Accueil / T Y P E S / Articles / WASHINGTON ET LE VATICAN

WASHINGTON ET LE VATICAN

OSCAR FORTIN:

Ce n?est un secret pour personne que Washington, centre du pouvoir de l?empire, s?int?resse particuli?rement ? l??tat du Vatican, centre du pouvoir religieux et politique des catholiques dans le monde.?

Sous les deux derniers papes, l?alliance entre ces deux pouvoirs a ?t? particuli?rement intense et ind?fectible. On n?a qu?? penser ? la remise par le pr?sident G.W. Bush de la m?daille de libert? au pape Jean-Paul II ou encore ? cet anniversaire de Beno?t XVI, c?l?br?e dans les jardins de la? Maison-Blanche. Pour ceux et celles qui voudraient en voir toutes les ramifications et subtilit?s, je vous invite ? lire cet autre article que vous trouverez ici.?

L?arriv?e du pape Fran?ois? n?est pas sans susciter quelques inqui?tudes ? Washington. Son amour des pauvres devient de plus en plus d?rangeant, d?autant plus qu?il commence ? en identifier les causes structurelles, dont le capitalisme sauvage, l?individualisme, la cupidit? et les ambitions de pouvoir. Les in?galit?s sociales sont de plus en plus criantes et la paix par les armes ne peut qu?engendrer plus de guerres.?

Washington ne saurait demeurer les bras crois?s comme si rien ne se passait. Il lui faut, comme il le fait dans la majorit? des gouvernements du monde, placer de ses hommes sur qui il pourra compter ? des postes strat?giques du pouvoir. Au Vatican, ce sont les postes pr?s du pape. Le plus important de ceux-ci, apr?s celui du pape, est celui de Secr?taire d??tat du Vatican. Un poste central, comme l?est celui d?un premier ministre. Voici ce qu?en dit la Constitution Pastor Bonus?:?

??Rel?vent de sa comp?tence les relations diplomatiques du Saint-Si?ge avec les ?tats, y compris l??tablissement de Concordats ou d?accords similaires, la repr?sentation du Saint-Si?ge aupr?s des conf?rences et des organismes internationaux; dans des circonstances particuli?res, sur mandat du Souverain Pontife et apr?s consultation des Dicast?res comp?tents de la Curie, la pr?paration des nominations dans les ?glises particuli?res, ainsi que la constitution de ces derni?res ou leur modification; les nominations des ?v?ques dans les pays qui ont conclu avec le Saint-Si?ge des trait?s ou des accords de droit international, en collaboration avec la Congr?gation pour les ?v?ques.????

Qui sera l??lu du pape Fran?ois pour occuper ce poste strat?gique dans la gestion et les orientations de l??tat du Vatican??

Une des figures de plus en plus mises de l?avant est celle du cardinal du Honduras, Oscar Andres Rodriguez Maradiaga. Son nom est apparu une premi?re fois lors de la nomination des six (6) cardinaux choisis par le pape Fran?ois ?pour lui sugg?rer les r?formes ? apporter ? la Curie romaine.?

QUI EST-IL DONC CE CARDINAL DU HONDURAS??

Pour certains, dont je suis, il est le cardinal qui a soutenu le coup d??tat militaire au Honduras, en juin 2009. Un coup d??tat qui a chass? de la Pr?sidence du pays Manuel Zelaya, d?mocratiquement ?lu en 2005. Un coup d??tat t?l?guid? de Washington. Ce fut donc un moment clef o? s?est fissur?e l?image qu?il projetait d??tre avec les pauvres et sympathisant ?de la th?ologie de lib?ration. Il s?est plut?t affirm? comme fid?le aux politiques de Washington et ? celles des oligarchies nationales.?

IL a ?t? impliqu? dans des rencontres pr?paratoires ? ce coup d??tat. Aucun coup d??tat ne serait possible en Am?rique latine sans la complicit? de la cupule hi?rarchique de l??glise catholique. Le Honduras n?y ?chappe pas.?

Le cardinal, que l?on dit intelligent et bien inform?, ne pouvait ignorer que le motif invoqu? pour le renversement du pr?sident l?gitime, ? savoir une consultation non contraignante sur la pertinence de faire voter la formation d?une constituante lors du prochain scrutin pr?sidentiel, ne comportait aucune intention de la part de ce dernier de demander un second mandat. Dans les circonstances, c??tait m?me impossible. Il n??tait aucunement candidat ? cette ?lection. Ceci ne modifia en rien son appui ? ce coup d??tat militaire, jug? tout ? fait l?gale par lui et la conf?rence des ?v?ques.?

Il ne pouvait ignorer que la signature au bas de la soi-disant lettre de d?mission du Pr?sident, ?tait une falsification de la signature de ce dernier et une man?uvre d?loyale pour faire avaler cette couleuvre (coup d??tat) ? l?opinion mondiale. Loin d?en d?noncer le caract?re criminel, il fit comme si rien n?en ?tait.?

Il savait que les ?tats-Unis, ? travers sa base militaire au Honduras et son ambassadeur, ?taient directement impliqu?s dans ce coup d??tat. Il n?en dira rien.?

Pendant toute la p?riode de r?pression qui a suivi, il s?est fait bien silencieux sur les crimes commis. Des journalistes ont ?t? assassin?s et des dirigeants syndicaux ?limin?s. On ne l?a pas vu s??lever contre des militaires et ces ?lites qui menaient l??tat comme bon leur semblait. Pour un sympathisant de la th?ologie de lib?ration, comme certains aimaient ? le dire, c??tait une volte-face ? la d?mocratie et aux laiss?s pour compte.?

En janvier 2010, suite ? l??lection du nouveau pr?sident Porfirio Lobo, au profil oligarchique acceptable, le cardinal Maradiaga a ces mots d?encouragement?lors de la messe d?assermentation?:?

??R?jouissez-vous, chers fr?res et ch?res s?urs, vous qui ?tes appel?s ? diriger ce pays. Dieu vous a choisis, car Dieu b?nit le Honduras??.?

??Nous voulons que r?gnent parmi nous la communion, la fraternit?, la r?conciliation et la paix??.

??Nous nous r?jouissons dans le Seigneur quand un Hondurien respecte un autre qui pense diff?remment, quand nous ne nous traitons pas comme des ennemis, mais comme des fr?res, quand nous nous regardons dans les yeux et nous reconnaissons le fils de Dieu, du m?me p?re, du Honduras et de Notre-Dame de Suyapa??.

??Nous sommes pleins d?esp?rance, car nous savons que l?humanisme chr?tien guidera cette nouvelle ?tape du Honduras, et souhaitons pouvoir tous collaborer ? ce projet pour le bien de la nation??.

Voil? bien un discours qui m?riterait ? lui seul une analyse approfondie. Toutefois, on peut se poser d?s maintenant une question de fond. Pourquoi n?avoir pas tenu ce discours aux oligarchies et aux putschistes avant qu?ils commettent leurs crimes en juin 2009? Loin de l?, il sugg?re m?me que les ?lus de Dieu, que sont les nouveaux dirigeants oligarchiques, sont les authentiques porteurs de l?humanisme chr?tien et que les autres, ceux qui les ont pr?c?d?s, n??taient ni les ?lus de Dieu, ni les porteurs de l?humanisme chr?tien. De quoi faire r?fl?chir sur l?id?ologie qui le guide.?

Je vous r?f?re ? un article, ?crit sur le sujet en juillet 2009. Il y a aussi ce d?bat qu?a suscit? cette invitation de l?Institut catholique de Paris au cardinal Maradiaga pour en faire un Docteur honoris causa. Sur cette question, je vous r?f?re ?galement ? cet article de Golias. Cette c?r?monie, suite aux nombreuses protestations, a ?t? annul?e.?

Nous sommes ?videmment loin de la pr?sentation que nous en fait Wikip?dia.?

QUE CONCLURE ??

Comme croyant, je crois ? la conversion, celle qui transforme radicalement une personne. Je crois ?galement qu?il est relativement facile de se couvrir de l?homme nouveau sans en ?tre vraiment. Sur le pape Fran?ois, je n?ai aucun doute de l?authenticit? de son engagement et de son d?sir profond de servir d?abord et avant tout les humbles de la terre en vivant le message ?vang?lique. Sur le cardinal Oscar ?ndres Rodriguez Maradiaga, c?est autre chose.?

Si Washington est ? la recherche d?un candidat pour bien le repr?senter au sein de l??tat du Vatican, il n?a qu?? continuer subtilement ? en aire la promotion. Ce dernier a le profil de la fonction pour m?nager les int?r?ts de Washington et des oligarchies.?

Pour le pape Fran?ois, la nomination d?un nouveau secr?taire d??tat est une d?cision cruciale qu?il devra prendre dans les semaines ou les mois qui viennent. S?il veut poursuivre sur la voie qu?il a prise, il lui faut, comme secr?taire d??tat, un converti aux ?vangiles et un t?moin qui en assume pleinement les r?alit?s dans son quotidien.

L??glise n?en est plus ? des changements cosm?tiques, mais ? des changements radicaux.? Elle doit se reconvertir aux imp?ratifs ?vang?liques de la v?rit?, de la justice, du service, de la solidarit? et de la compassion. Il n?y a pas de place pour un entre deux. L?heure est comme arriv?e oz on ne peut plus servir deux maitres ? la fois.?

Oscar Fortin?

Qu?bec, le 16 juin 2013?

http://humanisme.blogspot.com

?

?

?

Oscar Fortin

Qu?bec, le 15 juin 2013

http://humanisme.blogspot.com?

http://humanisme.blogspot.ca/2009/06/la-democratie-la-bonne-et-la-mauvaise.html?

http://centpapiers.com/d?un-changement-de-souliers-a-un-changement-de-mentalite/

 


Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le travail: une valeur périmée

Le travail à plein temps pour un salaire fixe n’existe que depuis une bonne centaine ...