Accueil / A C T U A L I T É / ? RIFIFI ? BEYROUTH ? Le Liban dans la tourmente

? RIFIFI ? BEYROUTH ? Le Liban dans la tourmente

http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

Image Flickr par Peekaie

1.? Le mod?le libanais

Par l?analyse concr?te d?une situation concr?te, politique, ?conomique ou militaire, l?observateur cherche ? conna?tre les protagonistes, les forces, les faiblesses et les objectifs strat?giques de l?acteur dominant, mais il est indispensable qu?il se pr?occupe ?galement de bien conna?tre les forces, les faiblesses et les objectifs strat?giques de l?autre camp, ce qui fait d?faut le plus souvent.

Les ?tats-Unis d?Am?rique ne sont pas aussi puissants qu?il n?y para?t et il n?est pas exact de pr?tendre que l?empire d?clinant, son agressif petit satellite isra?lien, leurs alli?s saoudien et ?gyptien d?cident seuls du sort des peuples arabes. Ce qui survient pr?sentement en Tunisie, en ?gypte et au Liban en sont des d?monstrations ?videntes.

Depuis des ann?es un tout petit peuple, encadr? par un ensemble d?organisations patriotiques d?termin?es, muni d?une conscience politique anti-imp?rialiste et anti-sioniste bien aiguis?e tient t?te ? cette ??Sainte-alliance??. Bien avant la ??R?volution du Jasmin?? (1), le ??Mal-vivre alg?rien??, le ??Printemps ?gyptien?? et les autres soul?vements arabes pour le pain, le travail, la libert? et la dignit?, le peuple libanais avait amorc? sa lib?ration. C?est la raison pour laquelle ce petit pays fait l?objet d?autant ??d?attention?? de la part du satellite sioniste am?ricain et que ce dernier peut compter sur le soutien en sous-main des dictatures arabes du Levantin. Le ??mauvais exemple?? vient parfois des plus petits.

Le Liban est pratiquement le seul pays arabe dont une partie substantielle du territoire national est lib?r?e et administr?e par les partisans et dont le gouvernement national officiel ne parvient pas ? reprendre le contr?le, ni m?me ? d?sarmer la r?sistance. Contr?le du territoire et milice populaire sont les conditions essentielles du succ?s d?une R?volution du jasmin, d?une R?volution du Mal-vivre, d?une R?volution ?gyptienne ou de toute autre r?volution populaire. Le pouvoir est au bout du fusil, disait un personnage dont j?ai oubli? le nom, mais dont Hassan Nasrallah applique les pr?ceptes sans en ?tre un adepte. Les zones lib?r?es et arm?es par la r?sistance, la conscience politique et une organisation patriotique d?termin?e sont les secrets du mod?le libanais.

Nous pouvons d?ores et d?j? constater que les ?tatsuniens et les sionistes isra?liens ont renonc? ? balkaniser?irakiser? (2) le Liban pour en faire un amalgame de petites principaut?s scind?s sur une base religieuse ou confessionnelle. La d?faite isra?lienne de l?an 2000, qui s?est sold?e par le retrait humiliant de ses troupes, puis l?assaut meurtrier de 2006 contre le Sud-Liban o? la soi-disant 4e arm?e la plus puissante a ?t? honteusement battue par la r?sistance libanaise, ont mis fin ? cette chim?re de balkanisation du Liban. Il n?est pas requis de ressortir ce vieil ?pouvantail que la r?sistance a contr? d?finitivement, m?me si le clan Hariri tente de faire ressurgir ce fant?me du placard o? Sharon, en son temps, a bien d? l?y remiser apr?s la d?sint?gration de son Arm?e du Sud- Liban.

2. Le satellite isra?lien et le front libanais

Pr?sentement, les sionistes en sont ? consolider leur force int?rieure par la juda?sation toujours plus pouss?e du territoire conquis et occup? depuis 1948. Ils poursuivent le nettoyage ethnique de J?rusalem (Al Quds), que les collabos de l?Autorit? de Ramallah auraient souhait? abandonner d?finitivement aux sionistes selon des r?v?lations r?centes relay?es par la cha?ne El Jazzera (3). Se poursuit ?galement le verrouillage du ghetto de Gaza que l?arm?e isra?lienne a abandonn? au Hamas et o? un g?nocide est en cours dans l?indiff?rence totale de la soi-disant ??communaut? internationale??.

Enfin, dernier ?l?ment des activit?s anti-palestiniennes de l??tat pour les ??juifs?? seulement, le nettoyage ethnique contre le peuple palestinien de Cisjordanie force le regroupement des habitants dans quelques villes emmur?es qui seront bient?t r?troc?d?es en gestion exclusive aux gardes-chiourmes ? aux ??kapos?? palestiniens rassembl?e sous l?Autorit? de Ramallah ?? qui recevront pour leur peine des centaines de millions de dollars de l?Union europ?enne. Ce sera l??tat palestinien bantoustan que plusieurs pays ? travers le monde s?empressent de reconna?tre symboliquement au grand plaisir du chef des ??kapos??, Mahmoud Abbas, et de son ami Avigdor Lieberman, qui pr?pare en sous-main un accord int?rimaire pour la r?trocession de ces bagnes ? gestion privil?gi?e par l?Autorit? sans autorit? ni l?gitimit?.

Il est vrai que les sionistes pr?parent une nouvelle agression contre le Liban, mais ils ne sont pas press?s de s?y lancer. Avec le soul?vement populaire ?gyptien ? sa fronti?re ouest, les marches de protestations en Jordanie ? sa fronti?re est, le renversement de son alli? Hariri ? sa fronti?re nord, les sionistes en ont plein les mains et s?inqui?tent de leur avenir. Ils doivent d?abord consolider leurs positions int?rieures. De toute fa?on ce nouvel assaut contre le Liban s?inscrira en compl?ment ? l?attaque que les Am?ricains pr?parent contre l?Iran; mais le temps n?est pas encore venu pour cette guerre contre l?Iran visant ? r?tablir l?h?g?monie du dollar en coupant la moiti? des approvisionnements mondiaux en hydrocarbures. Tel que nous l?avons d?j? expliqu? dans un document pr?c?dent, les Am?ricains doivent d?abord compl?ter leur retrait d?Irak pour ne pas ?tre coinc?s par les milices pro-iraniennes qui vont s?y d?cha?ner d?s que l?attaque aura d?but?. Les Am?ricains doivent ?galement faire avancer leur r?alignement en Afghanistan et forcer des n?gociations avec les Talibans dit ??mod?r?s?? de fa?on que leur arm?e ne se trouve pas prise en sourici?re entre la r?sistance afghane, la r?sistance pakistanaise et les troupes iraniennes (4).

C?est dan ce contexte qu?il faut situer les tribulations qui ont cours pr?sentement ? Beyrouth. Depuis quelques ann?es les Am?ricains ont imagin? cr?er le Tribunal Sp?cial sur le Liban (TSL) qui devait enqu?ter pour identifier et s?vir contre ceux qui ont assassin? le Premier ministre Rafic Hariri en f?vrier 2005 (5).? Depuis lors,? tout un rififi entoure les travaux de ce tribunal international sp?cial constitu? sous le chapitre VII de la Charte de l?ONU afin de permettre aux ?tats-Unis et ? la France de s?en servir comme cheval de Troie pour s?ing?rer dans les affaires int?rieures du Liban.

Cette commission, avec le concours d?agents politiques et parfois m?me d?agents secrets de l?OTAN, sous ?tiquette onusienne, ?tait pay?e et soutenue par l?ex-gouvernement Hariri pour semer la discorde entre les groupes politiques et les communaut?s religieuses au Liban et tenter de coincer la principale organisation de la r?sistance, l?isoler des ses alli?s et pr?parer les conditions pour ?ventuellement l??craser et ramener le peuple libanais dans le giron am?ricano-sioniste. Mais cette machination n?a pas fonctionn? ??par la faute?? d?un homme politique qui dirige les destin?es du Hezbollah. L?enqu?teur Bellemare de la TSL s?appr?te ? d?poser son rapport et ses actes d?accusation mais il lui faudra ensuite arraisonner les faux accus?s et c?est l? que le b?t blesse?: comment poursuivre sa mascarade s?il ne peut m?me pas aller qu?rir au Liban les faux accus?s apr?s avoir ?largit les faux t?moins ?

3. La d?ch?ance de Saad Hariri et du Courant du Futur

Examinons maintenant les r?cents ?v?nements qui ont pr?cipit? la chute du gouvernement d?unit? nationale que dirigeait Saad Hariri. Depuis quelques ann?es, s?appuyant sur les accords de compromis de Ta?f (1989 – Arabie Saoudite), qui ont officialis? la r?partition des pouvoirs de l??tat du Liban sur une base religieuse et confessionnelle, la coterie de Saad Hariri, d?ob?dience sunnite, faisait la pluie et le beau temps au pays du C?dre, m?me si la communaut? sunnite ne repr?sente que 23 % de la population totale du pays. Pour sa part la communaut? chiite regroupe 37% de la population, les chr?tiens et les druzes formant le 40 % restant (4 millions d?habitants au total et 300?000 r?fugi?s surtout palestiniens d?ob?dience sunnite) (6).

Disposant d?un blanc-seing de la part de ses alli?s am?ricains et isra?liens, le jeune homme politiquement inexp?riment? se croyait invuln?rable et se permettait m?me de manigancer des faux t?moignages pour incriminer le Hezbollah dans l?assassinat de son p?re en plus d?insulter ?sans vergogne ses alli?s saoudiens comme l?ont r?v?l? des vid?os rendues publiques r?cemment (7).

Le Courant du Futur, prot?g? par les Am?ricains et les Isra?liens, ne percevait pas que le Liban changeait sous leurs yeux. Les clivages confessionnels et religieux s?estompaient peu ? peu alors que montaient en force les segmentations sociales entre pauvres, travailleurs, petite-bourgeoisie et grande-bourgeoisie parasitaire, comptant quelques milliardaires comme les familles Hariri et Mikati (actuel premier ministre sunnite). Ce qui devait arriver arriva?: le cabinet Hariri fut renvers? la semaine o? l?ex-premier ministre ?tait en visite ? Washington pour prendre des ordres sur la conduite ? tenir sur le Tribunal sp?cial pour le Liban et pour soutenir les pr?paratifs de guerre isra?lienne dans la r?gion (8).

Comme le souligne le journaliste Abdel Bari Atwan?: ??La carte politique actuelle du Liban diff?re du tout au tout de celle des ann?es 1970, au moment o? la guerre civile a ?clat?. Il y avait alors deux camps oppos?s, un camp islamiste ? progressiste ? soutenu par la R?sistance palestinienne et regroupant les sunnites, les chiites et les druzes, et un camp purement chr?tien, avec l?existence de quelques poches, tr?s limit?es, ? neutres ? ou ? oppos?es ? la guerre ?. Aujourd?hui, rien de tel : nous avons des sunnites avec Hariri et des sunnites contre Hariri, nous avons un courant chr?tien maronite puissant alli? au camp de la R?sistance, sous la direction du g?n?ral Michel Aoun, regroupant M. Sule?man Franji?h et d?autres personnalit?s, de m?me que nous avons des chiites r?unis sous la banni?re du Courant du 14 mars, oppos? au Hezbollah et au courant Amal que dirige M. Nab?h Berri, qui est le pr?sident de l?Assembl?e nationale libanaise.??? (9)

Le Liban de 2011 n?est plus le Liban de 1970 si bien que les alliances d?j?? form?es se d?forment et se reforment non pas sur une base confessionnelle mais sur la base des int?r?ts r?gionaux, des int?r?ts ?conomiques et des int?r?ts de classe, comme Wallid Joumblat, Najib? Mikati et d?autres l?ont d?montr?.

Il ne semble pas que le clan Hariri, m?me avec l?appui ?tatsunien et isra?lien, ?parviendra ? provoquer une guerre civile au Liban. Les milices de Samir Geagea et les Phalanges d?Amine Gemayel ne sont pas en mesure de tenir t?te aux soldats du Hezbollah comme il a ?t? d?montr? il y a quelques ann?es quand le ministre libanais des communications avait tent? de porter atteinte au r?seau de communication de l?organisation. Il a suffi d?une semaine aux partisans de Hassan Nasrallah pour contrer cette op?ration de sabotage. Seule une intervention inopin?e des troupes d?invasion isra?lienne pourrait modifier ce rapport de force interne au Liban, mais Isra?l a ?t? pris de court tout comme les Am?ricains par le renversement du cabinet de Saad Hariri.

Pour gagner tu temps, jusqu’? cette intervention ? venir, il ne reste que deux options pour le? Camp du Futur de Hariri le d?mis; ?a) ou bien il n?gocie sa participation au nouveau gouvernement d?unit? nationale dirig? par Mikati, aspirant ?ainsi participer ? la cur?e des fonds publics et internationaux, comptant espionner le gouvernement d?unit? nationale de l?int?rieur et esp?rant aider aux pr?paratifs de la prochaine invasion isra?lienne qui les remettra en selle, subodore-t-il; ?b) soit, il refuse toute participation au gouvernement d?unit? nationale; reste en retrait et collabore de l?ext?rieur du gouvernement ? la pr?paration de l?invasion isra?lienne ? venir. Cette voie a l?avantage de permettre ? la soi-disant ??communaut? internationale?? de mener ses activit?s de boycott, de sabotage de l??conomie libanaise et d?isolement du gouvernement libanais l?gitime, mais cette option pr?sente aussi l?inconv?nient d?isoler le Courant du Futur de la soci?t? libanaise.

4. La conjoncture r?gionale
La question libanaise, tout comme la strat?gie am?ricaine au Liban, doivent ?tre analys?es dans le contexte encore plus large du soul?vement des populations arabes contre les r?gimes autoritaires, corrompus et dictatoriaux qui les accablent, que ce soit au Maghreb, en ?gypte ou au Machrek? – c’est d’ailleurs sur ce constat que les sionistes ont constamment cherch? ? tabler, en se qualifiant eux-m?mes de ??seule d?mocratie de la r?gion??.
Le discours d’Obama, mardi sur l??tat de l?union, a trait? sommairement de politique internationale; il a rapidement fait le point sur l’Irak et l’Afghanistan; et redit sa confiance dans le processus diplomatique pour ce qui a trait ? l’Iran, indice que l?attaque anti-iranienne n?est pas imminente; il a salu? l’ind?pendance du Sud-Soudan; il n’a pas mentionn? le conflit Palestine/Isra?l; mais il a salu? la d?marche du peuple tunisien. Il a synth?tis? le tout de la fa?on suivante: ??Ce qui doit nous distinguer par rapport aux autres, ce n’est pas que le « power », c’est « le purpose behind » qui se r?sume ? appuyer les « democratic aspirations of all the peoples.??. Il semble que les Am?ricains ont r?alis? le co?t ?norme de cette encha?nement de guerres, co?ts mon?taire et humain qu’ils peuvent de moins en moins justifier et supporter; ils ont aussi r?alis? que plusieurs r?gimes et dictateurs ne font pas le travail attendu et qu’au contraire ils provoquent des r?bellions de plus en plus nombreuses, le courant Obama a l?intelligence? de se pr?senter comme le  » bon gars » en feignant d?appuyer la d?marche des peuples – ce qui ne veut pas dire qu’ils le fera au d?triment des int?r?ts des ?tats-Unis, mais justement dans le but de mieux les prot?ger.

L?examen concret de la situation concr?te au Liban et dans la r?gion d?montre que les forces populaires ont pris l?offensive et que les forces de la premi?re puissance imp?rialiste mondiale d?clinante et de ses alli?s sont pr?sentement sur la d?fensive, rien n?est pourtant jou? ni ? Beyrouth, ni au Caire, ni ? Tunis. Mis ? part le Liban, partout ailleurs, la faiblesse des organisations patriotiques et r?volutionnaires sera probablement le cha?non manquant pour reproduire le mod?le libanais.

_____________________________________
(1) ??Le Printemps de Tunis ?. Robert Bibeau. 24.1.2011. http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4928

(2) ? Message? du Parti communiste libanais.??. 21.01.2011.

http://www.aloufok.net/spip.php?article3090

(3) ??L?Autorit? palestinienne dans de beaux draps ?. 25.01.2011.

http://www.elwatan.com/international/l-autorite-palestinienne-dans-de-beaux-draps-25-01-2011-108684_112.php et ?http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=171151&language=fr

(4) ??La guerre contre l?Iran aura-t-elle lieue ? ?. Robert Bibeau. 14.01.2011. http://bellaciao.org/fr/spip.php?article112543

(5)???Rafic Hariri ?.? http://fr.wikipedia.org/wiki/Rafiq_Hariri

(6) ??Le Liban ?. http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/liban.htm

(7) ???Hariri?: un document audio r?v?le la fabrication des faux t?moignages ?. http://www.voltairenet.org/article168156.html et ???Marquer contre leur but ? contre leur camp.??? http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110125.REU0288/le-hezbollah-enfonce-le-coin-entre-liban-et-occident.html

(8) ??L?opposition ne nommera pas Saad Hariri??. Hassan Nasrallah. 16.01.2011. http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=170396&language=fr

(9) ??Le Liban au bord de la guerre.??. Abdel Bari Atwan. 20.01.2011 http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14901&type=analyse

(10) ??D?construire le chaos pour construire ? nouveau ?

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=171024&language=fr

??Nouveau premier ministre au Liban.?? http://mai68.org/spip/spip.php?article2089

A propos de

avatar

Check Also

La COP 26, ou l’art du déni planétaire

David GARCIA « Parler de ses peines, c’est déjà se consoler » – Camus Récit officiel La ...

One comment

  1. avatar

    Super article qui fait bien le tour de la question!

    Merci de nous alimenter avec du bon matériel de la sorte!