Accueil / T Y P E S / Articles / Ben Laden : la fabrication compl?te d?un Frankenstein (1)

Ben Laden : la fabrication compl?te d?un Frankenstein (1)

Frankenstein_monster_Boris_KarloffDe nombreux sites vous en a parl?, l?annonce a ?t? reprise par un nombre incalculable de sites?: les photos maquill?es des membres d?Al Qaida montr?es en fin de semaine par le FBI sont grotesques. Et habilitent, par leur manque ?vident de professionnalisme dans la restitution, la th?se comme quoi on essaie de maintenir une id?e ou un fantasme en vie, et non un individu r?el. Le FBI, par sa incapacit? fondamentale, vient de nous annoncer la mort de Ben Laden, tant son image vieillie artificiellement est ridicule. Elle l?est davantage encore?quand on apprend trois jours apr?s l?amateurisme de sa r?alisation. Retour sur un mythe ? qui on vient de donner un coup… mortel. Plus personne, apr?s pareille prestation catastrophique, ne peut penser aujourd?hui que Ben Laden puisse ?tre vivant. On vient de l?enterrer, en tentant d?en?faire un monstre ? la Frankenstein?compos? de diff?rents corps humains diff?rents. Ben Laden vient de trouver enfin sa stature de cr?ature compl?te des services secrets am?ricains. Cela fait bient?t plus de neuf ans qu?on trompe le monde avec son existence. Il serait temps d?arr?ter les frais et d?avouer la supercherie. Encore faudrait-il y ?tre pr?t. Or ?a n?est pas encore le cas de tout le monde, semble-t-il, ? voir pareille mascarade.

Comment accr?diter, en effet, une existence?? En publiant des photos retouch?es d?une personne disparue depuis longtemps et vieillie artificiellement. C?est possible techniquement depuis pas mal d?ann?es gr?ce aux logiciels de retouche d?images, et ?a devient vite une mode. Toutes les polices s?y sont essay? avec plus ou moins de bonheur. On l?a vu pour l?infortun?e Maddie, o?, comme quelqu?un est venu l??crire ici les parents portent une lourde responsabilit? qu?ils se refusent ostensiblement ? endosser. Il est ? noter surtout que dans ce cas,?ce n?est pas la police anglaise qui avait sugg?r? de mettre en ligne et ? l?affiche une image vieillie, mais bien les parents?eux-m?mes. La diffusion d?un portrait-robot d?un ravisseur?pr?sum??sombrant encore davantage dans le grotesque. Un pr?sum? ravisseur cauchemardesque, digne de figurer dans un?conte de Grimm, cat?gorie loup-garou ou croquemitaine.?A l?origine de la « d?couverte »?: le d?tective priv? pay? par les McCann, et non, cette fois encore la police. Un portrait effrayant, balanc? le jour m?me de la parution du livre de l?enqu?teur portugais d?chu de son affaire. Certainement pas par hasard. Et il y en a eu d?autres d?apparus depuis, de clich?s de disparus vieillis artificiellement, les derniers ?tant ceux de Ben Laden comme vient de nous le dire en parlant de « bourde ». En fait de bourde, c?est plut?t dans la lign?e des images vues depuis 2001, quasiment toutes fabriqu?es et toutes manipul?es. Ce?n?est donc pas une simple « bourde » inhabituelle, comme s?est empress? de rectifier le FBI lui-m?me, mais bien une continuit?… la suite directe d?une longue manipulation des esprits. Seulement, ? ce stade d?entretien perp?tuel d?un mensonge, c?est devenu totalement ridicule. Et cette fois, peut-?tre, les gens vont s?en apercevoir. Enfin, dirons-nous. Ben Laden est bien un Frankenstein, mont? de toutes pi?ces par la CIA.

D?autres cas de figure ont montr? que l?usage de photos de personnes disparues montr?es plus ?g?es ?tait d?licat. Pour Estelle Mouzin, disparue le 9 janvier 2003, ce ne fut pas un montage mais autre chose au d?part?: c?est la vision d?un visage, qui selon un internaute l?ayant d?couvert sur un site pornographique estonien, ?voquait les traits de la jeune Estelle en plus ?g? qui avait jet? le trouble. L?affaire avait ?t? h?las d?clar?e sans suite. Mais le jour m?me o? je suis en train de r?diger cette s?rie, une information vient de para?tre?: une photo vieillie d?Estelle Mouzin est d?voil?e.?Co?ncidence incroyable, et m?mes raisons pour la diffusion?: le matin m?me, ? la radio, son p?re annonce que c?est en effet pour « relancer l?enqu?te ».

La parution de ces images retouch?es ou ici ressemblantes provoque in?vitablement un r?flexe dans le public?: si « elle » peut ?tre comme cela maintenant, en effet c?est qu? »elle » est peut-?tre bien encore vivante. In?vitablement, c?est le r?flexe que cela provoque. Dans la publication, il y?a un espoir mais aussi un leurre. Avec ce genre d?image, on imagine moins la personne disparue, sans nul doute. Les pauvres parents, admirables de dignit?, d?Estelle le savent bien, qui avaient comment? sans trop d?enthousiasme la parution du premier clich?. A juste raison?: ?a n?a men? ? rien dans ce cas, ? part de r?activer les recherches de la police, qui se poursuivent quoi qu?on en dise. Fourniret avait ?t? ?galement cit? ? une ?poque dans cette affaire, mais comme chez lui tout d?pend de ce qu?il voudra bien avouer… peut-?tre, un jour, selon son « bon » d?sir. La nouvelle juge en charge du dossier Mouzin ?voque l?analyse des cheveux retrouv?s dans la camionnette de Fourniret. On en aurait retrouv? 2000?! Pour Dutroux, non plus rien n?est fini?: on en est toujours ? couper les cheveux en quatre sur son cas, ? lui aussi…

Il y a donc une intention dans ces parutions, comme il y a une id?e derri?re la retouche d?image?: si l?on veut rendre plus mince un mod?le, lui effacer les rides… c?est le fameux « Photoshop fitness« ?des revues « people », celui qui efface aussi les bourrelets pr?sidentiels. Bronzage assur? en une seule le?on, ou suppression de bagues, ? prix exorbitant, etc.?Des modifications qui conduisent?? faire du sujet vis? un v?ritable objet virtuel parfait, en quelque sorte, une sorte d?andro?de, dans le but de le magnifier comme aux temps des stars du communisme et leur meute de tampons effaceurs. Aujourd?hui ce n?est plus supprimer le rival, mais enjoliver le sujet principal. Rendre attrayante une image qui ne l?est pas tant que ?a, en mati?re de mode surtout?: « faire croire ? ». Au pays du factice, les logiciels de retouche sont rois. Je vous ?vite les noms des vedettes y ayant recours, vous les connaissez toutes, y compris celles qui ont perdu une jambe o? ? qui on a rajout? des bras par manque de professionnalisme et de v?rification, ou d??thique…

« Travailler dans l?urgence », va-t-on nous expliquer en justification?: la belle excuse?! La m?me que le FBI pi?g? par son incomp?tence, qui affirme aujourd?hui avoir eu recours ? un « stagiaire »…. Sans oublier, en France, les retouches dues ? d?autres contraintes l?gales, celle de la loi Evin, qui deviennent encore plus grotesques ? vrai dire?: Tati, Gainsbourg ou m?me Chirac en ont fait les frais r?cemment. L? l?intention est nette?: pas de cigarette visible (ou de pipe, pour Tati)?!

Or cette fois, l?intention du FBI ? vouloir ? tout prix nous pr?senter vieillis des terroristes recherch?s est plus que douteuse?: la liste propos?e contient en effet des perles, comme celles que nous allons ?voquer, elles m?ritent d??tre d?crites en effet?et c?est ce que je vous propose de faire en d?tail. Il n?y figure pas que Ben Laden. Ces retouches faites ? la louche r?v?lent bien des surprises. Et nous d?montrent tout simplement une chose?: si le FBI est capable de le faire en 2009, on ne voit pas pourquoi il n?en aurait pas fait de m?me en 2007 en repeignant avec le m?me logiciel la barbe de Ben Laden en noir. En gros, le FBI vient d?avouer ?tre capable de faire des faux invent?s de toutes pi?ces?! Et de cr?er des personnages en nous faisant croire ? leur existence virtuelle?! Ben Laden, c?est quasiment aujourd?hui un personnage en 3D de Medal of Honour. Un jeu sur console, et pas une r?alit?. Bienvenue ? l?avatar Ben Laden?! Il n?y a plus qu?? le peindre en bleu… et le tour sera d?finitivement jou?.

Honneur donc, tout d?abord, au premier de la liste, ? l?homme le plus recherch? du monde, vivant dans des grottes ou des trous perdus inexpugnables comme nous l?ass?nent le FBI et la CIA depuis des ann?es. Une premi?re constatation s?impose d?embl?e?: le hamburger, ?a fait effectivement grossir, et le coiffeur de Ben Laden est un fort mauvais conseiller en apparence. L?image d?un Ben Laden bouffi est en effet assez anachronique, tant ses derni?res images le pr?sentaient h?ve et mince comme un fil. A nous laisser tenter de croire que lui aussi se rendait au MacDo d?Islamabad, l? o? les terroristes anglais se rendent avant de s??vanouir dans la nature, fa?on Rachid Rauf, ou ? celui situ? pr?s de la maison du taliban interview? par Sarah Daniel, ou celui interview? encore?par Kate Clark, vivant en toute impunit? au Pakistan pour nous expliquer comment ses troupes « empruntaient » les montres et les Famas des soldats fran?ais morts.

Prenez la peine de le relire cet article cit? en lien, vous verrez qu?on y d?crit tout?: le nom de la ville, la rue, et la maison o? loge notre porte-parole taliban si disert et si dispos? ? faire la une de Paris-Match. Dans ce jeu de dupes, c?est bien un des rois ! Tout le monde le conna?t, plusieurs journalistes ont retrouv? sa maison, mais l?arm?e US ou la CIA l?ignorent toujours royalement?? A qui faire croire cela?? Le commandant Farouk, le « Farouki  » de Paris-Match, tout le monde sait o? il cr?che, ? Islamabad, sauf ceux qui ne veulent pas le savoir. Les services secrets anglais, par exemple, qui taxent en d?cembre de « vid?o d?origine inconnue » un document r?alis? et montr? en France trois mois avant par Sarah Daniel, du Nouvel Observateur?! De qui se moque-t-on avec pareilles approximations?? Il existe pourtant des clich?s v?ritables de l?individu, pas des photos retouch?es?!

L?homme, ce « commandant taliban », notre fameux poseur de Paris-Match retrouv? par le g?nial Michael Yon, en ce moment m?me, ne doit pas ?tre tr?s dispo pour les interviews?: si l?on doit n?gocier une ran?on pour le rapt des deux journalistes fran?ais, ?a ne peut ?tre que via son interm?diaire. Mais cela, notre Herv? Morin national ne peut nous le dire, et on le comprend, ? vrai dire. Mieux en tout cas que Claude Gu?ant, qui vient de fa?on abrupte nous rappeler l?opinion de son chef et mentor, m?prisante pour le travail journalistique?: les gens n?ont pas ? savoir ce qui se passe l?-bas, notamment la collusion ?vidente avec certains talibans, que l?on paie pour avoir la paix. Au pays o? tout se paye, la paix s?ach?te aussi?! Il y a des v?rit?s que les journalistes ne peuvent dire. Un Ben Laden gav? au MacDo, c?est un Ben Laden vivant qui se la coule douce, dans une maison, ? Quetta, comme le fait Farouk ? Islamabad, l? o? on n?a de cesse de le situer, am?ricains y compris. A Quetta ou ??l?h?pital de Duba?, l? o? un journaliste fran?ais l?avait retrouv? en 2001, en pleine dialyse. « Durant son hospitalisation, Oussama ben Laden a re?u la visite de plusieurs membres de sa famille, de personnalit?s saoudiennes et ?miraties. Au cours de ce m?me s?jour, le repr?sentant local de la CIA, que beaucoup de gens connaissent ? Duba?, a ?t? vu empruntant l?ascenseur principal de l?h?pital pour se rendre dans la chambre d?Oussama ben Laden.?Quelques jours plus tard, l?homme de la CIA se vante devant quelques amis d?avoir rendu visite au milliardaire saoudien. De sources autoris?es, l?agent de la CIA a ?t? rappel? par sa centrale le 15 juillet, au lendemain du d?part de Ben Laden pour Quetta. »

large_288644Lors de l?annonce de cette d?couverte,?Fran Townsend, la porte-parole du Homeland Security avait montr? plus qu?un embarras?: ?a ruinait toute la politique de l??poque de G.W.Bush comme quoi l?homme ?tait « insaisissable« … ce n??tait pas ? dire, et le black-out m?diatique s?imposait. Pourtant, plusieurs mois apr?s (en f?vrier 2008), un communiqu? ?manant du gouvernement US nous apprenait qu?il ?tait « certainement » ? Quetta, notre Ben Laden. Un jour il y est, un jour il n?y est pas, selon le cours et la fluctuation de la politique am?ricaine, on suppose. L?annonce revient en octobre 2009. Une annonce faite par?Gerald Feierstein, le « Principal Deputy Coordinator » de l? « Office of the Coordinator for Counterterrorism » ! La r?ponse des Pakistanais ne s??tait pas faite attendre?: selon?le G?n?ral Athar Abbas, de l?ISPR, sur les 10 membres d?Al-Qaida rep?r?s ? Quetta Shura par les services am?ricains, six ?taient d?j? morts, deux en afghanistan et les deux derniers deux lampistes… Quetta, bizarrement interdite aux journalistes… note en mars 2008?Pauline Garaude, l?envoy?e du Point. « ? Quetta, lorsqu?un ?tranger arrive dans un h?tel, le propri?taire fait cinq photocopies du passeport. Trois pour les services de renseignement (l?ISI, la Military Intelligence et l?Intelligence Bureau), une pour la Police et une qu?il garde. « On ?vite de prendre des journalistes, car ?a nous attire toujours des probl?mes », t?moigne le g?rant d?un h?tel de basse cat?gorie. » Quetta, ou Islamabad, les villes o? on organise les interviews : « Un journaliste ?tranger bas? ? Islamabad raconte lui aussi ses d?boires?: « Toutes les interviews avec les militants ?taient organis?es. Au moment d?y aller, le journaliste local avec qui je travaille est entr? dans ma chambre, livide, et m?a dit?: Paye-moi et tire-toi?! Il vaut mieux que tu rentres ? Islamabad. » Un autre journaliste, suisse, a ?t? suivi par les services d?intelligence et a ?t? oblig? d?interrompre son travail illico, d?s qu?il s?est trop approch? des r?seaux militants… » Voil? qui nous ram?ne ? Farouk… et ? Paris-Match?!

Pendant ce temps, certains scientifiques l?avaient localis? pr?cis?ment ??Parachinar. Un paradis devenu enfer, o? s?est exerc? une sauvagerie talibane sans nom?! En 2009 deux chercheurs?le « logeaient »?en effet « scientifiquement, » avec l?analyse de ses besoins (avant tout la dialyse et les besoins en ?lectricit?) ? cet endroit, en r?v?lant m?me les photos d?une maison… possible pour accueillit le c?l?bre fugitif. Une analyse remarquable qui reposait sur un a-priori ?vident, celui d?un Ben Laden toujours vivant?! Et qui d?montrait aux militaires que ce genre de r?flexion, ils auraient pu l?imaginer. Mais n?ont jamais pris la peine de le faire, justement?: pour quelle raison?? D?montrer aussi facilement la pr?sence raisonn?e de Ben Laden et ne pas l?y trouver r?ellement n?impliquait pas que l?incons?quence de l?arm?e US?: sous les mots des scientifiques pertinents, il y avait bien la possibilit? de la mort du personnage. Ne pas le trouver, alors que les indices s?accumulent… pr?te ? questionnement.

Le photographe ind?pendant?Michael Yon avait aussi et facilement retrouv? Farouk, le fameux leader taliban appel? Farouki chez Paris-Match. L?avait fait poser, avec son t?l?phone portable au sommet de la colline de Saroubi. Et avait retrouv? les m?mes ?quipements que ceux d?crits dans Paris-Match, les m?mes encore d?crits par Sarah Daniel. Yon avait aussi pris en photo un car contenant?des explosifs visiblement marqu?s comme ?tant pakistanais?: Yon d?rangeait d?j?, semble-t-il avec ses vraies photos non retouch?es et un langage similaire?: il ne fallait pas montrer l?implication de l?ISI sans doute en Afghanistan (comme en Inde?!). Pas la peine de se rendre ? Quetta pour ?a. Mais Yon d?range, vous disais-je.

L?un des tous meilleurs journalistes ind?pendants sur le terrain et l?un des rares esprits libres, se voit pourtant arr?ter le 5 janvier dernier ? Seattle-Tacoma, les mains emprisonn?es dans des menottes, pour ne pas avoir r?pondu aux questions de la « Transportation Security Administration » (TSA) , qui selon lui, n?avaient rien ? voir avec la s?curit? du pays (on lui demandait combien il gagnait?!)?: Yon , un ancien b?ret vert, avait mis le pied l? o? il ne devait pas. Et en paie?aujourd?hui les cons?quences?: cela n?a jamais ?t? un « embedded« , c?est une ?vidence. Yon est une source s?re, qui a d?j? lev? de beaux lapins, comme le versement de plusieurs milliers de dollars selon lui de la part du New-York Times pour lib?rer son journaliste David Rohde, lui valant une haine farouche de certains de ses confr?res. Une ran?on vers?e, avec comme interm?diaire un ex-responsable de la CIA, mais dont on a pas le droit de parler. Car, dans la version officielle, Rohde s??tait « ?chapp? » des griffes de ses d?tenteurs. Scandale?!!!

Il est vrai qu?on avait eu du mal ? croire aux explications de Rohde, fort tir?es par les cheveux.?Il ne fait pas bon r?v?ler des choses dont on reparlera, pourtant, lors de la mort de soldats fran?ais.. Entre temps, on avait parl? de « pots de vin », vers?s aux ge?liers par « une soci?t? de mercenaires li?e ? la CIA » nous apprenait en juin ABC News. Evidemment, on minimisait fortement les sommes… et on oubliait la fable racont?e par Rohde.Yon avait donc raison, et n?a jamais montr? aucune photo trafiqu?e, pourtant, lui. Il se retrouve au poste. Auparavant, un mouvement assez ?tonnant ?tait apparu chez ses coll?gues, lass?s des brimades de l?arm?e US vis-?-vis de l?information libre. C?est net?: la pr?f?rence, aux USA, va vers la fabrication. Les vraies images d?rangent, les images fabriqu?es rassurent. Le r?el est bien trop… d?rangeant. La soci?t? qui ?tait intervenue pour lib?rer Rhode s?appelait « l?American International Security Corporation » ou AISC. Pas le genre de chose ? dire en cas de prise d?otages…. si en effet l?arm?e laissait aussi la d?livrance des otages aux mercenaires, maintenant… Mauvais pour son image de marque de preux chevalier, ?a.

Pour notre Ben Laden bouffi, on ne peut donc en conclure qu?une chose, hors la consommation de hamburger?: sa greffe de rein a parfaitement r?ussi. Oui, mais faite o??? Dans le bunker de Tora Bora?: c?est improbable. En Arabie Saoudite, aux USA ou encore ailleurs?? Vu les joues bien rondes, il est ?vident qu?il faille avoir recours ? l?un des meilleurs h?pitaux.?Voil? qui lui aura ?vit? au moins le recours ? un h?pital irakien?: 90% des alg?riens ayant re?u une greffe de ce genre dans ces h?pitaux sont morts depuis nous apprend un journal alg?rien. Faute d?intervention s?rieuse. Un r?seau mafieux « passant par la Jordanie » a rabattu la client?le vers des prestations tournant ? l??tal de boucherie nous dit le magazine. Pour 30 ? 40 000 dollars, on vous remettait en place un rein qui fonctionnait, para?t-il, selon l.?Un trafic immonde international et qui commen?ait ? ?tre connu.? »Des religieuses br?siliennes qui avaient d?nonc? le trafic d?organes ont perdu l?une d?elles, Doraci Edinger, trouv?e assassin?e le 24 f?vrier 2004 chez elle ? Napula. Cette femme avait parl? d?s 2001 du trafic d?organes au nord du Mozambique et de la menace qui pesait sur elle ».

A moins que Ben Laden n?ait choisi la Moldavie, qui sait?: « En Moldavie, ??? l?issue d?une enqu?te, dit Le Quotidien du M?decin du 1er juillet 2003, le Conseil de l?Europe a pr?sent? ? Strasbourg un rapport sur le trafic d?organes en provenance des pays les plus pauvres d?Europe orientale, informant que des r?seaux se sont sp?cialis?s dans la recherche des donneurs vivants« . « Donneurs vivants »?: du frais, du tout frais, la mis?re du monde ? son point ultime?! R?duits ? vendre un morceau de leur corps pour survivre ou faire vivre leur famille?!

La Moldavie, et sa voisine la Transnitrie, ?a se tient comme th?orie?: pendant que vous ?tes ? l?hosto, le repr?sentant de l?Electromash peut venir vous proposer son catalogue. Kalachnikovs, missiles Strella, le tout livrable ? Quetta, dans les 10 jours, juste le temps de repeindre en blanc un des avions de Victor Bout ou de ses acolytes (de retour de Tha?lande, ? moins qu?il ne soit bloqu? par quelques paperasseries). Vous pouvez m?me commander un h?lico, ? la Pribor factory, et le peindre de la m?me fa?on que les am?ricains peignent les leurs?: comme ?a, les deux passent inaper?us, dans le paysage. Vous pouvez livrer la drogue ? la CIA sans vous faire abattre, et les am?ricains d?poser des combattants talibans discr?tement quand le besoin s?en fait sentir. En y croisant ceux de l?ISI… Sans oublier les « largages » malencontreux, autre moyen de ravitailler… l?adversaire?!! Sans compter les rumeurs de d?positions de Talibans… une rumeur r?p?t?e par Karza? en personne. L?un des t?moins n?avait certainement pas vu de talibans, mais bien des membres des forces sp?ciales, d?guis?es en talibans… le gouverneur de la province de?Baghlan, Mohammad Akbar Barikzai avait confirm? la chose?: talibans, ou forces sp?ciales?? Vrais, ou faux insurg?s?? Encore une fois on a le droit ? deux interpr?tations de choses assez semblables?!

Mieux encore?: ? Sharjah, vous pouvez m?me ?changer les marchandises?:?ce sont les m?mes avions qui ravitaillent les am?ricains qui fournissent en armes les talibans. Car le n?ud du trafic est bien ? Sharjah, et cela je vous l?ai d?j? dit aussi. La contre-insurrection c?est tout un art, et le G?n?ral Massu lui-m?me avait bien compris que pour ?a il fallait de l?h?lico. Certains h?pitaux, franchement, savent recevoir leur client?le, y?a pas. Quel service hospitalier et quel service apr?s vente?! Et quel artiste, le Victor Bout, montr? de fa?on superficielle (on a davantage parl? d?Herstal que de Bout et surtout on a rien dit sur la monnaie d??change russe, Ya?r?Klein !), il y a peu, sur M6, en train de crier derri?re ses barreaux qu?il n?est qu?une paisible brebis et non une brebis galeuse d?sormais. A force de vivre avec des loups, il a oubli? que les pr?dateurs peuvent toujours se retourner contre leurs amis de rencontre?!

Quant aux USA, pour la greffe de rein, eh bien il y avait bien aussi une autre fili?re, mais elle ?tait mafieuse, situ?e dans le New Jersey, et a d? arr?ter son activit? apr?s que tous ses dirigeants aient ?t? emprisonn?s, par le FBI justement. Des gens organisant un trafic d?organes, notamment de reins, ? parti de donneurs « vuln?rables« , indique la presse, sans pr?ciser la provenance (on parle du Br?sil, notamment… mais certains ont cit? d?autres sources). Mais mon petit doigt me dit que Ben Laden aurait eu quelques r?ticences ? les appeler… Bref, voil? notre bouffi en pleine forme selon le FBI, avec des reins tous neufs. Ce qui n?a pas d? trop plaire aux troupes des forces sp?ciales US dirig?es par l?ambassadeur?Hank Crumpton, avec?Gary Berntsen et Dalton Fury,qui ont donc creus? de fond en comble le cimeti?re qui jouxte Tora Bora… en vain. Leur huile de coude ? pelleter pour rien r?clame r?paration?: il est temps qu?ils prennent un avocat, eux aussi.

Quant ? Ben Laden, sur le site du FBI, sur sa fiche personnelle ne figure plus depuis longtemps aucune r?f?rence au 11 septembre?: selon l?administration am?ricaine elle-m?me, n??tant pas poursuivi pour ?a, il n?en est donc pas responsable et n?a aucun lien avec l??v?nement. « Oussama Ben Laden est recherch? pour sa participation aux attentats contre les ambassades am?ricaines du 7 ao?t 1998?? Dar Es Salam en Tanzanie et ? Naiobi au Kenya, des attaques qui ont tu??plus de 200 personnes. En plus, Ben Laden est suspect dans un bon nombre d?autres attaques terroristes survenus dans le monde » y indique-t-on. Rien, strictement rien ? propos du 11 septembre, ce qui peut para?tre aujourd?hui fort de caf??! La seule « revendication » faite soi-disant par Ben Laden provenait d?une cassette d?un double fort peu ressemblant. Le vrai Ben Laden, jusqu?au 11 septembre, on sait pour qui il travaillait nous a appris Sibel Edmonds. Pour la CIA, et sous les ordres, ? l??poque d?un d?nomm? Robert Gates qui annonce candidement il n?y a pas si longtemps (en d?cembre dernier?!) ne plus avoir de nouvelles de lui…. De qui se moque-t-il, l??? « On ne sait pas o? Oussama se trouve. Si on le savait, on serait all? le chercher » ose-t-il dire. A une ?poque « ils » savaient o?, mais n?y sont pas all?s?!

article_benladen-2Des retouches d?images qui viennent donc de redonner un nouveau visage ? Ben Laden et certains de ses lieutenants?: dans quel but, sinon d?entretenir une parano?a d?but?e en 2001 et que ne veut toujours pas s?arr?ter. Selon Power Of Nighmares, Al-Qaida est une cr?ation de services secrets qui a besoin r?guli?rement d??tre relanc?, comme on relance une recherche de disparus. Un r?seau virtuel sur lequel se sont branch?s un bon nombre de groupuscules disparates en qu?te de reconnaissance terroriste. Un label,?estampill?, une appellation contr?l?e, qui a besoin qu?on entretienne r?guli?rement la flamme de son soldat trop connu. Un Al-Qaida mythique au leader similaire. Un mouvement qui ne doit son existence qu?? son leader, qui n?a donc aucun int?r?t ? dispara?tre. De l? ? le maintenir en vie artificiellement, il n?y a pas loin, ? grands coups de vid?os en forme de scoop et d?images vol?es ici et l? sur le net. Soigneusement retouch?es (et parfois?m?me torch?es ? la va-vite, comme dans l?exemple du jour?!).

Demain nous verrons plus en d?tail lesquelles, et qui les diffuse, si vous le voulez bien. Un Frankenstein, ?a ne se construit pas seul et sans un minimum d??quipements.


A propos de

avatar

Check Also

Le choix de Poutine ?

C’est à reculons que l’Ouest s’embarque dans des mesures visant à punir la Biélorussie de ...

One comment

  1. avatar

    Très bon article

    Sigi