Accueil / A C T U A L I T É / Vaccins: le vrai scandale des faux placebos

Vaccins: le vrai scandale des faux placebos

Edifiant pour ceux qui doutent du bien fond? des vaccinations, il est effrayant de constater les moyens mis en ?uvre pour inciter les populations ? recourir ? ces pr?parations qui ne b?n?ficient apparemment, qu?? ceux qui les commercialisent??

Image/Deesillustration.com

S?il est bien un domaine o? le recours ? de v?ritables placebos devrait ?tre syst?matique, c?est bien celui des vaccins. Car enfin, il s?agit l? de m?dicaments prioritairement destin?s ? des personnes saines?qui ont?? priori plus ? perdre qu?? gagner et?pour qui le risque doit donc ?tre particuli?rement r?duit.

Pourtant, il faut savoir que cela n?est jamais le cas. Jamais, pour aucun essai clinique destin? ? ?valuer la s?curit? des vaccins, on ne compare des personnes vaccin?es avec des personnes qui n?auraient re?u qu?une substance neutre!

Pourquoi cela n?est-il jamais le cas? C?est tr?s simple: le contraste serait si saisissant et le diff?rentiel en termes d?effets secondaires tellement ?norme que les fabricants auraient peine ? obtenir la moindre autorisation de mise sur le march? (AMM).

Prenons plusieurs exemples?parmi d?autres?pour bien comprendre de quoi il s?agit et quelles sont les cons?quences d?une telle fa?on de proc?der.

-?Le vaccin anti-HPV Cervarix (GSK): Ce vaccin a pr?tend?ment ?t? ???valu? au cours d?essais cliniques?pr?alables?et continue soi-disant de l??tre dans le cadre d?une surveillance post-commercialisation (essais dits de phase 4). Or, ce que le public ne sait pas, c?est que dans la principale ?tude -financ?e par le fabricant-, l??tude Patricia, les filles vaccin?es avec le Cervarix sont compar?es ? d?autres personnes vaccin?es avec un autre vaccin de GSK contenant lui aussi de l?aluminium, le vaccin anti-h?patite A Havrix! Pas ?tonnant d?s lors que le taux d?effets secondaires graves ?tait si similaire dans les deux groupes avec 9% dans le groupe Cervarix et 8,9% dans le faux groupe-t?moin (Havrix), m?me si, sans surprise,?le fabricant qui a financ? cette ?tude est parvenu ??conclure que seul 0,1% des effets secondaires dans les deux groupes soit seulement un milli?me des effets secondaires graves recens?s ?taient dus ? l?un ou l?autre de ses deux vaccins.

En Finlande o? le vaccin Cervarix fait soi-disant l?objet d?une surveillance post-marketing sur le long terme, on compare les jeunes filles vaccin?es ? des gens ayant re?u le vaccin anti-h?patite B du groupe (l?Engerix), une vaccination pourtant reconnue, selon le rapport? Dartigue,?comme responsable d?une des plus grandes s?ries d?effets secondaires de toute l?histoire de la pharmacovigilance fran?aise!! On le voit?bien: ces ?valuations sont donc biais?es d?s le d?part!

– Le vaccin anti-HPV Gardasil (Sanofi Pasteur MSD): L? encore, ce vaccin n?a pas ?t? ?valu? comparativement ? un placebo. En r?alit?, les femmes?vaccin?es ont ?t? compar?es tant?t ? un groupe ayant re?u de l?aluminium (toxique en lui m?me) tant?t ? un groupe qui avait re?u une pr?tendue ??solution saline?? qui n?avait de ??salin?? que le nom puisqu?il s?agissait en r?alit? de tous les additifs du vaccin hormis les antig?nes vaccinaux et l?aluminium!

Or comme l?explique et l?a d?montr? la journaliste am?ricaine ind?pendante Cynthia Janak,?parmi ces additifs, plusieurs ont une toxicit? propre, ? m?me d?expliquer beaucoup d?effets secondaires du vaccin (comme c?est aussi le cas pour l?adjuvant ? base d?aluminium). Le nombre d?effets secondaires dans la ??fausse population-t?moin?? est donc artificiellement gonfl? pour que, par comparaison, la tol?rance du vaccin paraisse acceptable. C?est tricher!

– Le vaccin pand?mique exp?rimental H1N1: Il?a ?t??admis qu?au?cours des essais cliniques,?les vaccin?s soient compar?s ? des gens qui avaient par exemple re?u le vaccin anti-h?patite B ou un autre vaccin antigrippal saisonnier. De l?, on comprend bien s?r mieux que ces vaccins anti-H1N1 aient ?t??d?cr?t?s th?oriquement???s?rs?? avec h?las de tout autres r?sultats dans la pratique (scl?roses en plaques, autres types de d?my?linisation, narcolepsies, fausses couches,?etc)

– Le vaccin exp?rimental contre la malaria (GSK): Comme l?a tout?r?cemment rappel? Sylvie Simon dans un article tr?s pertinent, ??Un rapide coup d?oeil sur les r?sultats de l??tude, publi?s dans le New England Journal of Medicine du 17 novembre 2011, indique que les enfants du groupe de contr?le ont re?u un ? vaccin sans rapport avec la malaria ?, que ceux ?g?s de 5 ? 17 mois ont re?u un vaccin contre la rage (souche V?ro de Sanofi-Pasteur) et que les plus jeunes enfants de 6 ? 12 semaines ont re?u un vaccin conjugu? contre le m?ningocoque du s?rogroupe C (Menjugate de Novartis). Il est surprenant que ces deux vaccins, responsables de nombreux effets ind?sirables, aient ?t? choisis comme ? t?moins? l?gitimes d?une ?tude sur un autre vaccin. Notons que 18 % des cobayes plus ?g?s ont ?t? victimes de graves effets ind?sirables, tandis que plus de 13 % du groupe des plus jeunes ont souffert des m?mes effets. En outre, plus de 150 enfants africains des deux groupes sont morts pendant l??tude.??

R?cemment, l?AFP a relay? ce qui s??tait pass? en Argentine au cours des essais cliniques ill?gaux de GSK sur des enfants (pour son vaccin Synflorix). 14 d?c?s d?enfants?sont survenus! Le Washington Post du 4 janvier a m?me relay? que ces d?c?s ?taient intervenus dans le groupe ??placebo?? et non dans le groupe ??vaccin??. De deux choses l?une: soit ce genre de m?dias?a ?t? grassement pay? pour diffuser ce genre d?informations qui blanchit syst?matiquement le vaccin soit, si cela est vrai, cela?confirme encore une fois?parfaitement ce que nous expliquions ci-dessus ? savoir le recours scandaleux ? de faux placebos, intrins?quement toxiques,? ainsi destin?s ? faire passer les vaccins comme plus s?rs qu?ils ne sont et ? leur faire obtenir co?te que co?te une autorisation de mise sur le march?, synonyme de ventes et de profits suppl?mentaires pour les fabricants!!

En Inde, un enfant est d?c?d? au cours des essais cliniques pour le vaccin Prevnar 13 de Wyeth. Wyeth a pr?text? que le d?c?s avait eu lieu dans ??le groupe placebo?? mais le ??placebo?? n??tait autre que l?ancienne version du Prevnar (Prevnar 7) dont les effets?secondaires graves y compris?mortels ne sont pas si rares que ?a comme le r?v?lent de nombreux t?moignages francophones qui pullulent sur internet!

Il est tr?s important de comprendre que, lorsque les officiels affirment?par exemple???le taux d?effets secondaires (de tel ou tel vaccin) est tout ? fait compatible avec le nombre de cas attendus dans la population g?n?rale??, cela n?a aucune raison de nous rassurer et ce, pour la bonne et simple raison que ??la population g?n?rale?? est d?j? survaccin?e (avec des tas d?autres vaccins du berceau ? la tombe),?cr?ant ainsi un biais majeur quant ? l??tat de sant?? auquel on devrait normalement statistiquement s?attendre.

C?est ?galement l?avis du Dr Fran?ois Choffat, membre du groupe suisse de r?flexion sur les vaccins, qui ?crit d?ailleurs, ? juste titre,?dans son ouvrage ??Vaccinations: le droit de choisir?? (?d.Jouvence):

??Les campagnes (de vaccination) syst?matiques s?opposent ? une ?tude comparative par manque de groupes t?moins car, si la majorit? des enfants d?une population est vaccin?e, il est impossible de savoir ce qui serait advenu dans la m?me population non vaccin?e. Il serait plus logique d?introduire progressivement une vaccination pour avoir durant une longue p?riode autant de vaccin?s que de non vaccin?s dans la m?me population, afin de mieux ?valuer la relation b?n?fices-risques.??

Ces propos du Dr Choffat apparaissent tout ? fait confirm?s quand, par bonheur, de rares ?tudes et enqu?tes ind?pendantes?arrivent ? ?tudier de fa?on r?ellement comparative et donc scientifique des enfants vaccin?s ? des enfants compl?tement non vaccin?s et ce?sur une p?riode suffisamment longue. Ainsi, contrairement aux ?valuations financ?es par les laboratoires qui comparent des vaccin?s ? d?autres vaccin?s et ce pendant seulement quelques jours ou quelques semaines, les ?tudes ind?pendantes s?attachent ? comparer sur plusieurs ann?es?des enfants n?ayant jamais re?u le moindre vaccin de leur vie (z?ro vaccin) ? des enfants ayant suivi tout le calendrier officiellement recommand?. Et il faut bien reconna?tre que les r?sultats ne plaident pas en faveur de la vente de vaccins et des profits des fabricants: les enfants non vaccin?s ayant globalement une bien meilleure sant?, bien plus robuste, consomment?moiti? moins?d?antibiotiques, souffrent moins d?asthme, de diab?te, de troubles du comportement ou du sommeil, ont moins d?infections ORL, consultent moins souvent les m?decins etc?

NB: Officiellement, le?pr?texte grossier et ??gros comme une maison?? ?voqu? par les autorit?s?pour refuser ce genre d??tudes r?ellement?comparatives (autorit?s qui volent en cela au secours des int?r?ts des fabricants mais non du public!!) c?est qu?il ??ne serait pas ?thique de priver de vaccins?de larges groupes de la population??! C?est l? apporter la preuve qu? il n?a jamais ?t? question d??valuer le bienfond? ou la s?curit? des vaccins puisque de fa?on totalement anti-scientifique et dogmatique, on part d?un postulat intouchable que? ??les vaccins font?d?finitivement?plus de bien que de tort??.

http://www.initiativecitoyenne.be

Source alterinfo.net via l?Eveil2011

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (6)

Hier nous avons découvert une personnalité attachante, aujourd’hui disparue, celle de Neil Armstrong, premier homme ...