Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Argent / Volkswagen: comment s’entraider ?

Volkswagen: comment s’entraider ?

Volkswagen:

Quelques pays ont déjà confirmé que des voitures Volkswagen ne respectant pas les normes y ont été vendues.  L’Allemagne estime qu’il y aurait 2.8 millions de voitures visées par le vice de fabrication.  En Suisse, les médias ont annoncé qu’il pourrait y avoir autour de 200,000 voitures présentant le défaut.  Le défaut a été découvert depuis sur plusieurs voitures Audi, Porsche et Svoda.

 

Les consommateurs doivent s’informer des recours mis à leur disposition, car pour certains recours, ils pourraient ne disposer que d’un délai très court:  l’exemple (1) mentionne un délai de 3 jours à compter du moment où le défaut est avéré, c’est-à-dire à partir du moment où un consommateur a pu être informé de la présence d’un tel défaut.  Ceci vaut pour l’information publique (médiatique) de grande ampleur qui suffit à présumer qu’un consommateur était informé et qu’il lui incombait dès lors d’exercer ses droits.  Il ne faudrait donc pas qu’ultimement une personne se voit répondre des mois plus tard que sa demande est rejetée car il y a prescription.

 

NOTE IMPORTANTE

Si des auteurs ou des lecteurs ont des liens à proposer concernant certaines législations s’appliquant à d’autres pays (France, Belgique, Canada etc.), de même que toute information utile,  il serait bien de les partager.  Le délai pouvant s’avérer très court, il importe que les consommateurs puissent réagir efficacement pour protéger leurs droits face à d’éventuelles réclamations.

 

De même, les personnes touchées par cette situation doivent s’informer en cas de recours criminel contre la (les) société(s).  Le droit civil et le droit criminel diffèrent et il est possible qu’il soit nécessaire que les victimes soient répertoriées afin qu’elles figurent (même en bloc) à titre de partie demanderesse, possiblement avec l’état lui-même.

 

Quant aux recours civils, des concessionnaires automobiles, des assureurs et des institutions financières auront possiblement intérêt à entreprendre eux aussi de tels recours.

 

Il faut donc agir dans le but de protéger ses intérêts et de faire valoir ses droits, sans nécessairement attendre qu’un recours collectif soit créé ou que l’état indique que faire, ceci afin d’éviter de dépasser les délais prescrits par la loi.  Ultimement ce délai pourrait être un obstacle.  L’article de rts.ch (1) mentionne une démarche simple et peu ou pas coûteuse pour faire valoir ses droits dans les délais prescrits.

 

Dès maintenant l’état devrait mettre à disposition des directives claires et des informations gratuites, dans le but de protéger les droits de milliers de citoyens, sinon faire une annonce en ce sens.

Que l’on aide les gens à s’aider, si l’on ne peut empêcher qu’on leur nuise !

CentPapiers

 

(1) Que puis-je faire si j’apprends que ma VW est truquée

http://www.rts.ch/info/suisse/7116422-que-puis-je-faire-si-j-apprends-que-ma-vw-est-truquee-.html

Lire aussi:

Scandale Volkswagen : 11 millions de véhicules truqués

http://www.liberation.fr/economie/2015/09/22/scandale-volkswagen-11-millions-de-vehicules-truques_1388019

Audi, Porsche et Skoda embarqués dans la tourmente de l’affaire Volkswagen

http://www.lemonde.fr/automobile/article/2015/09/28/audi-et-porsche-embarques-dans-la-tourmente-de-l-affaire-volkswagen_4775085_1654940.html

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Le commerce préhistorique (3)

L’irrévérence des hommes envers les « Autorités ». Selon les textes sumériens, la destruction d’Akkad fait suite ...

One comment

  1. avatar

    Plainte pénale à Genève

    «Les infractions relevées sont l’escroquerie, l’obtention frauduleuse d’une constatation fausse, la concurrence déloyale, la mise sur le marché d’un véhicule ne répondant pas à un modèle approuvé et la commercialisation de substances ayant un effet sur l’environnement et l’homme. Il est aussi suggéré d’examiner si des décès ou lésions corporelles sont liés aux émissions polluantes trompeuses.»

    http://www.tdg.ch/economie/Scandale-Volkswagen-plainte-penale-a-Geneve/story/30340749

    et enquête en France (pour tromperie aggravée avec incidences possibles sur la santé):

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/scandale-volkswagen-parquet-paris-ouvre-enquete-25395.php4

    Volkswagen a annoncé un plan visant à rappeler les véhicules qui présentent le vice. Il serait étonnant que tous les pays acceptent subitement de laisser Volkswagen gérer ce nouveau rappel. Un propriétaire de véhicule doit pouvoir faire valoir ses droits, peu importe les solutions qui seront proposées.

    «Les propriétaires de ces voitures seront informés dans le courant des prochaines semaines et des prochains mois», a indiqué le groupe dans un communiqué. «Toutes les marques concernées vont créer des pages internet nationales, où les clients pourront suivre l’évolution des choses».

    C’est un peu et même très prétentieux de la part de Volkswagen, d’attendre que des millions de consommateurs trompés soient forcés de s’enquérir continuellement de l’avancement des rappels (à savoir qu’il leur faudrait consulter régulièrement un site pour apprendre quand leur tour viendra et aussi peut-être si leur voiture est touchée par le rappel, en supposant qu’il leur reste un minimum de confiance en Volkswagen et peut-être du temps à perdre). Plus précisément, que ne dit pas Volkswagen à toutes ces personnes qui ont acheté des véhicules qu’elles ne pourront peut-être pas immatriculer, à celles qui devaient vendre leur voiture pour en acheter une autre, à celles qui devront réparer ces voitures en attendant, sans savoir si elles investissent dans un éléphant blanc, à celles dont la valeur des actifs a diminué (moins value) ce qui peut avoir une incidence lors d’une demande de prêt bancaire peu importe pour quel motif ? Que ces personnes doivent prendre leur mal en patience et miser sur une fin heureuse ? Pour plusieurs personnes une voiture représente un gros investissement… parfois une année de travail, parfois plus…

    http://www.tdg.ch/economie/attitude-savaient-criminelle/story/16289612

    J’ai mon bureau en haut d’une tour… d’où je vois la ville à l’envers…