Accueil / T Y P E S / Articles / Une globetrotteuse pas comme les autres…

Une globetrotteuse pas comme les autres…

Isabelle est n?e en Juillet 1973, ? Dijon. Mais une grande partie de son enfance se passera ? la campagne, ? Esnouveau (environ 100km de Dijon), avec ses grands-parents. D?s son plus jeune ?ge, Isabelle s’int?resse ? notre bonne vieille plan?te, ? travers sa g?ographie. Quand la t?l?vision annonce une prise d’otage, qu’une guerre ?clate ou que des militaires font un coup d’Etat quelque part dans le monde, la petite fille interroge ses parents sur leur emplacement sur l’Atlas familial. C’est ainsi qu’Isabelle se retrouvera tr?s facilement avec des 20/20 en g?ographie durant une grande partie de sa scolarit?.

En famille, on a aussi pour habitude de faire les valises pratiquement chaque semaine « Pas pour des tours du monde, mais pour de petites vir?es en 2CV », explique Isabelle, « on partait un peu ? l’aventure, car sans r?servation d’h?tel… On se sentait un peu aventuriers. J’aimais bien cela. »

A l’?cole, elle n’est pas la meilleure de la classe, mais certains camarades la brutalisent et la harc?le dans la cour, ? la sortie. « Je laissais faire en me disant que ?a allait s?rement leur passer un jour. Il faut bien que jeunesse se fasse… Mais comme cela ne passa pas, mes parents ont d? me changer d’?cole. »

A 13 ans, malgr? une mauvaise exp?rience avec une correspondante Anglaise qui lui r?serve un accueil tr?s froid et distant ? Bolton, dans le nord de l’Angleterre, ce premier voyage au Royaume-Uni lui donne tout de m?me le go?t pour la langue de Shakespeare. Et c’est ainsi qu’? 17 ans, Isabelle entreprend de se rendre en Irlande en auto-stop, ce dont elle est assez fi?re.

Quelques ann?es plus tard, Isabelle se dirige dans la voie h?teli?re en allant ?tudier dans un lyc?e h?telier dans le Jura, « la premi?re ?cole de France » assure t-elle fi?rement. Il y obtient son Bac Pro. Elle s’envole pour la Norv?ge pour c?l?brer son dipl?me. Puis en 1994, alors ?g?e de 21 ans, elle se rend ? Bergerac, en Aquitaine, pour y ?tudier un an dans une ?cole d’h?tellerie internationale. « L?-bas notre professeur nous avait dit : mon meilleur ?l?ve sera placer dans un h?tel quatre ?toiles ? Cheltenham, en Angleterre… », pr?cise Isabelle avant d’affirmer avoir alors travailler tr?s dur pour finalement ?tre l’?l?ve s?lectionn?e.

C’est donc en 1995 que la jeune femme arrive en Grande-Bretagne. Apr?s trois ans dans l’h?tellerie et la d?couverte d’Oxford et sa r?gion, c’est sur un coup de t?te pendant un service qu’elle se dit : « J’en ai assez. Je quitte l’h?tellerie ! ». Pendant trois ans, elle va donc ?tudier et obtenir une Licence en Tourisme et Marketing ? l’universit?. Mais c’est en 1998, alors qu’elle est en premi?re ann?e, que sa m?re lui sugg?re de postuler pour un job d’?t? ? Eurostar, le train ? grande vitesse franco-britannique qui dessert Paris et Bruxelles depuis Londres via le tunnel sous la manche. Apr?s trois ann?es pass?e en tant que saisonni?re dans le service de relation client?le, Isabelle s’y voit finalement offrir un contrat ? temps plein et ? dur?e ind?termin?e.

Gr?ce ? ce nouvel emploi et ? un salaire raisonnable, le grand r?ve d’Isabelle peut enfin devenir une r?alit? : voyager loin ! Et sa premi?re destination : le Canada. Un voyage pr?vu pour le 12 septembre 2001, qui sera malheureusement annul? en raison des ?v?nements de la veille ? New York… C’est donc l’Andalousie et la Suisse qui rempliront ses deux semaines de vacances.

En 2002, le Canada finalement ! La globetrotteuse y visite la Colombie britannique, l’Ontario et le Qu?bec durant trois semaines. Puis elle se lance dans les voyages plus atypiques, durant lesquels elle tient un journal de ses aventures, de ses souvenirs et anecdotes personnels. Elle se rend tour ? tour au N?pal (2003), puis fait le Transsib?rien Londres-P?kin (2004), le P?rou (2005), le Bhoutan et le N?pal (2006).

Mais pourquoi ces destinations ? Isabelle explique : « Parce que je n’aime pas penser ? la possibilit? de passer mes vacances ? la plage… ce n’est vraiment pas mon genre et je ne supporterais pas cela ! Il faudrait vraiment me payer pour le faire, et encore ! J’ai lu beaucoup de livres de grands explorateurs, tels que Paul-Emile Victor, Sir Edmond Hillary ou du sherpa Tenzing Norgay. J’admire leur d?termination. Et quand vous voyagez dans ces pays-l?, vous rencontrez des gens simples qui vous offre l’hospitalit? et vous ouvre leur cœur. Et quand vous voyez que des gamins de 6 ou 7 ans travaillent dans les champs au N?pal, par exemple, cela vous fait r?fl?chir. »

Isabelle est vraiment une globetrotteuse pas comme les autres. Sa vie, comme beaucoup, est pleine d’impromptus, de hauts et de bas. Mais sa passion pour l’exploration est vivante jusque dans ses paroles. Elle inonde d’anecdotes plus incroyables les unes que les autres. Et prendre le temps de l’?couter (ou de lire son blog sur internet), c’est aussi prendre le temps de d?couvrir, ? travers elle, d’autres cultures et d’autres traditions.

Parce que regarder un documentaire ? la t?l?vision ou sur internet ne remplacera jamais le r?cit d’une personne passionn?e par tout ce qu’elle a vu et v?cu, Isabelle Guyot participe pr?cis?ment ? la connaissance globale de notre monde.

Visitez son site (en anglais) sur : www.IsabelleAroundTheWorld.com – une version fran?aise sera bient?t ?galement en ligne.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Vincent Lambert doit-il mourir ?

« La vulnérabilité de personnes, jeunes et moins jeunes, en situation de dépendance et de fin ...