Accueil / T Y P E S / Articles / A lot like love

A lot like love

Qu’on se le dise tout de suite, il s’agit d’un film « cucu ». Mais bon, personne n’est jamais mort en voyant un film d’amour. Parce qu’il s’agit bel et bien d’un film d’amour. Une version mise ? jour de Quand Harry rencontre Sally, mais en plus moderne (forcement…), plus long (pas ?vident !) sans exag?ration (pourtant…) mais surtout tr?s bien r?ussi.

C’est l’histoire d’un couple qui essaye d?sesp?r?ment et ? travers les ann?es de se retrouver une fois pour toute. Tout commence dans un a?roport. Un hasard fortuit. Emily (Amanda Peet) est prise en photo par un jeune homme, Oliver (Ashton Kutcher) alors qu’elle vient de se faire larguer par son amie, « Bon Jovi ». L’histoire commence ensuite dans les toilettes d’un avion et se termine dans une rue en banlieue de Los Angeles avant un mariage. Entre temps, il y aura eu rencontres, d?ception, ambition, r?ussite, ?chec, bref amour, gloire et beaut?. Rien que cela !

Les sceptiques diront pourquoi aller louer ce film ? Tout simplement parce qu’il est bon. Le r?alisateur Nigel Cole a fait un excellent film. Les acteurs font preuve d’une authenticit? sans faille. L’histoire ne souffre d’aucune carence. Elle n’est surtout pas ringarde, qu?taine encore moins stupide. C’est simplement l’histoire qu’on aurait voulu vivre afin de trouver la bonne personne.

Et si c’est une histoire « cucu », c’est tout simplement parce dans la vie, il peut nous arriver toutes sortes de choses, de l’action, du suspens, des drames, des aventures mais aussi des histoires « cu-cu ».

Alors pour 107 minutes de rires, d’?motions et d’amour, faites vous plaisir, l?chez-vous et allez louer ce film !

Et au diable les mauvaises langues !

A propos de

avatar

Check Also

Hyman Minsky, mal-aimé clairvoyant

Décédé en 1996, Hyman Minsky fut un économiste quasiment inconnu de son vivant. A l’époque, ...

One comment

  1. avatar

    ahahahahaha elle est trop bonnne ! Mr Demian West, votre humour n’a d’egal que vos qualités artitisques et votre gout prononcé pour la provocation.

    Paradoxalement je crois que c’est dans les films « cucu » qu’il y a le moins de « cul ». Dans un film serieux genre les aimants réguliers, le nombre de scènes obsènes frise la provoc.

    Je suis sur que vous avez adoré ce film….