Accueil / T H E M E S / OPINIONS / Vous ?tes dans l’erreur, l’ami Pierre
Pierre Dubuc a produit dans le journal qu'il dirige un long ?ditorial dont le but ?vident est de convaincre les souverainistes qui ont vot? Qu?bec solidaire de retourner dans le bercail du PQ. Je suis un de ceux-l?. Pour la seconde fois en un an, j'ai vot? QS alors que jusqu'? pr?sent je n'avais vot? que PQ. Je n'ai ni renonc? ? l'ind?pendance du Qu?bec, ni l'intention de voter ? nouveau pour le Parti Qu?b?cois.

Vous ?tes dans l’erreur, l’ami Pierre

Pierre Dubuc a produit dans le journal qu’il dirige un long ?ditorial dont le but ?vident est de convaincre les souverainistes qui ont vot? Qu?bec solidaire de retourner dans le bercail du PQ. Je suis un de ceux-l?. Pour la seconde fois en un an, j’ai vot? QS alors que jusqu’? pr?sent je n’avais vot? que PQ. Je n’ai ni renonc? ? l’ind?pendance du Qu?bec, ni l’intention de voter ? nouveau pour le Parti Qu?b?cois.

Pierre s’en prend aux m?dias commerciaux qui dominent le paysage m?diatique du Qu?bec. Je suis enti?rement d’accord avec lui quand il parle de ?d?s?quilibre flagrant? de l’information en faveur du parti lib?ral du Qu?bec. Pour ma part, je trouve cela scandaleux. Les m?dias ont le devoir moral de couvrir de fa?on ?quilibr?e non pas tous les partis politiques, mais du moins ceux qui sont porteurs d’une aspiration d’une partie non n?gligeable de la population.

O? placer la barre? Ce sera toujours un arbitrage difficile, mais je pense que cinq partis m?ritaient de se partager l’attention des m?dias de masse : l’Action d?mocratique du Qu?bec, le parti lib?ral du Qu?bec, le Parti Qu?b?cois, Qu?bec solidaire et le parti Vert.

[En passant, L’Aut’journal fait de l’information de gauche certes, mais qui demeure de l’information traditionnelle. Il n’y a pas moyen de la commenter. C’est le m?me bon vieux mod?le unidirectionnel dans lequel aucun dialogue n’est possible.]

Pierre a raison aussi de souligner l’?trange co?ncidence entre la fin de la campagne ?lectorale et les annonces de mises ? pied. Les grands actionnaires priv?s et les hauts dirigeants des corporations priv?es ont eu la gentillesse de ne pas embarrasser le premier ministre Jean Charest. Cette d?licatesse de leur part m?ritait d’?tre soulign?e pour ce qu’elle est : une complicit? avec le pouvoir en place.

Mon accord avec Pierre s’arr?te l?. Le reste de son analyse est tellement ?cheap? que je lui sugg?re bien amicalement de s’excuser aupr?s des membres de Qu?bec solidaire.

Je tiens ? pr?ciser que je suis un sympathisant de QS, non un de ses membres.

La qu?te de l’ind?pendance du Qu?bec n’est pas la propri?t? intellectuelle du Parti Qu?b?cois. Une partie non n?gligeable des membres de QS sont souverainistes et l’affichent ouvertement. Certains voudraient que QS abandonne la souverainet? du Qu?bec dans le programme de QS? Ils peuvent bien le vouloir, comme d’ailleurs les partisans de Pierre-Marc Johnston l’ont voulu ? une certaine ?poque pour le PQ.

La question fondamentale en jeu n’est pas la volont? plus ou moins souverainiste des membres de QS, mais plut?t leur volont? de faire du Qu?bec une soci?t? fondamentalement solidaire.

Cette volont? repose sur une conception du peuple qu?b?cois qui d?passe une vision ?troitement nationaliste. On peut ?tre ind?pendantiste sans ?tre pour autant nationaliste. On peut m?me cesser de croire ces histoires de Bonhomme Sept Heures voulant que la langue et la culture qu?b?coises soient en danger, sans pour autant cesser de vouloir l’ind?pendance du Qu?bec.

On peut m?me vouloir ?tablir un dialogue constructif avec les progressistes du Canada anglais, sans renoncer pour autant ? l’ind?pendance du Qu?bec.

On peut m?me marcher et m?cher de la gomme en m?me temps.

Des dizaines de milliers de Qu?b?cois ouverts sur le monde, ouverts sur un Qu?bec riche de ses solidarit?s, ont vot? Qu?bec solidaire. Pourquoi leur reprocher d’avoir fait ce choix?

Pierre Dubuc. L’?lection de 51 d?put?s p?quistes et d’Amir Khadir.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Finance: la danse du dollar

L’argent n’est pas à prendre à la légère : ce n’est pas une denrée quelconque ...