Accueil / T Y P E S / Articles / ??Plan anti-d?ficits?? ? la mode Fillon-Sarkozy : la grande manipulation antisociale

??Plan anti-d?ficits?? ? la mode Fillon-Sarkozy : la grande manipulation antisociale

??Sous pr?texte de d?passement d?un pr?tendu seuil de tol?rance sur la dette, la France renonce ? sa souverainet? face aux march?s financiers??, constate lucidement Jean-Luc M?lenchon, le candidat du Front de gauche ? la prochaine pr?sidentielle. L?analyse est corrobor?e et d?velopp?e par le journaliste de Mediapart Laurent Mauduit : ??Dans un r?cent parti pris (lire Contre la dictature financi?re, la r?volte n?cessaire), Edwy Plenel rappelait ainsi les sorties tonitruantes de Nicolas Sarkozy contre la dictature exerc?e par les march?s, et notamment celles prof?r?es ? l?occasion d?un discours remarqu? ? Toulon, le 25 septembre 2008, au plus fort de la temp?te financi?re : ?L?id?e de la toute-puissance du march? qui ne devait ?tre contrari?e par aucune r?gle, par aucune intervention politique, cette id?e de la toute-puissance du march? ?tait une id?e folle.? Des mois durant, inlassablement, Nicolas Sarkozy a donc cherch? ? duper l?opinion, s?appliquant ? d?montrer qu?il ne c?derait pas aux diktats des march?s, qu?il ferait preuve de volontarisme. Et puis voil? que le r?volutionnaire d?op?rette est oblig? de tomber le masque : ce sont les march?s financiers qui d?sormais d?cident de la politique ?conomique et sociale fran?aise. Car tout est l? ! Si le gouvernement a pris la d?cision de mettre en ?uvre ce nouveau plan d?aust?rit?, c?est pour caresser dans le sens du poil les agences de notation, de sorte qu?elles ne d?gradent pas la France et que celle-ci garde la meilleure des notes : ?AAA?. Fran?ois Fillon y a fait clairement r?f?rence lors de sa conf?rence de presse.?? On aime bien le ??r?volutionnaire d?op?rette??, ?a va comme un gant ? notre matamore au petit pied. Soumission servile ??aux march?s??, la cause est entendue. Mais pour quel r?sultat ?

Suivons notre fil rouge avec le candidat qui nous semble plus que jamais incarner la meilleure alternative au sarkozysme : la r?action de M?lenchon au plan d??conomies budg?taires annonc? par Fran?ois Fillon est implacable : ??la politique d?aust?rit? qui vient d??tre d?cr?t?e, ?tranglant le budget de l?Etat et des collectivit?s territoriales est un contre-sens dramatique qui va approfondir la r?cession ?conomique et donc creuser les d?ficits. Elle creusera les in?galit?s sociales.?? Explication tr?s p?dagogue en trois points chez Eco89 : ??les difficult?s budg?taires viennent d?une faible croissance (moins de recettes fiscales, plus de d?penses sociales)?; si vous coupez les d?penses ou si vous relevez les imp?ts, vous grevez le pouvoir d?achat, et donc vous contribuez ? an?mier cette croissance faiblarde?; du m?me coup, vous aggravez les d?s?quilibres budg?taires en voulant les combattre??? Voil? qui est dit : au niveau ?conomique, le plan du Premier ministre est contre-productif, si bien qu?il va encore venir aggraver une situation de plus en plus intenable pour nos concitoyens modestes, pr?cipit?s toujours plus nombreux dans la pr?carit?, le ch?mage et la mis?re. Philippe Fr?meaux, directeur de la r?daction d?Alternatives ?conomiques, d?taille les mesures inflig?es ? tous les Fran?ais, sans distinction de revenus donc fonci?rement injustes, car pesant plus lourd pour ceux qui tirent d?j? la langue. Son article porte un titre explicite, Une rigueur bien mal r?partie : ??la hausse des taxes sur les compl?mentaires sant? ? qui frappent surtout les contrats solidaires ? doit rapporter 1,1 milliards d?euros, qui vont ?tre pay?s par tous les m?nages via les cotisations ? leur mutuelle. De m?me, la suppression ou r?duction des d?rogations en mati?re de CSG, pour 1,1 milliards d?euros, va r?duire les sommes per?ues de la S?curit? sociale par les personnes en cong? parental, qui comptent rarement parmi les tr?s riches?! Quant ? la hausse du forfait social sur l?int?ressement et la participation de 6% ? 8%, elle va frapper tous les salari?s qui en b?n?ficient et rapportera 400 millions d?euros, deux foix ce qu?il est demand? aux plus riches. Enfin, l?alourdissement de la fiscalit? sur le tabac, l?alcool et les boissons sucr?es ? pour un milliard d?euros ? frappe l? encore plus fortement les m?nages modestes.?? Un point lui a ?chapp?, mis en lumi?re par @rr?t sur images : ??une mesure touchant tous les salari?s sans distinction de revenus est largement pass?e ? la trappe m?diatique. Invit? de notre ?mission de la semaine, le journaliste de La Tribune Ivan Best explique que le plan pr?voit ?galement une hausse d?guis?e de la CSG, pour tous les salari?s. Avec ? la cl? pr?s de 600 millions d?euros suppl?mentaires pour r?duire le d?ficit. Une mesure qui rapportera donc presque trois fois plus que la future taxe hyper-m?diatis?e des super-riches.??


Le bal des faux culs

??Des mesures ?courageuses et justes? pour Cop?, cite Le Parisien. Le secr?taire g?n?ral de l?UMP a salu? mercredi le ??discours de v?rit? de Fran?ois Fillon, qui a annonc?, ??sous l?impulsion?? de Nicolas Sarkozy, des mesures d?aust?rit? ??courageuses, responsables et justes?. Il faut dire qu?il s?y conna?t notre Jean-Fran?ois Cop?, en courage et en justice, lui qui est l?auteur de l?amendement ayant abouti ? la cr?ation de la ??niche Cop?, ainsi d?crite par ce br?lot gauchiste qu?est Le Figaro : ??Depuis 2007, les soci?t?s ne payent plus d?imp?t sur les plus-values lors de la vente de leurs filiales, ? condition de les avoir d?tenues au moins deux ans. Or, cette exon?ration?- aussi appel?e ?niche Cop?? du nom du ministre du Budget de l??poque?- a g?n?r? un manque ? gagner pour l??tat de 3,4?milliards en 2007, 12,5?milliards en 2008 et 6,1?milliards en 2009, selon les chiffres de Bercy. Et c?est uniquement la crise qui a fait baisser la note l?an pass?, les entreprises ne voulant pas c?der ? perte des participations. ?Avec une telle mesure, l??tat subventionne des grandes entreprises qui n?en ont pas besoin. 22?milliards en trois ans, c?est insens??!?, s?insurge J?r?me Cahuzac, le pr?sident PS de la commission des Finances de l?Assembl?e qui a repris le combat lanc? par son pr?d?cesseur Didier Migaud contre la niche Cop?.?? Vous avez bien lu : 22 milliards pour les grandes entreprises quand, avec son plan, Fillon veut ?conomiser 12 milliards? Un Premier ministre qui se drape dans la tunique immacul?e de la justice en taxant les super-riches ? de fa?on ??exceptionnelle??, il va sans dire : ??C?est une mesure de solidarit?. Il y a une situation difficile, tout le monde doit faire des efforts? Il faut pour que tout le monde accepte cet effort, que les plus riches soient mis ? contribution??, ose-t-il. R?ponse cinglante du porte-parole socialiste, Beno?t Hamon : ??parmi les mesures qu?il propose, la taxe sur les hauts revenus est embl?matique de son cynisme puisqu?elle ne rapportera ? l?Etat que 200 millions d?euros en 2012, quand le ch?que fait aux plus riches avec la r?forme de l?imp?t sur la fortune est de 1,8 milliard d?euros.??

M?me indignation chez le directeur d??tudes ? l?Ecole des hautes ?tudes en sciences sociales (EHESS) et professeur ? l?Ecole d??conomie de Paris, Thomas Piketty : ??tout cela me para?t totalement absurde. Quelques mois apr?s avoir perdu 2 milliards d?euros d?argent public au b?n?fice des contribuables de l?imp?t sur la fortune, pourquoi inventer une contribution de 3 % pour r?cup?rer 200 millions d?euros, soit dix fois moins que l?argent qu?on vient de dilapider ? Soyons clair : d?apr?s les propres chiffrages du gouvernement, la r?forme de l?imp?t sur la fortune d?cid?e avant l??t? va faire passer ses recettes d?un peu plus de 4 milliards d?euros ? moins de 2 milliards d?euros. Le degr? d?irresponsabilit? budg?taire de ce gouvernement est flagrant alors que la situation des finances publiques est grave.?? L?insupportable hypocrisie des Cop?, Fillon et Sarkozy fait ?cho ? celle des fameux super riches fran?ais r?clamant d??tre davantage tax?s, d?nonc?e par l?ami Guillaume Duval, r?dacteur en chef d?Alternatives ?conomiques, sous le titre explicite du Bal des faux-culs : ??L?initiative de Warren Buffett a eu un grand retentissement dans le monde entier. Et la situation fran?aise est tout ? fait similaire ? celle qu?il d?crit?: l?Insee avait montr? l?an dernier que parmi les 5 800 fran?ais les plus riches qui avaient gagn? chacun en moyenne 1?270?000 euros en 2007, plus de la moiti? avaient pay? moins de 25% d?imp?ts sur le revenu et m?me un sur quatre moins de 15%. L?appel des 16 super riches fran?ais faisait suite ? une initiative de Maurice L?vy, le patron de Publicis et le pr?sident de l?AFEP, le lobby des tr?s grandes entreprises fran?aises. Ce grand sp?cialiste de la com? s?est dit que, apr?s les d?g?ts caus?s par leurs indigestions de stock options et autres parachutes dor?s, l?occasion ?tait bonne de redorer le blason de ses coll?gues grands patrons en surfant sur la vague de sympathie suscit?e par l?appel de Warren Buffett. Simplement il y a tromperie compl?te sur la marchandise?: l? o? l?original se pronon?ait en faveur d?un r??quilibrage durable du syst?me fiscal am?ricain avec un retour aux taux d?imposition tr?s ?lev?s des ann?es 1960, les Fran?ais se contentaient de se prononcer en faveur d?une ??contribution exceptionnelle??, qui comme son nom l?indique n?a donc aucune vocation ? perdurer???

??Notre pays ne peut pas vivre ?ternellement au-dessus de ses moyens??, pr?tend Fillon, avec la clique des lib?raux. Or ce sont les m?mes qui organisent sciemment et de longue date la faillite de l?Etat, comme nous le d?non?ons sans cesse. ??Il suffit de prendre l?argent l? o? il est !??, leur r?pond Jean-Luc M?lenchon. Pourquoi citer ? nouveau le candidat du Front de gauche ? C?est que les ??socialistes?? assument les engagements europ?ens d?un d?ficit public ramen? ? 3% de PIB d?s 2013 ! Rien ? esp?rer d?eux par cons?quent pour lutter contre la dictature de la finance contre les peuples : c?est le constat lucide du philosophe, pourtant lib?ral, Gaspard Koenig : ??Ce que le PS propose, ce n?est pas un programme ?lectoral, c?est un compte-rendu de conseil des ministres. Un liste de gentilles petites r?formes, r?dig?es par des technocrates bien mis, et qui pourraient peu ou prou ?maner du pr?sent gouvernement. Rien n?est supprim?, rien n?est cr??, rien n?est r?invent?. Faire de la r?forme du taux d?imposition sur les soci?t?s une priorit? politique illustre suffisamment le degr? d?ambition de ceux qui pr?tendent ??changer de civilisation??. Les ?lecteurs ne s?y trompent pas. Absente pendant dix ans du gouvernement et d?faite ? trois ?lections pr?sidentielles successives, la gauche devrait ?tre, par le jeu naturel de l?alternance et l?usure du pouvoir en place, au pinacle des intentions de vote. Les ?lections de 2012 devraient ?tre jou?es d?avance, comme ce fut le cas en Angleterre apr?s dix ans de New Labour. Force est de constater que l?incurie de l??quipe socialiste actuelle rend difficile pour les foules de s?enthousiasmer. L?incurie, une d?clinaison du care?? Je me suis donc mis en qu?te, non pas de ??l?autre gauche??, mais de la gauche originale, dont le PSa d?vi? en une sorte de congr?s de Tours invers?. J?ai visionn? une centaine d?heures d??missions avec Jean-Luc M?lenchon. J?ai lu son programme, disponible sur le site du Front de gauche. (?) Et j?ai d?couvert, ? ma grande surprise, un homme qui sait lire, qui sait parler et qui sait penser. Qui sait lire. A la diff?rence de ses coll?gues, M?lenchon ne se contente pas d?apprendre par coeur les fiches pr?par?es par ses conseillers. Il est capable de citer aussi bien les ?tudes babouvistes, les analyses de Fran?ois Furet ou les annexes du dernier livre d?Attali. Il n?h?site d?ailleurs pas ? s?entourer, lors des d?bats, d?exemplaires annot?s, post-it?s, tortur?s, o? il va chercher un chiffre ou un raisonnement. Sa ??connaissance des dossiers??, comme disent les journalistes avec un l?ger m?pris, ?gale celle des ministres. Ce n?est ni un lettr? aigre comme Bayrou, ni un coll?gien ampoul? comme Villepin. C?est un vrai intellectuel de combat comme la III? R?publique savait en produire. Qui sait parler. La superbe dialectique m?lenchonienne, produit de la solide et in?gal?e formation trotskiste, capable de retourner n?importe quel argument avec le sourire, ne serait rien sans son phras? gouailleur, subtile combinaison d?accent pied-noir refoul? et de l?argot d?Arletty. Un homme capable d?utiliser le mot ??s?esbigner?? ? la t?l?vision publique ne peut ?tre fonci?rement mauvais. Exploit encore plus rare, M?lenchon ne parle pas tout seul. Il dialogue. Regardez le d?bat entre Marine Le Pen et?Laurent Joffrin?; prenez la m?me contre M?lenchon. D?un c?t?, des gloussements hyst?riques sur les valeurs r?publicaines. De l?autre, des r?ponses point par point au programme ?conomique du FN, que M?lenchon semble d?ailleurs conna?tre mieux que sa signataire. M?lenchon n?est pas seulement un tribun, c?est un admirable raisonneur. Qui sait penser. M?lenchon conna?t la r?alit? sociale de l?int?rieur, ayant toujours conserv?, ? travers ? ou malgr? ? sa carri?re parlementaire et minist?rielle, un contact intime avec la base, ses luttes, ses ?garements, ses intuitions. Son constat a le courage de la simplicit? : il y a quelque chose de pourri dans la R?publique de France. Ces ?lites entrem?l?es et consensuelles sentent la fin de race. Le syst?me ?conomique et fiscal est d?r?gl?. Les institutions de la V? R?publique sont devenues au mieux des dortoirs, le plus souvent des hospices. Autant rebattre les cartes, comme la France a toujours su si bien le faire, et convoquer une Assembl?e Constituante.?? M?lenchon, pr?sidons !

 

A propos de

avatar

Check Also

« Maudits anglais ! »

                        Elle s’appelle Évangéline, ...