Accueil / A C T U A L I T É / Une nouvelle opposition « Made in Russia »

Une nouvelle opposition « Made in Russia »


Alexandre Latsa

Alexandre Latsa

« Un autre regard sur la Russie » par Alexandre Latsa

Les ?lections pr?sidentielles approchent, et la politique int?rieure russe est un th?me qui est revenu de fa?on assez r?currente au sein des analyses et tribunes r?centes de RIA-Novosti. C?est aussi l?un des th?mes les plus discut?s sur l?internet russe, surtout depuis d?cembre 2011. R?cemment Maria Selina se demandait si?une nouvelle vague d??migration?aurait lieu et elle en d?duisait tr?s adroitement que les manifestations de d?cembre 2011 pourraient th?oriquement rassembler le cort?ge de ceux qui, rejetant le syst?me politique russe, pourraient choisir de faire leurs bagages. Mes lecteurs le savent, j?ai couvert les manifestations de d?cembre et publi? des photos et des textes qui ont donn? lieu ? des d?bats enflamm?s sur le sujet. Bien sur la position d??tranger qui commente la sc?ne politique russe n?est pas tr?s confortable, mais n?anmoins un regard ext?rieur et comparatif a parfois son int?r?t.

Lors de discussions sur Facebook, Marina (une jeune franco-russe d?une 30aine d?ann?es, trilingue, ?tudiante en MBA) a r?sum? les raisons pour lesquelles elle ?tait descendue dans la rue pour protester contre le r?gime. Elle m?a ?crit:  » la sc?ne politique en Russie est bloqu?e car le parti de Poutine ne laisse pas de possibilit?s de d?veloppement ? d?autres partis « . Marina souhaite « l?apparition de nouveaux partis, forts et jeunes et ne plus vivre avec un seul parti dominant comme Russie-Unie ». Elle d?nonce aussi le « multipartisme de fa?ade » qui r?gne en Russie car pour elle « les partis d?opposition sont des vieux partis dirig?s par des esprits sovi?tiques, pour lesquels les gens votent sans conviction, seulement afin de ne pas voter pour Russie-Unie ».

Cette revendication m?a entrain? dans une foule de r?flexions et je ne peux m?emp?cher en tant qu??tranger de tenter une comparaison avec la France. Que constatons-nous en France ? Certes une alternance existe depuis quelques d?cennies entre deux courants, repr?sent?s par les deux partis dominants. Mais ces deux vieux partis de centre droit (UMP) et de centre gauche (PS) pr?sentent ils r?ellement des diff?rences id?ologiques fondamentales face aux contraignantes exigences supranationales de Bruxelles? Est-ce qu?on peut r?ver en France, comme Marina en Russie, de « l?apparition de nouveaux partis, forts et jeunes » ? Est-ce cela « une sc?ne politique non bloqu?e »? Pouvoir voter non pour un mais pour deux partis qui ne savent pas g?rer l??conomie fran?aise, qui ont presque le m?me programme et les mains totalement li?es par 30 ans de mauvaise gestion pr?alable, qui est de leur fait? Ont-ils la moindre marge de man?uvre face aux d?ficits abyssaux qu?ils ont cr??s ? En France, des partis consid?r?s comme plus ou moins anti syst?me comme le Front national ou le Parti de Gauche sont tenus ? l??cart de la gouvernance par de subtils m?canismes politiques. Par cons?quent les repr?sentations ? l?assembl?e ne sont pas non plus totalement proportionnelles, ni justes. En France aussi on choisit au premier tour et on ?limine au second, cela veut dire qu?au final on ne vote pas forcement pour un parti mais contre un parti. C?est ce qu?a ?crit Marina pour la Russie : « Le vote pour certains partis est principalement un vote contre Russie-Unie ». Ce r?ve d?une opposition digne de ce nom est int?ressant. Le but d?une opposition est de porter une politique alternative ? celle en vigueur.

Une opposition nouvelle et cr?dible en Russie devrait d?abord ?tre identifiable, surtout quand ? la teneur de son projet pour le pays, d?montrer une aptitude ? exercer le pouvoir, s?imposer par des ?lections,? et pas seulement s?opposer au pouvoir via des d?clarations et des manifestations de rues.? La difficult? de s?opposer constructivement ? Vladimir Poutine, d?apr?s?Viktor Loupan, est que « ce dernier est ? la fois de gauche, de droite, patriote, lib?ral, nationaliste et mondialiste. Pour s?opposer ne serait-ce qu?? une position centriste, il faut une solide culture politique et une plateforme id?ologique in?branlable. Pour devenir une v?ritable force politique, il faut du temps et de la patience. (?) Regardez : Mitterrand commen?a ? s?opposer ? de Gaulle en 1958 et ne parvint au pouvoir qu?en 1981 ».

Je ne suis pas seul ? penser que les hommes et femmes politiques doivent avant tout d?fendre les int?r?ts nationaux et les citoyens de leurs pays. Je n?ai pas non plus de partis qui me satisfassent dans mon pays, la France, mais pour autant je ne sais pas ce que je penserais (et ce que penseraient mes concitoyens) si des immixtions ?trang?res palpables ?taient constat?es dans le processus politique et ?lectoral du pays comme c?est le cas en Russie. Comme le rappelait la?journaliste?du courrier de Russie Cl?mence Laroque, le nouveau visage de la diplomatie am?ricaine en Russie s?appelle?Mike MacFaul?. Ce nouvel Ambassadeur a toujours affich? ses positions en faveur d?un r?tablissement des relations russo-am?ricaines apr?s l??re Bush, mais il est ?galement « consid?r? comme un sp?cialiste des r?volutions de couleur ». Doit-on voir un lien avec les manifestations de d?cembre dernier et celle de f?vrier prochain? Ou avec les accusations de financement d?opposants actifs (Nemtsov?ou?Navalny) par des ONGs? am?ricaines? Ou plut?t un lien avec cette?bien curieuse invitation?des repr?sentants de l?opposition russe ??l?ambassade am?ricaine?de Moscou le 17 janvier dernier, soit seulement 3 jours apr?s la nomination de cet ambassadeur en Russie?

Peut-on imaginer par exemple en France le Front National ?tre re?u par l?ambassadeur de Russie pour se plaindre de ne pas avoir de d?put?s? Ou Jean-Luc M?lenchon (Parti de Gauche) ?tre re?u par l?ambassadeur? de Chine apr?s avoir organis? des manifestations ? Paris? Que penseraient les citoyens et ?lecteurs fran?ais? J?ai publi? r?cemment une tribune ? propos de ce projet « national-d?mocrate » qui cherche ? rassembler les deux courants que sont le courant lib?ral et le courant nationaliste mod?r?, et qui pourrait avoir ?merg? des manifestations de d?cembre dernier. Pour l?analyste russe?Dimitri Olchansky?les manifestations ont en effet traduit l?opposition d?un pan minoritaire de la soci?t? (qualifi? de « population europ?enne ») avec le pan majoritaire de la soci?t? (qualifi? de « population archa?que »). Pour lui, cette opposition devrait entra?ner l??mergence d?une id?ologie nationaliste dominante, avec tous les risques que cela comprend. Pour lui Russie-Unie serait donc aujourd?hui une sorte de valve de s?curit?, dont la tache principale serait de garder le pouvoir et de d?verrouiller progressivement certains blocages psychologiques de la soci?t? russe, en accompagnant une subtile lib?ralisation du syst?me. Ainsi, Dimitri Olchansky conclut: » plus longtemps Poutine conservera le pouvoir, plus on aura de chances de voir la soci?t? russe ?voluer de fa?on paisible et harmonieuse. Les nationalistes finiront de toute fa?on par prendre le pouvoir, c?est in?vitable. Mais plus tard ce jour arrivera, plus ils seront civilis?s ».

Pour ceux qui r?vent de la disparition du pouvoir de Russie-Unie, la seule solution cr?dible serait sans doute l?apparition d?une opposition non d?stabilisante pour le pays, bien sur comp?tente, mais et surtout « Made in Russia ». Certainement pas une opposition issue du pass? ni une opposition financ?e par l??tranger. Mais une telle opposition peut elle ?clore ? quelques semaines des ?lections pr?sidentielles?? La sc?ne politique russe est plus passionnante que jamais.

L?opinion de l?auteur ne co?ncide pas forc?ment avec la position de la r?daction.

* Alexandre Latsa?est un journaliste fran?ais qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destin? ? donner un « autre regard sur la Russie ». Il collabore ?galement avec l’Institut de Relations Internationales et Strat?gique (IRIS), l’institut Eurasia-Riviesta, et participe ? diverses autres publications.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Édouard Philippe et le panier de crabes

« Le milieu politique est corrompu par les ambitions et les intérêts personnels. Je le sais : ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Ce que vous dites pour la France peut être dit pour les États-Unis chez qui les deux partis qui font la valse pour la Maison Blanche, les Démocrates et les Républicains sont d’un même ADN. Ils sont tous les deux d’excellents représentants de la classe oligarchique et financière. Israël y trouve tout le support qu’il veut. Les variantes sont pour la galerie et les élections en constitue le spectacle qui entretient le grand rêve de la démocratie, pouvoir du peuple pour le peuple.

    • avatar

      Entièrement d’accord!

      Nous verrons si les gens descendent dans la rue, en France et aux USA; parce que leurs élections ne seront pas plus « honnêtes » qu’elle semble l’avoir été en Russie.

      Elie l’Artiste