Accueil / A C T U A L I T É / Wilhelm Reich et la d?couverte de l??nergie orgonale

Wilhelm Reich et la d?couverte de l??nergie orgonale

(Sources?: Google Books, Femme m?decine, Acorgone, via NewsOfTomorrow)

Image Flickr par KentofKent

R?sumons la th?orie par l?orgone. Une bonne sant? d?pendrait d?un ?quilibre correct de l??nergie biologique de l?individu. Selon, Reich (1973), ??L??nergie biologique est l??nergie atmosph?rique (cosmique) de l?orgone ? (p.381). L??nergie de l?orgone se trouve dans tout l?Univers et circule depuis le Soleil jusqu?? la Terre. L?atmosph?re terrestre est charg?e d??nergie de l?orgone, les nuages, les orages, les aurores bor?ales et autres perturbations atmosph?riques sont dues ? des d?s?quilibres de celui-ci au niveau de l?atmosph?re. Des v?sicules microscopiques bleues, que Reich appelait des ??bions??, sont charg?es d??nergie d?orgone et sont essentielles aux cellules vivantes. Reich (1973) d?clarait m?me les avoir vues sous microscope. Bien que les ??bions?? soient ??d?velopp?es ? partir d?une mati?re inorganique, elles se propagent comme des bact?ries ? (p.383). L??nergie de l?orgone semble ?tre ? la base de toute vie, mais peut ?tre toxique en exc?s, toujours selon Reich.

Comme pour les perturbations atmosph?riques, les perturbations du mental et du physique humain sont dues ? des d?s?quilibres des niveaux d?orgone. Un ?quilibre sain d??nergie de l?orgone est r?alis? en absorbant les orgones de l?atmosph?re et en les d?chargeant ? travers des orgasmes fr?quents. Une personnalit? indiff?rente, insensible est une des cons?quences du d?s?quilibre de l?orgone. A c?t? de la maladie mentale, le d?s?quilibre de l?orgone conduit ? des choses telles que l?impuissance sexuelle, la dictature, la guerre et le cancer. Comme Reich l?avait pr?dit, il y eu des schismes parmi ses disciples. E.F. Baker, M.D., ?diteur du Journal of Orgonomy, se plaignait de ce que ??Wilhelm Reich avait ?t? incroyablement incompris et calomni?, et presque tout ce qu?il a ?crit a ?t? mal interpr?t?. Cela est vrai tout particuli?rement pour ce qui est de ses th?ories sexuelles. La d?formation habituelle est qu?il aurait fait l?apologie du sexe ??libre?? par son expression ?ob?it ? tes pulsions? se r?sumant ? une promiscuit? sauvage et effr?n?e. Effectivement, l?orgonomie m?dicale d?velopp?e par Reich est plut?t une discipline puritaine ?.

Reich (1973) avait une explication sur le moyen dont le traitement par l?orgone agissait pour ??soigner?? le cancer et d?autres affections physiques. Il disait ?? l?orgone a un effet parasympathicotonique. Il tue les cellules canc?reuses et toutes sortes de bact?ries. Nos exp?riences avec les th?rapies pour le cancer reposent sur ces caract?ristiques biologiques ? (p.385).

Des ann?es de ??recherche?? sur les forces cosmiques ont conduit Reich ? imaginer une m?thode d?aide aux patients en accumulant l??nergie cosmique sous la forme d?orgone, qui pourrait ?tre par la suite d?charg?e dans des orgasmes bienfaisants. Il inventa un moyen de coincer l?orgone cosmique dans une boite, et de la canaliser dans une personne plac?e ? l?int?rieur. Ainsi est n?e sa ??boite ? orgone??, ou ??accumulateur d?orgone??. Elle gu?rirait tout, des n?vroses au cancer. Ces boites se vendaient comme des petits pains. Ce qui attira rapidement l?attention de la Food and Drug Administration am?ricaine (FDA).

En 1954 la FDA re?ut une plainte contre Reich, stipulant qu?il vendait des appareils frelat?s dans le commerce, sous des all?gations fausses et mensong?res. Les accumulateurs de Reich ?taient accus?s d??tre des faux, et l??nergie de l?orgone inexistante. Reich fut emprisonn? pour avoir viol? certaines lois f?d?rales et mourut en prison, apparemment d?une crise cardiaque en 1957 ? 60 ans. A compter de ce jour, il fut consid?r? comme un martyr par ses disciples.

Si on se r?f?re aux premi?res ann?es de Reich, il ?tait difficile de pr?voir une fin si tragique. Brillant et ?nergique, il semble avoir bien ?t? accept? professionnellement pendant un moment. Mais comme bon nombre de disciples de Freud, il s??loigna de plus en plus du courant psychanalytique. Selon Reich, ses coll?gues commenc?rent ? dire de lui qu?il ?tait psychotique. En effet, plusieurs le pensaient. Ce qui ne le dissuadait pas de continuer dans sa voie, et de d?velopper un groupe international de disciples. On ne peut douter qu?il eut un impact significatif et durable. Ces suiveurs continu?rent ? r?pandre le message de Reich ? travers le monde. Sa popularit? semble ?tre plus importante aux USA, o? les praticiens abondent. (…)


La p?riode am?ricaine?: les accumulateurs d?orgone

Les fameuses machines de Reich ? celles qui furent la cause de sa condamnation et de sa mort ? ?taient avant tout des objets ? vocation exp?rimentale.

Au chapitre IV de la Biopathie du cancer, Reich expose en d?tail sa conception de la radiation d?orgone. L?orgone est une ?nergie cosmique primordiale, omnipr?sente dans l?univers ? des concentrations variables, et distincte des forces ?lectriques et magn?tiques.

A cette ?nergie, les diverses substances r?agissent diff?remment?: les mat?riaux organiques l?attirent et la conservent, les mat?riaux m?talliques l?attirent, mais la repoussent imm?diatement.

L?accumulateur d?orgone est donc une machine de taille et de forme variables, mais avec deux ?l?ments constants?:

- Une paroi interne en m?tal qui renvoie l??nergie ? l?int?rieur du volume?;

- Et une couche ext?rieure de mati?re organique (bois, coton, laine, etc) qui absorbe l?orgone atmosph?rique, en transmet une partie ? l?int?rieur, etc.

- Le processus de concentration est constant, surtout si l?on multiplie les ?l?ments m?talliques et les ?l?ments organiques dispos?s en alternance.

Jusqu?en 1940, les exp?riences de Reich se firent sur des animaux et sur des v?g?taux.

Il est une preuve que les effets d?orgone n??taient pas imaginaires, c?est que certaines exp?riences sur des parcelles de radium furent si catastrophiques sur le plan biologique qu?on dut les interrompre (il n?emp?che que le sens de ces recherches est loin d?avoir ?t? explor? ? fond).

En 1940, Reich fait construire un accumulateur assez grand pour y asseoir confortablement un homme. Des manifestations diverses sont relev?es par les sujets?: perception de taches lumineuses, mobiles, affect?es d?un mouvement de pulsation en expansion et en contraction?; scintillation bleut?e?; constitution autour de l?accumulateur d?un champ sp?cifique (dit « orgonotique ») irr?ductible au champ magn?tique?; pr?sence autour des objets et des ?l?ments organiques d?un contour lumineux mouvant, ou aura ; ?l?vation de la temp?rature ? l?int?rieur de l?accumulateur.

A partir d?un nombre incalculable d?exp?rimentations, avec de multiples variables d?heure, de lieu, de saison, de sujets?; Reich d?finit une unit? orgonotique appel?e « Org ». Les effets sur un organisme du flux orgonotique proviennent d?un ph?nom?ne d?attraction qui s?exerce du champ orgonotique le plus faible vers le champ orgonotique le plus puissant. Une sorte de « pont » orgonotique, avec sa luminescence propre observable dans l?obscurit?, s??tablit. L?organisme vivant, qui est le plus riche en ?nergie d?orgone, re?oit donc les champs orgonotiques et accro?t ainsi son m?tabolisme par la stimulation, au niveau photoplasmique, des fonctions vitales. Les sensations subjectives exprim?es par le patient sont les suivantes?: sensation de chaleur, impression de pulsation, d?expansion euphorique, douceur de la peau, fourmillements, ?lancements de certains organes sensibles.

L?irradiation orgonomique combat des affections biopathiques diverses?: an?mie, asth?nie, arthrite, angine de poitrine, hypertension vasculaire, etc. Un usage local de l??nergie d?orgone par un syst?me de tubes a aussi ?t? mis au point par Reich, qui souligne, en outre, le remarquable pouvoir cicatrisant de cette irradiation.


L?orgone, d?couvert par Wilhelm Reich entre 1930 et 1940, s?apparente ? l??ther sous un aspect et une utilisation vitalistes.

L?orgone a ?t? d?couvert, entre 1936 et 1940, par le Docteur Wilhelm Reich qui en identifia plusieurs de ses propri?t?s de base. ?nergie cosmique primordiale, universellement pr?sente et d?montrable visuellement, thermiquement, ? l?aide d?un ?lectroscope et au moyen des compteurs Geiger-M?ller, l?orgone prend le nom d??nergie biologique quand il s?agit d??tres vivants. C?est le nom donn? ? l??nergie de la vie, ? la vitalit?.

? la diff?rence des autres ?nergies cosmiques, forces cr?atrices fondamentales depuis longtemps connue des personnes en contact avec la nature et conjectur?es par les scientifiques naturalistes, le prana, le chi ou qi, l??nergie orgonale est l??nergie cosmique de vie physiquement objectiv?e et d?montr?e. Par exemple, l??nergie de l?orgone rayonne de toute substance vivante et non-vivante et la charge aussi bien. Elle peut aussi ais?ment p?n?trer toutes les formes de la mati?re, bien qu?avec des vitesses plus ou moins grandes. Tout mat?riau agit sur l?orgone en l?attirant et en l?absorbant, ou bien en le repoussant ou en le r?fl?chissant. L?orgone peut ?tre vu, mesur? et photographi?. C?est une ?nergie r?elle, physique et ce n?est pas seulement une force m?taphysique, hypoth?tique.

L?orgone existe aussi sous une forme libre dans l?atmosph?re et dans le ?vide? de l?espace. Il est excitable, compressible et spontan?ment pulsatile, c?est ? dire dot? d?un pouvoir d?expansion et de contraction. L?orgone d?tient une tension ? l?int?rieur d?un environnement donn?, ou dans une substance donn?e, qui varie avec le temps, g?n?ralement d?une mani?re cyclique. L?orgone est davantage attir? par les ?tres vivants, par l?eau et par lui-m?me. L??nergie orgonale peut, d?une mani?re ?tablie, s??couler en un courant ou en un flux d?un endroit ? un autre dans l?atmosph?re, mais g?n?ralement il maintient un flux d?est en ouest, ?voluant avec la rotation de la terre, et un peu plus rapidement que celle-ci. C?est un m?dium dou? d?ubiquit?, un oc?an cosmique de dynamique, une ?nergie mouvante qui relie l?univers physique dans son int?gralit??: le syst?me atmosph?rique du temps qu?il fait, toutes les cr?atures vivantes, et toutes les plan?tes r?pondent ? ses pulsations et mouvements.

L?orgone est reli? aux autres formes d??nergie, mais avec quelques particularit?s. Il peut, par exemple, communiquer une charge magn?tique ? des conducteurs ferromagn?tiques, mais il n?est pas magn?tique en lui-m?me. Il peut de m?me communiquer une charge ?lectrostatique ? des isolants mais n??tre pas non plus essentiellement ?lectrostatique par nature. Il r?agit ? la pr?sence de mat?riaux radioactifs, ou ? un ?lectromagn?tisme trop puissant, par un important d?rangement d?une mani?re tr?s semblable ? celle d?un protoplasme irrit?. Il peut ?tre d?tect? par des compteurs Geiger sp?cialement adapt?s. L?orgone est aussi le m?dium ? travers lequel les perturbations ?lectromagn?tiques sont transmises, ? la mani?re du vieux concept d??ther, bien qu?il ne soit pas de nature ?lectromagn?tique en lui-m?me.

Les courants d??nergie orgonale dans l?atmosph?re terrestre influencent les changements du dessin de la circulation de l?air?; les fonctions de l?orgone atmosph?rique sont ? la base du d?veloppement du potentiel des temp?tes et influent sur la temp?rature de l?air, sa pression et son humidit?. Les fonctions de l??nergie de l?orgone cosmique apparaissent aussi en ?uvre dans l?espace, affectant les ph?nom?nes gravitationnels et solaires. Cependant, l??nergie de l?orgone libre de masse n?est pas un de ces facteurs physiquo-m?caniques, ou m?me une somme de ceux-ci. Les propri?t?s de l??nergie orgonale proviennent plus de la vie elle-m?me, tr?s proche en ceci du vieux concept de force vitale, ou d??lan vital?; diff?rent toutefois de ces concepts, l?orgone a ?t? aussi d?couvert existant sous une forme libre de masse, dans l?atmosph?re et l?espace. C?est l?originelle et primordiale ?nergie de vie cosmique, tandis que toutes autres formes d??nergie lui sont par nature secondaires.

Dans le monde vivant, les fonctions de l??nergie orgonale sont ? la base des processus majeurs de la vie?: pulsation, courant et charge de l?orgone biologique d?terminent les mouvements, actions et conduites du protoplasme et des tissus, aussi bien que de la force des ph?nom?nes « bio?lectriques ». L??motion est le flux et le reflux, la charge et la d?charge de l?orgone ? l?int?rieur de la membrane d?un organisme, juste comme le temps qu?il fait est le flux et le reflux, la charge et la d?charge de l?orgone dans l?atmosph?re. Autant l?organisme que le climat r?pondent au caract?re dominant et ? la condition de l??nergie de vie. Les fonctions de l??nergie orgonale transparaissent ? travers l?int?gralit? de la Cr?ation, dans les microbes, dans les animaux, les nuages de temp?te, les cyclones et les galaxies. L??nergie de l?orgone ne charge et n?anime pas seulement le monde naturel?; mais nous sommes immerg?s dans un oc?an d?orgone, comme un poisson l?est dans l?eau. Plus encore, il est le m?dium qui communique ?motion et perception, ? travers lequel nous sommes connect?s au cosmos et mis en parent? avec tout ce qui est vivant.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Langouët : le village écologique modèle en lutte contre le glyphosate

Il y a quelques semaines, le maire de Langouët a une nouvelle fois fait parler ...