Accueil / A C T U A L I T É / Assurance Islamique ?crit par Nader Haddad

Assurance Islamique ?crit par Nader Haddad

 

Le Takaful est un concept islamique d?assurance, bas? sur les mou?amalat islamiques (transactions bancaires), respectant les normes et r?gles de la loi islamique. Ce concept a ?t? pratiqu? sous diff?rentes formes depuis plus de 1400 ans. Il provient du mot arabe Kafala, qui signifie « se garantir l?un l?autre » ou « garantie conjointe ». En principe, le syst?me de Takaful est bas? sur la coop?ration mutuelle, la responsabilit?, l?assurance, la protection et l?assistance entre des groupes ou des participants. C?est une forme d?assurance mutuelle.

 

R?f?rences islamiques du Takaful

Ces fondamentaux sont bas?s sur les dires du Proph?te Mohammed saws. Les savants de l?Islam ont d?cid?, ? partir des hadiths et versets suivants, qu?il devait y avoir un effort concert? pour appliquer le concept de Takaful comme meilleur moyen de r?soudre ces besoins. En voici quelques exemples?:

Principe de coop?ration?: s?aider l?un l?autre dans al-Birr et al-Taqwa (vertue, pi?t?, droiture)?: mais ne pas s?aider l?un l?autre dans le p?ch? et la transgression (Sourate Al Maidah, verset 2)

Allah aidera toujours Son serviteur tant qu?il aidera les autres (Rapport? par l?Imam Ahmed ibn Hanbal et Imam Abou Daoud)

Principe de Responsabilit??: il en est des relations et sentiments des gens de foi entre eux, comme avec le corps?: quand un de ses membres est touch? par la douleur, c?est tout le corps qui est affect?. (Rapport? par Boukhari et Mouslim)

Deux vrais croyants (Mou?min) sont comme une construction dont chaque partie renforce l?autre. (Rapport? par Boukhari et Mouslim)

Principe de Protection Mutuelle?: Par mon ?me, qui est sous la puissance d?Allah, nul n?entrera au Paradis s?il ne porte pas assistance ? son voisin en d?tresse. (Rapport? par l?Imam Ahmad ibn Hanbal)

Principes du Takaful

Les principes du Takaful sont les suivants?:

Les souscripteurs d?un contrat d?assurance coop?rent entre eux pour leur bien commun. Chaque souscripteur paie sa prime pour aider ceux qui sont dans le besoin. Les pertes sont partag?es et les dettes r?parties suivant le syst?me de « POOLING ».

Le caract?re incertain est ?limin? par la souscription et la compensation. Cela n?entraine aucun avantage ? l?un qui co?terait quoique ce soit aux autres.

En th?orie, le Takaful est per?u comme une assurance coop?rative, o? ses membres versent une certaine somme dans un pot commun. Le but de ce syst?me n?est pas le b?n?fice mais la garantie du principe de « se porter assistance l?un l?autre ». L?assurance commerciale est strictement illicite pour le musulman comme en ont convenu la majorit? des savants contemporains car elle contient les ?l?ments suivants?:
-??i) Al-Gharar (Incertitude)
-??ii) Al-Maisir (Loterie)
-??iii) Riba (Int?r?t)

Il existe trois mod?les et plusieurs variations de la mise en pratique du Takaful?:

-??Mod?le de Mudhabarah
-??Mod?le de Wakalah
-??Combinaison des deux

J’ai ?t? dans la semaine Finances ? Duba? et mon attention s’est port?e sur une banque islamique d’investissement dont le si?ge est en Arabie Saoudite.

La Banque islamique de d?veloppement est une institution financi?re internationale cr??e en vertu de la d?claration d’intention publi?e par la Conf?rence des ministres des Finances des pays musulmans tenue ? Djeddah en Dhul Q’adah 1393H, correspondant ? D?cembre 1973. La r?union inaugurale du Conseil des gouverneurs a eu lieu en Rajab 1395H, correspondant ? Juillet 1975, et la Banque a ?t? lanc? officiellement le 15 Sha’aban 1395H correspondant au 20 Octobre 1975.
Le but de la Banque est de favoriser le progr?s ?conomique et social des pays membres et des communaut?s musulmanes individuellement et conjointement, conform?ment aux principes de la Charia soit, la loi islamique.
J’ai rencontr? son chef de l’exploitation dans l’atelier de la Semaine des Finances ? Duba? le mois dernier, et j’ai ?t? impressionn? de voir que les op?rations de la finance islamique se multiplient ?norm?ment et leurs risques de cr?dit sont les plus sains ? ce jour.
On m’a dit aussi que les produits d?riv?s islamiques sont d?velopp?s en terme d’assurance obligations islamiques.
M. Gazzah le chef des op?rations de la BID ?tait un participant ? ce sommet, qui a invit? les banques les plus importantes, institutions financi?res et les agences de notation de cr?dit.

Comme je suis chercheur en finances, je suis impressionn? par la visite certains sites Internet de certaines banques, et comme je suis pr?occup? par la finance islamique, j’ai d?cid? de visiter le site Web de la BID et j’ai extrait que les fonctions de la Banque sont de participer ? des capitaux propres et subvention pr?ts pour des projets productifs et les entreprises en plus de fournir une aide financi?re aux pays membres dans d’autres formes de d?veloppement ?conomique et social. La Banque est ?galement tenue d’?tablir et d’exploiter des fonds sp?ciaux ? des fins sp?cifiques, y compris un fonds d’aide aux communaut?s musulmanes dans les pays non membres, en plus de la mise en place de fonds fiduciaires. La Banque est autoris?e ? accepter des d?p?ts et ? mobiliser des ressources financi?res ? travers la Charia modes compatibles. Il est ?galement charg? de la responsabilit? d’aider ? la promotion du commerce ext?rieur en particulier dans les biens d’?quipement, parmi les pays membres ? fournir une assistance technique aux pays membres, et l’extension des installations de formation pour le personnel engag? dans des activit?s de d?veloppement dans les pays musulmans ? se conformer ? la ?Shari ah.

Personnellement, je pense que la finance islamique est la structure la plus ?quitable des Finances pour le monde islamique, l’efficacit? de cette doctrine va encourager les banques et les institutions financi?res ? adopter cette culture dans leurs organisations afin d’?viter toute crise inattendue.

A propos de

avatar

Check Also

La Chine plie sous le poids de ses contradictions

Entre les Etats-Unis et la Chine, l’écart est toujours important car le P.I.B. chinois n’est ...