Accueil / Gabriel

Gabriel

avatar

Des mots sur les maux …

Écrire libre dans le douillet confort d’un anonymat choisi. Jubilant dans l’ombre pendant que d’autres se débattent et gesticulent en espérant les lauriers d’une éphémère reconnaissance. Écrire pour oublier ces mille petits dégoûts de soi qui au total ne font pas même un remords, mais juste une gêne obscure qui ...

Lire la suite

Sauver la vie, être libre

Une course contre la montre est engagée entre la nature et la bêtise humaine que les dirigeants alimentent en conduisant les peuples vers une transhumance suicidaire. Certains perçoivent ce mal-être ambiant, pressentent un conflit civilisationnel en devenir, la chute à terme inévitable de nos sociétés. D’autres feignent de l’ignorer par ...

Lire la suite

Une journée au pays des douceurs

07H30, je sors du parking souterrain et commence à descendre l’avenue Jean Jaurès quand, plusieurs sonorités agressives me cueillent au bout d’une centaine de mètres. Je regarde dans le rétroviseur et j’aperçois un excité vociférant dans son véhicule les mains crispées sur le volant. Il me double avec un doigt ...

Lire la suite

Une vie, un monde

Dans l’âtre, les buches d’un vieux chêne protestaient et gémissaient sous les assauts incandescents du feu domestique. L’ancestrale massive table de ferme, mobilier de la jeune époque du couple vieillissant, travaillait ses extensions par des craquements aléatoirement, prouvant ainsi que même transformé rien ne meurt jamais vraiment. Ici pas d’horloge ...

Lire la suite

Parlez-moi d’amour

6 h 30 du matin, Jean Louis ouvre les yeux, la sonnerie coréenne du réveil digitale agresse son cerveau et, c’est d’une baffe inamicale qu’il envoie voler le cube en plastique bon marché qui s’éclate sur la moquette usée. La bouche pâteuse et la trompette de la charge du 5e de cavalerie ...

Lire la suite

Parlez-moi d’amour

6 h 30 du matin, Jean Louis ouvre les yeux, la sonnerie coréenne du réveil digitale agresse son cerveau et, c’est d’une baffe inamicale qu’il envoie voler le cube en plastique bon marché qui s’éclate sur la moquette usée. La bouche pâteuse et la trompette de la charge du 5e de cavalerie ...

Lire la suite

La condition inhumaine

  A chaque instant, dans tous les pays, sous tous les climats, l’homme métronome vacille de la servitude volontaire à l’esclavage subi, obligatoire. Broyé par un travail souvent non désiré, il trime pour s’insérer dans une société déshumanisée qu’il s’est lui-même façonnée. Quel que soit le niveau où il se ...

Lire la suite

Tableau noir d’un monde fou

Cartographie sur tableau noir   Des dizaines d’années passées déjà et on vous dit encore jeune, foutaise  ! On n’a pas l’âge de ses artères. Dehors le vent souffle et la pluie tombe en biais, chahutant les feuilles de mon figuier et courbant les haies des troènes vieillissants. Une courte mais ...

Lire la suite

Société: Le silence des agneaux

Le Silence des agneaux   Peuple caméléon, peuple singe du maître, On dirait qu’un esprit anime mille corps  ; C’est bien là que les gens sont de simples ressorts… Émigration, religion, sexualité, voilà des tabous devant lesquels maintenant, il est de bon ton de se prosterner. Chacun, de l’actif au retraité, ...

Lire la suite

Un sens à la vie

Est-ce que quelqu’un sait pourquoi nous vivons  ? Trouver un sens à la vie, quelle prétention et d’abord, pourquoi faire  ? Celle-ci est faite de fausses promesses d’être là jusqu’à la fin, car toutes promesses ont toujours une fin. Nous naissons, nous mourrons, mais qu’avons-nous fait entre, ou plutôt qu’aurions nous du ...

Lire la suite

Euthanasie de la planète

Je regarde les jours se lever irrémédiablement, se succéder. Les soleils chaque soir dans leur sang carmin agoniser, s’éclipser et enfin les lendemains, ressusciter. Les horloges biologiques s’emballer, les enveloppes terrestres se flétrir, se faner, s’assécher. Les acteurs de cette farce planétaire glissent sur la pente du temps vers un ...

Lire la suite

Au pays des trolls

Des flancs des fjords s’écoule le chagrin des dernières neiges. Ils viennent alimenter en tonnes d’eau les crevasses sombres, entailles béantes entre les montagnes faites, selon la légende par la hache furieuse d’un Viking monstrueux. Dans ces eaux profondes et noires, la voute céleste retenue par des frontières rocheuses est ...

Lire la suite

L’esclave

 Des pyramides d’Égypte, les pieds dans le sable brulant et les mains en sang, à tirer les blocs de pierre sous le fouet mordant des contremaitres, aux champs de coton de Louisiane où, sous l’œil méprisant des petits chefs blancs rêvant de jouer du fusil, la condition d’esclave, toujours d’actualité ...

Lire la suite

L’enfant des rues

   Depuis 13h00 un grésil froid et pénétrant effectue un tango tournoyant. Un ciel gris se reflète dans les flaques et sur le bitume sale des trottoirs. Angelo, Simon, Rachid et Mirela, la bande des quatre gamins cherche refuge pour la nuit. Une station de métro, un parking, un abribus ...

Lire la suite