Accueil / A C T U A L I T É / Apocalypse bourses : l?acte ultime a commenc

Apocalypse bourses : l?acte ultime a commenc

Depuis plusieurs jours, la Banque centrale europ?enne a d?cid? d?acheter massivement des obligations des gouvernements italien et espagnol. Les acheteurs de dette souveraine fran?aise r?clament maintenant des taux d?int?r?t plus ?lev?s. Un sc?nario qui a de quoi inqui?ter les r?dacteurs des communiqu?s des grandes banques fran?aises, assurant de leur solidit?. Dans plusieurs pays, des articles de presse financi?re signalent que la France n?a aucune raison de garder une note AAA avec une dette qui d?passe les 80% du PIB. (Cliquer pour lire la suite.)?

La ? main anonyme ? joue aux dominos

Depuis plusieurs semaines : les agences de notation d?gradent la note de la dette des Etats, les grands sommets se suivent, les d?ficits se creusent ? cause de la sp?culation encore et toujours sur les dettes, les banques d?affaires sp?culent sur la faillite des Etats, etc. C?est un m?canisme qui finit par se nourrir de lui-m?me ; un peu comme ces points tr?s particuliers que donne TRADER NOE dans ses analyses d?anticipation. Ces points sont connus de certaines ? forces de march? ? et il suffit de quelques ordres envoy?s par quelques comptes num?rot?s, g?r?s par quelques anonymes, et puis un domino tombe? entra?nant un autre, etc.

Les banques sont fragilis?es par des Etats en difficult?. Pour acc?l?rer les choses, on sort quelques rumeurs et l? aussi, les dominos tombent. Les pr?sidents reviennent de leurs vacances et on organise encore et toujours des sommets. Ce cirque continue et les acteurs jouent de moins en moins bien leur r?le. La Symphonie Rouge arrive ? son acte ultime et les complices du drame, qui font de la morale tout en vivant dans la luxure et flagornant Mammon, ne savent plus que faire.

Un autre acteur intervient pour faire tomber le prochain domino : la Banque mondiale

Pour Robert Zoellick, pr?sident de la Banque mondiale, l??conomie mondiale est entr?e dans une ? phase nouvelle et plus dangereuse ?. Voil? une analyse intelligente, tr?s brillante de la situation. N?oublions pas que Robert Zoellick est AMERICAIN. Aussi pr?cise-t-il : m?me si la baisse de la note de la dette am?ricaine a provoqu? la panique des march?s, la crise de la dette des pays europ?ens est plus inqui?tante dans l?imm?diat. Cet homme qui vit grassement des bienfaits du Syst?me sort sa tirade au moment opportun : avec la Gr?ce et le Portugal assomm?s par leur dette et d?autres pays menac?s, et sans possibilit? de d?valuation, c?est en effet non seulement l??conomie de la zone euro qui est menac?e, mais l?existence m?me de la monnaie europ?enne. C?est ce que Robert Zoellick a modestement estim? dans une interview publi?e le 13 ao?t dans les colonnes de l?hebdomadaire australien Weekend Australian.

Les investisseurs, a-t-il soulign?, commencent ? se demander combien de temps l?Allemagne et la France vont pouvoir continuer ? soutenir les pays menac?s sans se mettre eux-m?mes en danger de voir leur note diminuer ? son tour. ? Nous sommes au d?but d?une temp?te nouvelle et diff?rente, ce n?est pas la m?me crise qu?en 2008. En effet, cette crise est l?ach?vement de la crise de la banque Lehman Brother, coul?e et sacrifi?e pour des raisons trop dangereuses ? exposer sur un blog. Cette crise 2011-12 est celle d?taill?e par Christian Rakovski (voir le dernier num?ro de LIESI ? 236). Nous entrons dans la p?riode o? les politiciens du Syst?me devraient s?rieusement r?fl?chir au camp qu?ils entendent maintenant d?fendre: celui de la Main anonyme ou celui de l?int?r?t national.

Robert Zoellick exprime une v?rit? qui sera confirm?e dans les prochaines semaines : la crise dans la zone euro ? pourrait bien ?tre le d?fi le plus important ? pour l??conomie mondiale. Il nous annonce m?me l?urgence d?une r?forme mon?taire internationale si l?on ne veut pas que les choses prennent une voie contagieuse et incontr?lable : ? La le?on de 2008, c?est que plus on attend et plus les mesures doivent ?tre s?v?res ?.

Absence de toute d?cence

Robert Zoellick communique aux gouvernements le message de la Haute finance : ? La plupart des pays d?velopp?s ont d?j? utilis? ce que leur permettait la politique fiscale et mon?taire ?, mais cela a ?t? insuffisant. Il faut, selon lui passer ? un r?gime plus rigoureux. Il a sur ce point encourag? le Premier ministre britannique David Cameron ? maintenir, malgr? les ?meutes, les mesures d?aust?rit? annonc?es ces derniers mois, qui sont ? vraiment n?cessaires ?. Au-del? des cons?quences financi?res imm?diates, M. Zoellick a estim? que cette crise allait provoquer des changements dans l??quilibre des pouvoirs dans le monde. Du genre de ceux annonc?s en 1958 par W.G Carr dans son ouvrage Des Pions sur l?Echiquier?

L.I.E.S.I

C?est le pr?sident de la banque mondial, il fallait s?y attendre ? cette absence de toute d?cence. Pour lui tout ce qui compte c?est l?argent. L?humain n?a pas grande valeur ? ces yeux. Il faut continuer de les saigner ? blanc.

Jo ^^

A propos de

avatar

Check Also

Philip Morris : tabac, cigarettes, et… morts de soldats au Sahel (5)

Le Sahel est traversé tous les jours par une meute de camions fumants qui laissent ...