Vivre maintenant

Mazin Qumsiyeh

Je n?ai pas beaucoup ?crit r?cemment et ce courrier ?lectronique est peut-?tre personnel et dur. Nos journ?es commencent t?t et se terminent tr?s tard. Nos nuits sont aussi parfois interrompues par les appels d?amis de Gaza ou d?autres qui ont besoin de soutien. Au cours des derni?res 48 heures, plus de 100 Palestiniens, civils, ont ?t? tu?s par les forces d?occupation isra?liennes. Beaucoup d?entre eux ? Rafah. Parfois je me sens coupable d??tre plus touch? par la mort de ceux que je connais que par la mort de ceux que je ne connais pas. Par exemple, j?ai pleur? apr?s avoir raccroch? le t?l?phone avec Islam, un ami ? Rafah, qui a quatre enfants qui n?arrivaient pas ? dormir et dont la maison ?tait secou?e, les vitres se brisant tandis que les missiles pleuvaient sur les maisons ? proximit?. J?ai pleur? parce que je le connais, lui, ainsi que son fils handicap?, et son dilemme entre tenter de porter son fils et s?enfuir, ou pas? Puis j?ai pleur? encore en pensant aux nombreux innocents qui ont ?t? tu?s ou bless?s et que je ne connaissais pas et pour qui je n?avais pas pleur? plus t?t. Islam et sa famille seront traumatis?s ? vie. Des centaines de milliers seront encore plus traumatis?s. Je n?arrive m?me pas ? imaginer la vie d?une jeune fille qui a perdu toute sa famille et qui portera toute sa vie ces cicatrices ?motionnelles et physiques.

Parfois j?ai l?impression d?avoir aussi des cicatrices. Peut-?tre que j?arrive ? tenir parce que j?ai la chance d?avoir des choses positives ? faire au quotidien, qui m?emp?chent de trop r?fl?chir. J?ai de la chance parce que je peux aider les autres. J?ai de la chance parce que je suis entour? de dizaines de jeunes volontaires qui nous montrent ce que pourrait ?tre la vie dans le futur. Des volontaires qui distribuent des tracts appelant au boycott, des volontaires qui revendiquent des terres agricoles, des volontaires qui nous aident ? b?tir un mus?e d?histoire naturelle en Palestine, des volontaires qui aident d?autres volontaires ? tenir dans des conditions difficiles, des volontaires qui consacrent du temps et donnent de l?argent aux enfants dans le besoin, et des volontaires qui font le boulot des m?dias (chose qui devrait ?tre faite par des professionnels salari?s). Le camp de r?fugi?s d?Aida, o? certains de ces volontaires habitent, est litt?ralement invivable ? cause des d?versements quotidiens de gaz toxiques et d?eaux toxiques puantes par les forces d?occupation isra?liennes. L?impact sur la sant? est dramatique et ce bien au-del? des seules maladies respiratoires.

Les gens me posent des questions sur la politique et disent que c?est trop compliqu?. Je r?ponds que c?est simple et pr?visible. Depuis des mill?naires il y a eu une lutte entre des riches cupides qui emploient des gens pour tirer sur les pauvres afin que les riches deviennent plus riches. C??tait d?j? le cas ? l??poque de J?sus et c?est encore le cas aujourd?hui. Certains (une minorit?), lorsqu?on leur en offre la possibilit?, se joindront aux forces de r?pression et suivront le pouvoir. D?autres (une minorit? aussi), m?nent une vie active qui aide ? am?liorer le sort de beaucoup de gens. Entre les deux, une majorit? sera apathique. Il faut que plus de gens voient la v?rit? et agissent en cons?quence. Ce n?est pas trop difficile de changer, m?me pour ceux qui ?taient dans le camp de la r?pression. Yonatan Shapira, ancien capitaine de l?arm?e de l?air isra?lienne, est devenu un refuznik et un militant BDS et a ?crit un jour?: ??La majorit? de ma famille venait de Pologne et beaucoup ont ?t? tu?s dans les camps de la mort pendant l?Holocauste. Lorsque je me prom?ne dans les ruines du Ghetto de Varsovie je ne peux m?emp?cher de penser ? ceux de Gaza qui sont non seulement enferm?s dans une prison ? ciel ouvert mais sont en plus bombard?s par des avions, des h?licopt?res de combat, des drones, pilot?s par des gens que je c?toyais. Je pense aussi aux d?l?gations de jeunes isra?liens qui viennent visiter l?histoire de notre peuple mais qui sont aussi soumis ? un lavage de cerveau militariste et nationaliste quotidien. Peut-?tre qu?en lisant ceci se souviendront-ils qu?une oppression est une oppression, qu?une occupation est une occupation, et que des crimes contre l?humanit? sont des crimes contre l?humanit?, qu?ils soient commis ici ? Varsovie ou ? Gaza??. J?ajouterais simplement qu?une r?sistance est une r?sistance et les habitants du ghetto de Varsovie creusaient aussi des tunnels et ?taient aussi qualifi?s de terroristes par leurs oppresseurs.

Dans mon livre de 2004, ??Sharing the land of Canaan??, j?avais ?crit?: ??Les Palestiniens ont subi un traitement si cruel et inimaginable depuis tant d?ann?es que beaucoup doutent qu?une justice soit possible et beaucoup pensent certainement qu?une coexistence est impossible. De m?me, parce que de nombreux Isra?liens se sentent assi?g?s et attaqu?s, beaucoup pensent qu?une coexistence est impossible. Une attitude d?faitiste se r?pand et recouvre non seulement les Palestiniens et Isra?liens mais aussi bon nombre de leurs soutiens. Mais les soci?t?s doivent soit coexister comme des humains pacifiques, soit p?rir comme des soci?t?s rivales de primates… Un sentiment de d?sespoir et d?abandon pousse beaucoup ? chercher les ??miettes?? d?une ??nourriture?? ? la fois mat?rielle et psychologique. Ce qui est particuli?rement stressant lorsque de surcro?t nombreux sont ceux qui s?attachent profond?ment aux mythes de grandeur et de gloire. Je ne vais pas revenir sur l?histoire des civilisations juive, arabe et islamique (de nombreux volumes ont d?j? ?t? r?dig?s sur ce sujet). Je me bornerai ? dire que notre profil psychologique souligne le contraste entre notre condition d?existence et la perception de grandeur chez nos anc?tres et proph?tes. Ainsi nous nous percevons comme un groupe privil?gi?, ce qui entre imm?diatement en contradiction avec le constat d?une situation pr?sente mis?rable telle que d?crite tout au long de ce livre. Ceci est particuli?rement vrai pour les Palestiniens qui ont ?t? d?poss?d?s. Nous pouvons aborder les questions plus larges, telles que pourquoi les 1,3 milliards de Musulmans ou les 300 millions d?Arabes (Musulmans et Chr?tiens) ont si peu leur mot ? dire en mati?re d??conomie mondiale et de d?veloppements sociaux et culturels, propri?t? quasi exclusive des Etats-Unis, unique puissance dominante du moment. Mais peut-?tre que cette grande question pourra ?tre lentement r?solue, une fois r?solu le point de friction Isra?l/Palestine. Imaginez l?exemple qui serait donn? si cet endroit unique au monde, jadis symbole m?me de la violence, de la haine end?mique et du tribalisme, arrivait ? transcender tout ?a pour devenir un v?ritable phare de coexistence et de non-violence. Imaginez les milliards de dollars d?pens?s en armement d?tourn?s vers la d?salinisation de l?eau de mer, dans la haute technologie, et r?ellement investis dans les grands esprits de ses habitants (Juifs, Chr?tiens et Musulmans) pour des projets positifs…. Peut-?tre devrions-nous apprendre ? nos enfants ? se respecter, ? aimer le travail d??quipe, ? respecter les autres et ? d?fendre les droits des minorit?s. Ce n?est pas aussi simple qu?il n?y para?t. Les adultes ont peut-?tre besoin d?apprendre ? accepter, d?une mani?re tr?s positive, les points de vue qui leur sont ?trangers. En d?autres termes, quelqu?un qui exprime ses opinions devrait ?tre ?cout? et respect? quelles que soient nos vaches sacr?es.??

Je termine avec une citation de Howard Zinn (You Can?t Be Neutral on a Moving Train?: A personal history of our times, p. 208) ??Garder l?espoir dans des temps difficiles n?est pas simplement du romantisme b?at. C?est ent?riner le fait que l?histoire humaine n?est pas uniquement faite de cruaut?, mais aussi de compassion, de sacrifice, de courage et de bont?. Ce que nous choisissons de mettre en avant dans cette histoire complexe d?terminera nos vies. Si nous ne voyons que le pire, cela d?truit notre capacit? d?agir. Si nous nous souvenons de ces ?poques et de ces lieux ? et il y en a beaucoup ? o? les gens se sont comport?s d?une fa?on magnifique, cela nous donne l??nergie pour agir, ou du moins la possibilit? de changer le cours d?un monde en folie. Et si nous d?cidons d?agir, m?me ? une toute petite ?chelle, nous n?avons pas besoin d?attendre un futur utopique grandiose. L?avenir est fait d?une succession infinie de pr?sents, et?vivre maintenant?comme nous pensons que des ?tres humains devraient vivre, en d?fiant tout le mal qui nous entoure, est d?j? en soi une merveilleuse victoire.??

Mazin Qumsiyeh

b?douin dans le cyberespace, un villageois chez lui, Professeur ? l?Universit? de Bethlehem, Directeur du Mus?e d?Histoire Naturelle de Palestine.

https://www.facebook.com/pages/Palestine-Museum-of-Natural-History/145…

Traduction « Carpe Diem… si Isra?l le permet » par VD et Sam pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Général Electric : une banqueroute nommée Macron !

Général Electric : une banqueroute nommée Macron ! Quarante-huit heures seulement après les élections européennes, ...