Accueil / T Y P E S / Articles / Une cure de grippe aviaire et de mercure

Une cure de grippe aviaire et de mercure

Photo de ibuzzo (flickr)
Photo de ibuzzo (flickr)
Les 7 du Qu?bec


Ce texte a ?t? publi? sur Les 7 du Qu?bec le 10 mars 2009

Le poisson, les vaccins et le mercure

Les agences gouvernementales comme Sant? Canada et la Food and Drug Administration (FDA) aux ?tats-Unis ont comme mission la protection de la sant? publique. Enfin, c’est ce qu’on en dit et c’est ce qu’elles pr?tendent. Mais est-ce que les faits confirment ces pr?tentions? Voyons voir.

Nous avons tous entendu ces avertissements de ne pas trop consommer de poisson, car il contient des taux de mercure qui peuvent ?tre nuisibles ? la sant? humaine. Le mercure est toxique sous toutes ses formes organiques et sous tous ses ?tats chimiques. Son utilisation est souvent r?glement?e, voire interdite.

L?effet de la toxicit? du mercure chez l?homme se d?voilant sous sa forme vapeur commence par les voies respiratoires, pour se solubiliser dans le plasma, le sang et l?h?moglobine. Par le sang, il attaque les reins, le cerveau et le syst?me nerveux. Le risque chez les femmes enceintes est aussi pr?sent : cette toxine se d?place facilement au travers du placenta pour atteindre le f?tus. M?me apr?s la naissance les risques sont perdurent puisque le lait maternel est aussi contamin?. (Source)

? la fin du mois de janvier, on apprenait qu’une nouvelle ?tude avait trouv? des traces de mercure dans le sirop de ma?s ? haute teneur en fructose (HFCS selon le signe anglais de High fructose corn syrup). Presque la moiti? des ?chantillons de sirop de ma?s ? haute teneur en fructose commercial test?s contenaient du mercure. Cet ingr?dient se retrouvait dans environ un tiers des 55 produits de marques populaires de breuvage et nourriture test?s dans l’?tude, tel que le pain, les c?r?ales, les barres de d?jeuner, yogourt, soupe et condiments. En moyenne, les nord-am?ricains consomment 12 cuill?res ? th? de HFCS par jour, ce qui est environ 5.5 fois les limites acceptables de mercure fix?es par l’EPA qu’une personne peut absorber par jour. Le plus inqui?tant, c’est les jeunes et autres grands consommateurs peuvent consommer jusqu’? 80% plus de HFCS que la moyenne.

Si nous sommes d’accord pour affirmer que le mercure est tr?s toxique pour les gens, affectant et endommageant le syst?me nerveux central et le cerveau, au point o? on prend le soin d’avertir la population de ne pas trop manger de poisson, pourquoi est-il acceptable alors d’utiliser un pr?servatif d?riv? du mercure (le thim?rosal) dans plusieurs vaccins que l’on injecte ? nos enfants et aux personnes ?g?es? Ou encore, dans les remplissages dentaires qui contenaient du mercure, comme les dentistes le faisaient il n’y a pas si longtemps?

Pas de panique. Rassurez-vous, le gouvernement du Qu?bec et l’Agence de la sant? et des services sociaux de Montr?al vous assurent qu’il n’y pas de quoi s’en faire. Voici ce qu’ils en disent:

Le thim?rosal est un agent de conservation ? base de mercure utilis? dans le proc?d? de fabrication des vaccins et contenu dans certains flacons de vaccin ? doses multiples afin de pr?venir la croissance bact?rienne et fongique et de stabiliser le vaccin de fa?on ? en pr?server l’efficacit? dans le temps.

La quantit? de thim?rosal contenue dans les doses administr?es aux b?b?s est minime et il ne permet pas une accumulation de mercure sanguin (d?montr? en 2003). Contrairement au m?thyl mercure pr?sent partout dans l?environnement, le mercure pr?sent dans le thim?rosal des vaccins, l??thyl mercure, ne s?accumule pas dans l?organisme.

De nombreuses ?tudes, effectu?es aupr?s d?environ 1 million d?enfants (au total), soit au Canada (Montr?al), aux ?U, en Angleterre, au Danemark, ne trouvent aucun lien entre les doses donn?es de vaccins contenant du thim?rosal et le d?veloppement de l?autisme. Pour ces ?tudes , une revue des dossiers des enfants a ?t? effectu? jusqu?? l??ge de 10 ans (?tudes publi?es en 2002, 2003, 2004 et 2006).

(Source)

Ils ont int?r?t ? avoir raison, car le nombre de poursuite en justice pour les cas d’autisme caus?s par le mercure contenu dans les vaccins continuent d’augmenter ? un rythme effarant et si le lien venait qu’? ?tre d?montr?, ce sont des poursuites de l’ordre de milliards de dollars qui seront entam?es contre le gouvernement et les compagnies pharmaceutiques.

Aux ?tats-Unis, il y avait en 2008 plus de 4 900 poursuites en justice cherchant des indemnisations pour les dommages caus?s par le mercure contenu dans les vaccins pour enfants. Le lien a toujours ?t? refus? par les compagnies pharmaceutiques et par le gouvernement. Mais pour la premi?re fois, il y a eu une poursuite l’ann?e derni?re qui fut admise en cour par le gouvernement am?ricain.

Il s’agit d’un cas d’une fillette qui a d?velopp? de l’autisme apr?s avoir re?u une batterie de vaccins. La poursuite contre le gouvernement fut admise en cour de justice apr?s que le personnel m?dical de la HHS Division of Vaccine Injury Compensation (DVIC) ait revu son cas pour en venir ? la conclusion que « la demande de compensation ?tait appropri?e ». Les docteurs ont conc?d? que la fillette ?tait en bonne sant? et s’?tait d?velopp?e normalement jusqu’? l’?ge de 18 mois, moment o? elle a re?u une batterie de vaccins contre neufs maladies d’un seul coup, dont deux qui contenaient du thim?rosal. Quelques jours plus tard, elle commen?ait une spirale descendante dans une cascade de maladies et de probl?mes pour se terminer sept mois plus tard avec un cas d’autisme diagnostiqu? par le docteur Andrew Zimmerman, un important neurologiste de la clinique de neurologie de l’h?pital pour enfants Kennedy Krieger. Elle pr?sentait des sympt?mes d’autisme comme la perte de r?ponse ? des directions verbales, perte de capacit?s du langage, pas de contacts visuels, perte du lien relationnel avec autrui, insomnie et des hurlements incessants, pour ne nommer qu’eux.

Une enqu?te du gouvernement am?ricain admet maintenant le lien possible entre l’autisme et les vaccins. Les cas d’autisme sont pass?s de 1 enfant sur 100 000 il y a vingt ans, ? 1 enfant sur 175 aujourd’hui, chiffre du Centers for Disease Control and Prevention. Les doses vaccinales ont augment?es de trois fois aux ?tats-Unis. Lorsque les effets cumulatifs des quantit?s de thim?rosal que les enfants re?oivent ? travers la trentaine de vaccins furent finalement mesur?s en 1999, la FDA a d?couvert que les jeunes enfants recevaient plus de 100 fois les doses maximales s?curitaires fix?es par l’Agence de protection de l’environnement des ?tats-Unis (EPA) d?s l’?ge de 18 mois.

Pour les parents qui voudraient en connaitre plus sur les ingr?dients contenus dans les vaccins avant de les injecter dans le sang de leurs enfants, il y a une liste des ingr?dients que vous pouvez consulter ici. En plus du thim?rosal, vous d?couvrirez que plusieurs contiennent plusieurs autres ingr?dients ? faire sourciller, tel que des organismes g?n?tiquement modifi?s (OGM), des organismes clon?s, des virus vivants, des fluides d’animaux , de la formald?hyde, des ?l?ments d’aluminium, du MSG et plus.

? Chicago, le Homefirst Medical Services traite des milliers d’enfants qui n’ont jamais ?t? vaccin?s. Le docteur Mayer Eisenstein a d?clar? que des 30 000 ou 35 000 enfants non-vaccin?s qu’ils ont trait?s au fil des ans, aucun cas d’autisme ne fut r?pertori?. M?me situation pour les enfants des Amish qui ne sont pas vaccin?s.

Ainsi donc, au lieu de prendre la chance suicidaire d’avouer que le mercure dans les vaccins et les remplissages dentaires sont nocifs et toxiques, la FDA qui ?tait prise dans un paradoxe en nous avertissant du danger de la pr?sence du mercure dans le poisson en m?me temps qu’elle nous assure que celui contenu dans les vaccins et les remplissages dentaires est sans danger, a d?cid? de d?clarer que le poisson contamin? au mercure est sain et sans danger pour les b?b?s, les enfants et les femmes enceintes.

Puisque d?j? engag?e sur cette route de la protection des int?r?ts des compagnies pharmaceutiques, alimentaires et du gouvernement au d?triment de la population, la FDA a r?cemment annonc? que la m?lamine contenue dans la nourriture pour enfants ?tait aussi sans danger pour la sant? et m?me chose pour le Bisph?nol-A que le Canada vient de bannir.

Bayer et les produits contamin?s au HIV et l’h?patite C

La r?alit? est ? confondre les anticomplotistes les plus cr?dules. Dans les ann?es ’80, une division du g?ant pharmaceutique mondial Bayer, Cutter Biological, a vendu pour des millions de dollars de produits infect?s avec le HIV et l’h?patite C ? des h?mophiles ? travers le monde. Le sang requis pour fabriquer ces produits fut pr?lev? dans des prisons am?ricaines alors que ni les donneurs ou le sang donn? ?taient test?s pour le HIV. De plus, le sang n’avait pas ?t? st?rilis?.

D?s que la FDA a d?couvert le probl?me, ils ont demand? ? Bayer de ne pas vendre ces produits contamin?s aux ?tats-Unis, tout en prenant soin de garder l’affaire silencieuse. Bayer continuera de vendre consciemment pendant plus d’un an des produits contamin?s ? des h?mophiles de pays ?trangers comme le Canada, l’Angleterre, l’Espagne, le Japon, Taiwan, la France, l’Argentine, la Malaisie, l’Indon?sie, Hong Kong, Singapour, le Mexique, le Costa Rica, le Br?sil, les Philippines et ? plus de 7000 Am?ricains alors m?me qu’ils avaient une nouvelle version plus s?curitaire. Il est estim? qu’environ 15 000 canadiens sont d?c?d?s du SIDA caus? par la contamination des produits de Bayer. (Voir toutes les sources concernant ce dossier ici)

?tant donn? que la logique capitaliste d’une compagnie est de faire de l’argent ? tout prix, la compagnie a d?cid? de vendre ses produits contamin?s au d?triment de la vie de milliers de personnes qui furent par la suite contamin?es par le HIV en utilisant les produits de Bayer, question de rentabiliser leurs investissements. Telle est la logique du syst?me.

Baxter et le virus H5N1 de la grippe aviaire

Baxter International Inc. a admis le mois dernier que ses produits saisonniers contre la grippe ?taient contamin?s avec un virus vivant actif de la grippe aviaire de type H5N1. Un officiel de l’Organisation mondiale de la sant? (OMS) a d?clar? qu’ils suivaient de proche l’enqu?te ouverte autour des ?v?nements qui ont eu lieu dans les laboratoires de Baxter ? Orth-Donau, en Autriche. Ce qui reste sans r?ponse sont les circonstances entourant l’incident dans ces laboratoires.

Certains des produits contamin?s qui contenaient un m?lange du virus de la grippe H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1 ont ?t? vendus ? des sous-contractants en R?publique tch?que, en Slov?nie et en Allemagne.

L’incident de contamination, qui est sous enqu?te dans quatre pays europ?ens, est devenu apparent apr?s qu’un des sous-contractants en R?publique tch?que ait inocul?s des furets avec les produits de Baxter r?sultant en la mort de ceux-ci. Les furets ne meurent normalement pas suite ? l’exposition du virus humain H3N2. Les autorit?s de la sant? publique qui ont d?crit l’incident de « s?rieuse erreur » de la part de Baxter, ont assum? que la mort des furets signifiait que le virus H5N1 contenu dans ces produits ?tait vivant et actif.

Ce processus de m?lange entre deux virus est nomm? ?volution par r?assortiment des g?nes. « C’est une des deux mani?res dont les ?pid?mies virales se produisent » rapportait un article de The Canadian Press.

Un certain nombre de virus ? ARN, dont le g?nome est constitu? de plusieurs fragments, poss?dent la propri?t?, lors d?une infection d?un m?me h?te par deux virus proches, de pouvoir ?changer les diff?rents g?nes. Ce processus original est appel? r?assortiment.
Les virus de la grippe A constituent un mod?le bien connu d??volution par r?assortiment. Il s’agit de virus ? g?nome segment?, comprenant huit fragments d’ARN. Exp?rimentalement, par co-infection de cellules permissives au moyen de virus diff?rents, il est possible de g?n?rer de nouveaux virus par le r?assortiment des g?nes lors de l’assemblage des virus. Ce ph?nom?ne existe ?galement dans la nature et constitue un des supports de l’?volution des virus grippaux.

Les virus de grippe A (H2N2 et H3N2) apparus lors des deux derni?res pand?mies en 1957 et 1968 r?sultent de r?assortiments g?n?tiques entre virus humains et aviaires. Il a ?t? postul? que le porc aurait jou? le r?le de l?h?te interm?diaire au niveau duquel, ? la faveur d?une co-infection, les r?assortiments se seraient produits. (Source)

Il n’y a pas eu de suggestion jusqu’? maintenant qu’il y a eu r?assortiment dans le cas de Baxter. Il demeure que cette histoire a des implications importantes. Le virus aviaire H5N1 est potentiellement mortel mais se transmet encore difficilement aux humains. Par contre, le virus de la grippe H3N2 est facilement transmissible et contagieux. Si une personne venait qu’? ?tre expos? aux deux virus simultan?ment, elle pourrait servir d’incubateur ? une nouvelle vari?t? hybride qui pourrait se transmettre facilement aux autres personnes.

Cependant, il est important de souligner qu’un aspect clef de cette histoire est qu’il est virtuellement impossible pour un virus de la grippe aviaire de faire son chemin jusque dans des vaccins « par accident ». La conclusion choquante ? laquelle on en vient est que cet ?v?nement ne pouvait pas ?tre un accident. Pourquoi? Parce que Baxter International adh?re ? quelque chose nomm? BSL3 (Biosafety Level 3) – un ensemble de protocoles de s?curit? en laboratoire pour pr?venir la contamination crois?e du mat?riel. Sous ce protocole de conduite BSL, il est impossible pour un virus vivant et actif de contaminer du mat?riel pour la production de vaccins destin? ? ?tre achemin? ? des vendeurs autour de la plan?te.

Ceci nous laisse avec seulement deux possibilit?s pour expliquer ce grave incident:

Possibilit? #1: Baxter ne se conforme pas aux directives de s?curit? BSL3, ou bien ils n?gligent tellement leur travail qu’ils causent des erreurs monumentales qui menacent le reste de l’humanit?. Si c’est le cas, alors pourquoi injectons-nous ces vaccins de Baxter ? nos enfants?

Possibilit? #2: Un employ? d?rang? (ou un plan psychopathe de la direction) est pr?sent ? Baxter, o? des virus vivants de la grippe aviaire ont ?t? intentionnellement plac?s dans le mat?riel pour vaccins dans l’espoir qu’ils soient inject?s ? des humains, d?clenchant ainsi une ?pid?mie globale de la grippe aviaire.

Cette ?pid?mie entrainerait une hausse instantan?e de la demande pour les vaccins contre la grippe aviaire. Les profits des fabricants de vaccins comme Baxter pourraient ?tre astronomiques si une telle panique avait lieu.

Avant que les anticomplotistes s’?nervent trop, il faut se rappeler que c’est exactement ce qui s’?tait pass? ? l’automne 2005, alors que la panique avait ?t? sem?e par le gouvernement de Bush qui disait qu’un minimum de 200 000 personnes pourraient mourir de la prochaine ?pid?mie de grippe aviaire, un nombre pouvant atteindre 2 000 000 de personnes seulement qu’aux ?tats-Unis. Cette campagne de peur avait justifi? l’achat massif de 80 millions de doses de Tamiflu, un vaccin qui s’est r?v?l? ?tre par la suite pratiquement inutile. Les ?tats-Unis avaient plac? une commande de 20 millions de doses ? 100 dollars l’unit?, pour un total de 2 milliards de dollars. Mais qui fabrique le Tamiflu? La compagnie Roche, qui a re?u les droits de vente et de marketing exclusifs de Gilead Sciences Inc. il y a une quinzaine d’ann?es. Gilead Sciences Inc. est la compagnie qui a d?velopp? le Tamiflu. Qui en ?tait le directeur, deux ans avant d’?tre nomm? au poste de Secr?taire ? la d?fense dans l’administration Bush? Donald Rumsfeld. L’homme m?me qui poss?dait encore des actions dans la compagnie qui ?tait pour profiter ?norm?ment de la panique cr??e par le gouvernement Bush. (Source)

Voil? donc ce qu’on propose ? la population: une cure de grippe aviaire et de mercure. Rien de moins. Tout est normal, il n’y a pas lieu de s’inqui?ter. Rassurez-vous, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes…

————————–

Visitez Les Nouvelles Internationales et Les 7 du Qu?bec

Ne manquez pas l’?mission de radio L’Autre Monde

Ne manquez pas de visiter Les 7 du Qu?bec?


Note: Vous ?tes invit?s ? voir et lire les commentaires et ? y laisser les v?tres sur Les 7 du Qu?bec.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump : Gouverner les USA comme le Mississippi (6)

Nous y voici donc, à l’affaire promue dès le premier épisode de cette mini-série. Comme ...