Accueil / A C T U A L I T É / Apr?s une profonde d?pression, Turcotte va mieux !

Apr?s une profonde d?pression, Turcotte va mieux !

830011-guy-turcotteIllustration?La Presse Canadienne

L?affaire Turcotte n?est pas finie et pourrait durer encore longtemps. En lisant l?article de Mme Christiane Desjardins de La Presse intitul? ? Apr?s une profonde d?pression, Turcotte va mieux ! ? qui mentionne la derni?re requ?te de ce dernier pour une remise en libert?, j?ai replong? dans toute cette saga et je dois le dire, je reste mitig?e sur le ? tournage en rond ? de notre syst?me judiciaire.

 

Enfin, un??tre humain a-t-il le droit, oui ou non, de tuer un de ses semblables ? Il me semble que la r?ponse a toujours ?t? claire : c?est NON. Je comprends aussi que le syst?me est complexe, qu?il y a beaucoup d?intervenants en cause ? des jurisprudences ? des avocats brillants ? et des psychiatres qui?ont des visions diff?rentes sur la responsabilit? de l?acte de Turcotte.

 

Je comprends aussi qu?il y eut un premier proc?s en 2011 o? la d?fense expliquait que les raisons qui avaient pouss? Guy Turcotte ? poignarder 46 fois ses deux enfants le 20 f?vrier 2009 ?taient dues ? un trouble d?adaptation avec humeur d?pressive suite ? sa rupture avec Isabelle Gaston. Proc?s au cours duquel il fut reconnu non coupable criminellement. Par la suite, il fut intern? ? l?Institut Pinel.

 

En janvier 2012, apr?s trois journ?es d?audition de la Commission d?examen des troubles mentaux de l?accus?-non coupable, la psychiatre Dominique Bourget fit une belle sortie en expliquant ? la Commission que son patient ne pouvait se r?habiliter s?il demeurait enferm? et qu?il devait ?tre lib?r? SANS CONDITION.?Cette psychiatre est all?e jusqu?? d?clarer que Guy Turcotte, une fois lib?r?, ne serait pas plus dangereux pour la soci?t? que la plupart d?entre nous. Pourquoi ? Parce que les conditions ?motionnelles qui l?avaient pouss? ? commettre son crime n?existaient plus ? donc, il n??tait plus un danger pour la soci?t?. On ne la sent pas du tout objective, c?est pitoyable comme pr?texte. En face de la psychiatre Bourget, le psychiatre traitant de Guy Turcotte ? Pinel, le Dr Pierre Rochette, affirmait que le?trouble d?adaptation ne suffisait pas ? expliquer le crime, mentionnant un ?cha?nant manquant? qu?il fallait absolument identifier, ce ? quoi la Dr Dominique Bourget s?opposa. Ses propres mots :?? Il n?y a pas de cha?non manquant.

 

Pour moi, on comprend que la maladie a port? M. Turcotte ? poser ces gestes. Il ne faut pas chercher ? comprendre quelque chose qui a d?j? ?t? compris. ? Et vous, est-ce que vous comprenez cette logique de pacotille ? ? mon avis,?il y a bien des criminels qui aimeraient jouir de cette notion de ? trouble d?adaptation avec humeur d?pressive ? afin d??tre r?habilit?s et lib?r?s ? leur tour ! Je comprends aussi qu?une personne bien nantie financi?rement a plus de chances de se faire repr?senter ? son avantage et d??tre lib?r?e de ses actes qu?une personne sans ressources financi?res. Je me souviens d?un homme il y a quelques ann?es qui a ?t? s?v?rement condamn? ? plusieurs ann?es de prison pour avoir abr?g? les jours de sa fille de treize ans, handicap?e, sans espoir de gu?rison et qui souffrait le martyr. Apr?s avoir suppli? son p?re de la lib?rer, il a pos? ce geste ? il l?a pay? cher. On ne l?a pas lib?r? en disant qu?il avait souffert d?un trouble d?adaptation avec humeur d?pressive. On a respect? la loi, le p?re avait tu?, m?me pour des motifs nobles, il devait payer sa dette. Donc, parce qu?il disait la v?rit? et reconnaissait avoir pos? son geste en toute conscience, il devait payer. Une autre personne qui se cache derri?re une perte de conscience peut ?tre sauv?e ?. c?est cette sorte de manipulation qui me choque. Je me rappelle aussi que la Cour Supr?me en 2012 ? Vancouver a rendu un verdict dans un cas de meurtre et condamn? deux personnes qui avaient tu? un individu apr?s avoir ingurgit? des drogues et de l?alcool. Pourquoi ? Parce qu?ils ?taient conscients AVANT de prendre des substances qui allaient alt?rer leur conscience. Ainsi, ils firent face ? la justice.

 

Suite ? ce verdict, le Procureur dans l?affaire Turcotte fit rouvrir le dossier pour obtenir un autre proc?s all?guant que certaines informations avaient ?t? cach?es au jury, telle que l?absorption de produits toxiques, entre autres, le m?thanol. Et voil? que la machine s?est remise en mouvement. En novembre 2013, la Cour d?appel ordonnait un nouveau proc?s, mais Turcotte fit appel pour l?annuler, sans succ?s, puisque en mars 2014, la Cour Supr?me du Canada d?entendre l?appel. On apprend maintenant qu?un deuxi?me proc?s aura lieu le 14 septembre 2015.

 

Dans un an, Guy Turcotte passera de nouveau devant un jury ! Je peux comprendre que M. Turcotte d?prime, n?ait pas le go?t de vivre. J?en suis d?sol?e pour lui, mais ce n?est pas une raison pour le lib?rer. Il ne faut pas que nous tombions dans la piti?, ce serait pitoyable. L?article dont il est fait mention plus haut parle de la profonde d?prime de M. Turcotte et m?me de sympt?mes s?rieux d??l?ments psychotiques. Pourtant, on dit qu?aujourd?hui il va mieux. On parle aussi de sa bipolarit?. De sa m?dication. De ses troubles psychiques qui d?coulent du fait qu?un deuxi?me proc?s va se tenir, tous ces ?l?ments sont tr?s compr?hensibles, et je peux ressentir une sympathie pour ce qu?il vit. Ce qui ne signifie pas que c?est une raison de passer outre sur les actes horribles qu?il a commis. Sinon, il faudrait avoir la m?me attitude envers toute personne qui commet un acte irr?parable. Le mot le dit, irr?parable, irr?parable en termes de libert?. Sur le plan de l??tre de la personne, il n?est pas condamn?, seulement dans son ?action et sa personnalit?. C?est ainsi.

 

Sinon ? Guy Turcotte a aussi pr?sent? un d?lire de pers?cution sur le psychiatre Pierre Rochette, vous vous souvenez, celui-l? m?me qui parlait de retrouver le ? cha?non manquant ?. Guy Turcotte?croyait que le Dr Rochette avait de l?influence dans les postes de radio et qu?il faisait de l?interf?rence. Il a tent? de faire valoir qu?il serait ? mieux mort ?. On nous dit maintenant qu?il va beaucoup mieux ? tant mieux !

 

Il faut aussi penser ? la soci?t? qui doit ?tre prot?g?e.

 

Carolle Anne Dessureault

 

A propos de

avatar

Check Also

Colin Powell, grand général et piètre politique

« Il ne fait aucun doute que Saddam Hussein possède des armes biologiques et la capacité ...

One comment

  1. avatar

    A ce stade de débauche judiciaire, il faut penser aux enfants qu’il a tués. Quand la justice aura compris que son rôle n’est pas de jouer au yoyo avec des degrés de folie mais de rendre une infime justice aux victimes qui ne peuvent être niées, elle pourra enfin sortir de l’asile dans lequel elle se trouve depuis le début de cette affaire.

    Qu’elle ne se pose pas la question: l’administration de la justice a bel et bien été déconsidérée à plusieurs reprises depuis le début de ce(s) procès. Si elle a les mains liées par les lois en place, il serait bon qu’elle le fasse savoir et qu’elle montre un certain désir de les voir modifiées. On a plutôt l’impression qu’elle assiste impuissante et désintéressée au sort des victimes et là autant dire que l’on se tape du vaudeville.