Accueil / A C T U A L I T É / Washington entra?ne le monde dans la guerre

Washington entra?ne le monde dans la guerre

Dr. Paul Craig Roberts

Depuis 12 ans, l’administration am?ricaine maintient les Etats-Unis en ?tat de guerre, qu’elle soit men?e contre l’Afghanistan, l’Irak, la Somalie, la Libye, le Pakistan, le Y?men ou quasiment contre la Syrie, ce qui reste une r?elle possibilit?, et l’Iran ?tant ?galement sur les rangs. Les guerres sont on?reuses en termes de finances et de prestige, ainsi que du nombre de morts et de bless?s du c?t? des soldats am?ricains, comme de celui des populations civiles attaqu?es. Et pourtant, aucune d’entre elles n’a de raison convaincante ni de justification fond?e. Ces conflits ont b?n?fici? ? l’appareil militaire et s?curitaire, tout en justifiant la cr?ation d’un Etat policier am?ricain, comparable ? celui de la ?Stasi?. Ils ont ?galement servi les int?r?ts d’Isra?l en enlevant tout obstacle ? l’annexion de la Cisjordanie enti?re et du Liban du Sud.

Peu importe leur co?t et l’?tendue de la destruction qu’elles ont caus?e, ces guerres demeurent bien loin d’une guerre mondiale et encore plus d’une guerre mondiale nucl?aire.

Mais la guerre fatale pour l’humanit? est celle que Washington – ? l’aide des Etats-Unis et de ses Etats fantoches de l’OTAN et d’Asie – veut mener contre la Russie et la Chine. Les facteurs qui contribuent ? la volont? de Washington ? partir ? une guerre totale sont nombreux, mais le principe qui les sous-tend est l’exceptionnalisme am?ricain.

Selon cette doctrine bas?e sur la satisfaction de soi, les Etats-Unis sont le pays indispensable, car l’histoire les avait choisi pour ?tablir l’h?g?monie d’un ?capitalisme d?mocratique? la?que dans le monde. Cet objectif ?tant primordial pour l’administration am?ricaine, il lui permet de se hisser au-dessus de la moralit? traditionnelle et de toute l?gislation, qu’elle soit nationale ou internationale.

Par cons?quent, au sein du gouvernement am?ricain, il n’y a personne qui soit tenu pour responsable d’avoir perp?tr? des agressions injustifi?es contre d’autres pays, d’avoir lanc? des attaques contre les populations civiles, ni d’avoir, de toute ?vidence, commis des crimes de guerre violant le droit international et les principes de Nuremberg. De m?me, personne ne rend des comptes ni pour la torture – un crime contre le droit am?ricain et contre les Conventions de Gen?ve -, ni pour les nombreuses violations des droits constitutionnels: espionnage et perquisitions sans mandat, violations du droit d’habeas corpus, ex?cution de citoyens sans proc?s en bonne et due forme, d?ni de repr?sentation juridique, condamnations sur la base d’?l?ments de preuve secrets… la liste est longue.

On peut se poser la question de savoir pourquoi un gouvernement qui est, dans tous les sens, la r?incarnation de l’Allemagne nazie est si exceptionnel et indispensable. Un peuple qui, dup? par la propagande, croit ?tre le peuple privil?gi? de la plan?te perd inexorablement son humanit?. Cela explique le comportement des soldats am?ricains qui s’amusent ? abattre des personnes innocentes marchant dans la rue, comme l’a d?montr? la vid?o divulgu?e par Bradley Manning.

Hormis l’Association am?ricaine de d?fense de libert?s civiles (ACLU), les groupes de d?fense des droits constitutionnels et des voix ind?pendantes s’?levant sur Internet, les Am?ricains, les ?glises chr?tiennes inclues, ont accept? la criminalit? et l’immortalit? de leur gouvernement tout en murmurant des protestations faibles.

En effet, l’absence de toute d?nonciation morale donne du courage ? Washington qui d?veloppe une grande pression sur les gouvernements russe et chinois actuels, car ils entravent sa voie ? l’h?g?monie plan?taire.
Depuis la dislocation de l’Union sovi?tique en 1991, c’est-?-dire depuis 22 ans, les Etats-Unis ne cessent d’?uvrer ? l’encontre de la Russie. Portant atteinte ? l’accord scell? par Reagan et Gorbatchev, Washington a ?largi l’OTAN ? l’Europe de l’Est et aux pays baltes et a implant? des bases militaires ? la fronti?re russe. De surcro?t, il cherche ? aider certains anciens membres de l’URSS, comme la G?orgie et l’Ukraine, ? joindre l’OTAN.

Les Am?ricains ont install? des bases militaires et des bases de missiles sur la fronti?re russe pour une seule raison: pour nier la capacit? de la Russie ? r?sister ? l’h?g?monie am?ricaine. Mais la Russie n’a pas fait de gestes mena?ants ? ses voisins et, ? part sa r?action ? l’invasion g?orgienne de l’Oss?tie du Sud, elle a ?t? extr?mement passive face aux provocations am?ricaines.
Cependant, le gouvernement russe est en train de changer d’approche. En plus de l’implantation de bases de d?fense contre les missiles balistiques am?ricaines aux confins de la Russie et de l’usage des nouvelles technologies par l’arm?e am?ricaine, l’administration de George W. Bush a apport? un changement ? la doctrine militaire am?ricaine qui a relev? les armes nucl?aires d’un moyen de d?fense et de r?torsion ? un moyen de premi?re frappe pr?ventive. Tout cela indique clairement au gouvernement russe que Washington est en train de pr?parer une premi?re frappe meurtri?re.

Dans son allocution du 12 d?cembre ? l’Assembl?e f?d?rale russe (les deux Chambres du Parlement), Vladimir Poutine a abord? la menace d’une agression am?ricaine. Il a soutenu que Washington r?f?re ? son syst?me de missiles antibalistiques comme ? un syst?me d?fensif, mais qu’en r?alit? ?il s’agit d’une composante d?cisive du potentiel offensif strat?gique? et qu’il est pens? pour faire basculer la balance du pouvoir en faveur des Etats-Unis. Apr?s avoir reconnu l’existence de la menace, Poutine y a r?pondu: ?Que personne ne se berce d’illusions de pouvoir dominer militairement la Russie. Nous ne l’accepterons jamais.?
Face ? l’enterrement du trait? sur la r?duction des armes nucl?aires par Obama, Poutine a d?clar?: ?Nous ne manquons pas de saisir tout cela et savons parfaitement quel est notre devoir.?

S’il y a des survivants pour ?crire l’histoire, le r?gime d’Obama sera connu pour avoir raviv? la guerre froide, que le pr?sident Reagan s’est tant d?men? ? terminer, et pour l’avoir tourn?e en guerre chaude.

Le r?gime d’Obama ne s’est pas content? de devenir ennemi de la Russie et, en d?clarant la mer de Chine m?ridionale une zone ?d’int?r?t pour la s?curit? nationale des Etats-Unis?, il l’est devenu aussi de la Chine. C’est comme si la Chine d?clarait le golf du Mexique une zone d’int?r?t pour la s?curit? chinoise.

Pour faire savoir que sa revendication de la mer de Chine m?ridionale n’a pas ?t? un propos rh?torique, le r?gime d’Obama a annonc? son ?tournant ver l’Asie? qui n?cessite le d?ploiement de 60% de ses forces navales dans la zone d’influence chinoise. Washington travaille avec acharnement pour assurer le fonctionnement de ses bases navales et a?riennes depuis les Philippines, la Cor?e du Sud, le Vi?t Nam, l’Australie et la Tha?lande. Et il a encore multipli? les provocations quand il s’est alli? aux pays voisins de la Chine qui d?fient les revendications chinoises de plusieurs ?les et d’un espace a?rien ?largi.

Mais la Chine ne s’est pas laiss?e intimider et a appel? ? la ?d?-am?ricanisation du monde?. En novembre, le gouvernement chinois a annonc? poss?der d?sormais un nombre suffisant d’armes nucl?aires et de moyens de lancement pour effacer les Etats-Unis de la surface de la terre. Ensuite, en d?cembre, il a cherch? un affrontement naval avec un croiseur lance-missiles am?ricain dans la mer de Chine m?ridionale.

Cette approche agressive des Etats-Unis envers la Russie et la Chine sugg?re une extr?me confiance en soi qui conduit d’habitude ? la guerre. Washington est persuad? que sa prouesse technologique puisse emp?cher la Russie et la Chine de lancer leurs missiles ou interrompre une telle tentative. En cons?quence, les Etats-Unis pensent qu’une attaque pr?ventive est gagn?e d’avance. Et pourtant, la possibilit? que l’Iran se procure des armes nucl?aires repr?senterait un si grand danger qu’une guerre pr?ventive serait n?cessaire instantan?ment. Ainsi, la vuln?rabilit? des Etats-Unis face ? quelques musulmans apatrides susceptibles d’acqu?rir une arme nucl?aire justifie l’existence d’un ?norme d?partement am?ricain de la s?curit? int?rieure. Si les contrecoups russe et chinois suivant les attaques am?ricaines sont consid?r?s sans importance et les menaces nucl?aires de la part de l’Iran et de musulmans apatrides ne le sont pas, il s’agit alors d’une situation atypique.

En outre, Washington ne s’est pas born? ? envoyer des signaux de guerre ? la Russie et ? la Chine, mais il a ?galement d?cid? de torpiller l’accord avec l’Iran en annon?ant de nouvelles sanctions visant les entreprises ayant des rapports commerciaux avec ce pays.

Les Iraniens ont interpr?t? le sabotage des Am?ricains comme un manque d’engagement pour l’accord, comme Washington probablement l’entendait, ils ont quitt? Gen?ve et sont retourn?s en Iran. Il reste ? savoir si l’accord, qui visait ? d?samorcer la menace d’une guerre contre l’Iran, peut encore ?tre ren?goci? ou si le lobby isra?lien a r?ussi ? le faire capoter.
Il semble que les citoyens am?ricains ont non seulement tr?s peu, voire aucune, influence sur leur gouvernement, mais ?galement aucune connaissance de ses intentions. En outre, il n’existe pas d’opposition organis?e o? les Am?ricains puissent se rassembler et bloquer la tendance de leur gouvernement ? les conduire ? une guerre mondiale. L’ultime espoir semble ?tre incarn? par les Etats fantoches europ?ens et asiatiques des Etats-Unis. Quel serait l’int?r?t de ces pays ? exposer leur propre existence au risque dans le seul but d’aider les Etats-Unis ? acqu?rir l’h?g?monie mondiale? Ne se rendent-ils pas compte que le jeu amorc? par Washington est pour eux un jeu de vie et de mort?

L’Allemagne seule pourrait ?pargner la guerre au monde et en m?me temps servir ses propres int?r?ts. Tous ce qu’il lui faut faire est de quitter l’UE et l’OTAN. L’alliance s’?croulerait et sa chute mettrait fin aux ambitions d’h?g?monie dont les Etats-Unis sont poss?d?s.

Paul Craig Roberts

Article original en anglais?:Washington Drives th? World Toward War, publi? le 14 d?cembre 2014.

Traduction?Horizons et d?bats

mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Patrick Balkany: Ne passez pas par la case départ

Tous les amateurs de Monopoly ont découvert un jour ou l’autre cette carte « caisse de ...