Accueil / T Y P E S / Articles / B?llig?rants pour une m?me cause !

B?llig?rants pour une m?me cause !

Lloyd George propose une paix conditionnelle aux r?publicains irlandais. La d?l?gation venue n?gocier ? Londres ?tait mal pr?par?e. Les Anglais s’impatientent, un ultimatum est servi ? Collins et ses acolytes. Celui-ci accepte une solution de compromis. La guerre totale contre l’empire britannique est ?vit? de justesse. Malheureusement, les esprits vont s’?chauffer, le profond d?sarroi va plonger l’Irlande dans une guerre fratricide.

Deux groupes politiques vont mener une lutte ?nergique en vue de la r?alisation d’un objectif similaire. Les protecteurs de l’Irlande libre issue du trait? vont r?sister aux assauts men?s par les radicaux r?publicains. Le trait? de Londres et les conflits de personnalit? sont la source m?me du schisme politique au sein du Sinn Fein. La faction men?e par de Valera vise la R?publique d’Irlande sans compromis. Selon eux, l’obtention de l’ind?pendance doit se faire par la force. La fin de l’usurpation anglaise est la seule avenue possible et envisageable pour ces r?publicains qui rejettent le trait?. D’autre part, nous retrouvons le groupe de Griffith et de son alli? Collins. Ils vont influencer un large groupe qui ?tait pourtant r?fractaire ? l’acceptation du trait?. Cette faction politique va donc regrouper un vaste ?ventail de d?put?s aux all?gences diverses. La pr?servation de la paix et la r?trocession de l’ind?pendance compl?te de l’Irlande par les voies politique sont les objectifs que poursuivent ces nationalistes irlandais. L’acceptation du serment d’all?geance envers la Couronne constitue pour eux un mal n?cessaire et une ?tape de plus vers l’acc?s ? la R?publique.

La Couronne britannique va offrir une paix conditionnelle ? la cr?ation d’une Irlande s?par?e en deux entit?s politiques distinctes. La nouvelle carte g?ographique va ?tre fa?onn?e de mani?re ? enclaver la partie nord de l’Irlande. Ce qui permet de prot?ger les groupes confessionnels ayant des all?geance avec l’Angleterre. Collins va n?gocier ?prement et devra accepter contre son gr? cette solution qu’il consid?re temporaire. Il vise toujours la constitution d’une R?publique irlandaise autonome. Cette fois, il va se faire l’ap?tre d’une r?solution pacifique du contentieux territorial. Une grande majorit? d’individu vont juger acceptable le volte-face de Collins. Cependant, une minorit? d’individus va continuer ? croire ? l’accession d’une Irlande libre par la voie des armes. Les divergences politiques internes de l’IRA vont d?g?n?rer dans une guerre civile opposant les factions antagonistes irlandaises pro et contre le trait? et la partition. Le conflit va se r?sorber ? la suite de plus de 4000 morts. Collins sera tu? lors d’une embuscade. De Valera, plusieurs ann?es plus tard, va recommencer la lutte politique l? o? Collins avait d? abandonner. Cette ironie de l’histoire d?montre combien l’incompr?hension r?gnait dans les tumultes de tous ces ?v?nements.

La r?volution est pr?cis?ment le contraire de la r?volte, disait Victor Hugo. Cette assertion est tout ? fait ? propos dans le contexte europ?en o? le socialisme ?mergeant menace les fondements m?mes de la soci?t? bourgeoise. Qu’en est-il du mouvement national d’affirmation irlandais ? Nous pouvons observer que la scission du Sinn Fein en deux entit?s a cr?e une hydre qui s’est combattue elle-m?me. En effet, nous avons pu constater que malgr? la r?volte, les nationalistes irlandais de droite ont pr?f?r? combattre leur contrepartie r?publicaine qui tendait vers la r?volution totale. La raison ?tait bien s?r de prot?ger le nouvel ?tat irlandais et aussi pr?server les liens ?conomiques chers ? la bourgeoisie irlandaise. Nous pouvons consid?rer que la fin des hostilit?s durant la guerre civile constitue l’arr?t du processus r?volutionnaire au profit d’une r?volte de la droite contre les ma?tres britanniques. Ce changement et la confirmation d’une suzeraint? ? l’?gard de ceux-ci sont les apports de cette r?volte mettant fin ? un ?tat de servitude totale. La r?volution irlandaise a pris fin avant de permettre une am?lioration des conditions de vie et un changement profond de l’ordre social. Cette agitation correspond davantage ? un soul?vement violent contre les autorit?s menant ? un rapport constitutionnel confirmant la supr?matie d’un groupe ?litiste au d?triment du monde ouvrier qui constituait pourtant la base de cette r?volte.

A propos de

avatar

Check Also

Dans les règles de l’art

Le 5 septembre dernier, la sémillante ministre de la Culture lâchait au cours d’une (longue) ...