Accueil / T Y P E S / Chroniques / Vous ne verrez pas le bon vieux livre papier dispara?tre de votre vivant
On ne compte plus les alarmistes s'inqui?tant de l'avenir du bon vieux livre papier. Leur nombre augmente quasi proportionnellement avec l'importance du num?rique dans le monde du livre. Cette peur fr?n?tique de la d?mat?rialisation du livre comme un mauvais tour de magie au d?triment du papier et de l'encre n'a rien de raisonnable.

Vous ne verrez pas le bon vieux livre papier dispara?tre de votre vivant

Photo : Flickr vieux bandit
Photo : Flickr vieux bandit

On ne compte plus les alarmistes s’inqui?tant de l’avenir du bon vieux livre papier. Leur nombre augmente quasi proportionnellement avec l’importance du num?rique dans le monde du livre. Cette peur fr?n?tique de la d?mat?rialisation du livre comme un mauvais tour de magie au d?triment du papier et de l’encre n’a rien de raisonnable.

Vous ne verrez pas le bon vieux livre papier dispara?tre de votre vivant, pas plus que l’an 2000 nous a r?serv? les automobiles volantes et la t?l?portation dont nous r?vions dans notre adolescence. Le livre papier ne tombera pas non plus comme le mur de Berlin fut abattu en novembre 1989. Le papier r?sulte d’une longue ?volution du support de l’?criture. Son impression et son assemblage en livre demeurent une technologie in?gal?e du point de vue de la tr?s grande majorit? des lecteurs. En fait, le livre papier fait partie de ces rares inventions avec lesquelles l’homme a d?velopp? une relation tr?s intime sur le plan intellectuel, ?motionnel, spirituel et m?me physique. Faut-il le pr?ciser, une relation ? long terme puisque l’on conserve ses livres le plus longtemps possible, un comportement tout ? fait ? contre-courant de l’esprit du pr?t ? jeter de notre soci?t? de consommation.

Le livre ?lectronique et les exemplaires num?riques ne d?logeront pas le livre papier de sa pole position sous peu. Car m?me ? l’?re du tout num?rique, on invente un moyen de pr?server le livre papier : l’impression ? la demande d’un seul exemplaire ? la fois. Le livre papier est de nouveau l’objet d’un comportement aux antipodes de la soci?t? de consommation essentiellement fond?e sur la production de masse. Dans ce contexte, l’exemplaire papier imprim? ? la demande devient encore plus pr?cieux en raison de son unicit? et de sa raret?. Avis aux collectionneurs !

Le livre papier tend in?vitablement vers sa p?rennit?, comme si cette qualit? s’inscrivait dans sa nature m?me. Il d?tr?ne toutsles autres moyens de transport de la pens?e. Il est et de loin beaucoup plus s?r que le livre ?lectronique. Le livre papier ne perd pas sa m?moire. Plus encore, c’est lui qui compose la m?moire des biblioth?ques. On imagine mal un conservateur sortir de la vo?te avec toutes les pr?cautions du monde un vieux livre ?lectronique pour permettre la lecture du plus vieux livre num?rique en format PDF car, en pareil cas, il nous dira en avoir aussi conserv? un exemplaire papier imprim? ? la demande.

Bref, tant et aussi longtemps que le livre papier est le seul ? mettre hors de danger son contenu, il persistera.

Lien : Qu’est-ce que l’impression ? la demande ?

Serge-Andr? Guay, pr?sident ?diteur
Fondation litt?raire Fleur de Lys

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La lente évolution de l’espèce

Converser avec ses semblables , c’est prendre le risque de tourner en rond, d’aller d’une ...

One comment

  1. avatar

    Il n’y a rien qui va battre la lecture d’un bon journal du matin, ou un livre.

    Patricia Turcotte