir fourni les armes à Bateman… en 2012, à peine sorti, ça ne l’empêche pas de raconter qu’il existe des gens qui peuvent vivre 200, 300 voire 400 ans. « Eh bien, je connais des cas – et je ne sais pas la raison pour laquelle c’est très sélectif – mais il ya des individus sélectionnés pour vivre des centaines d’années. C’est transgénérationnel. Mais ceci est un secret très surveillé, et je ne pense pas avoir déjà tout dit ce que j’ai déjà déclaré publiquement, Parce qu’ils sont assez sensibles sur cette question particulière. «  

Voilà donc les lectures « enrichissantes » de Ben Laden. Il ne nous reste plus qu’un dernier volet à évoquer. Celle des disciples de Springmeier, dont un phénomène particulier, qui va ajouter aux thèses déjà passablement absconces des Illuminati un volet… à se tordre de rire. Cellle des « reptiliens » !!!

5_1370101782-c70e7(*) « Le symbole le plus évident de cette contestation à l’égard des contrôles fiscaux menés par l’administration, reste sans doute celle qui enfanta le mouvement : le 22 juillet 1953 Pierre Poujade, conseiller municipal ex-RPF du paisible village de Saint-Céré, dans le Lot, est alerté par un conseiller communiste rival qu’un contrôle fiscal se tiendra en juillet, chez un marchand de chaussures. Excédés par ce qu’ils jugent comme des méthodes dictatoriales (l’expression de « Gestapo fiscale » se retrouvera souvent dans les discours ultérieurs), les commerçants et artisans du village se réunissent aussitôt chez Pierre Poujade où ils décident de barrer la route, ensemble, au contrôleur du fisc dépêché sur place. L’incident se produit ainsi : l’émissaire fiscal s’insurge face au barrage qui lui est dressé. « Ainsi monsieur, vous refusez de nous donner votre comptabilité ? » dit-il. Poujade réplique : « Cet homme ne refuse pas mais s’il sort sa comptabilité nous nous en emparerons, car nous refusons les contrôles ». Le contrôleur, à son tour : « Monsieur, l’administration a décidé qu’avant la fin d’août, tous les contrôles seraient terminés ». Enfin, Poujade lance : « Vous direz à l’administration que désormais, il n’y aura plus de contrôle. »

 

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Le pragmatisme est devenu une lèpre

«Un homme ayant des convictions est un homme qu’il est difficile de changer», écrivait Léon ...