Accueil / T Y P E S / Articles / CRISE SYST?MIQUE; VERS UNE DETTE EUROP?ENNE

CRISE SYST?MIQUE; VERS UNE DETTE EUROP?ENNE

 

GILLES BONAFI:

Nous croyons int?ressant de reprendre ici l?article de Gilles ?Bonafi publi? ici le 9 mai 2010. ?Lisez et interrogez vous. A-ton utilis? a bon escient ces trois ann?es de pr?avis ? Et que croyez-vous qu?on ?crira en 2016?.

***

On entend ici o? l? des voix affirmant que l?Europe va imploser et que la Gr?ce malgr? l?adoption du plan d?aust?rit? sera la premi?re ? tomber, suivie de l?Espagne, du Portugal et de l?Italie.

Cela ne se fera pas car tous les pays europ?ens sont interconnect?s au sein d?un immense jeu de domino financier, de dettes. En effet, la d?faillance de l?un entra?nerait obligatoirement les autres dans leurs chutes.n ?L?interconnexion europ?enne des dettes est insxtricable

De plus, de grandes banques europ?ennes sont directement expos?es en Gr?ce comme le Cr?dit Agricole qui est d?apr?s le Wall Street Job Report la banque la plus touch?e par la crise?!

En ao?t 2006, le Cr?dit Agricole avait en effet pris le contr?le de 72% de la banque Emporiki ( troisi?me en nombre d?agence et cinqui?me par les actifs en Gr?ce ) pour 2 milliards d?euros. Emporiki avait ainsi, selon Reuters, g?n?r? une perte nette de 582,6 Millions d?Euros en 2009, de gros soucis ? venir?donc?!

Selon les statistiques de la Banque des r?glements internationaux, en ajoutant l?Espagne et le Portugal, l?exposition des banques fran?aises grimperait ? 306 milliards de dollars, du suicide si l?on abandonnait ces pays?!

La seule solution r?side donc dans la cr?ation d? une ? structure de d?faisance ? nous permettant de racheter les cr?ances douteuses,?Une Agence Europ?enne du Tr?sor empruntant au nom de l?Europe comme je l?ai annonc? il y a plus d?un an dans mon article?Crise syst?mique : les solutions (n?1 : l?euro).

Un CERS, Comit? europ?en du risque syst?mique va ?tre mis en place bient?t ainsi qu?un tr?sor europ?en (FME) associ? ? un Syst?me europ?en de surveillance financi?re (SESF).

Pour ceux qui veulent des pr?cisions,?http://gillesbonafi.skyrock.com/2838834976-Sauver-l-Europe-mode-d-emploi.html .

Pour s?en convaincre, il suffit de lire les d?clarations r?centes de l?ensemble des acteurs majeurs de cette crise syst?mique dont voici la liste?:

– Dominique Strauss-Kahn directeur g?n?ral du FMI en mars 2010?:

??On a besoin d?une autorit? europ?enne de r?solution (des crises) dot?e du pouvoir et des instruments pour g?rer au meilleur co?t le cas?des d?faillances de banques transfrontali?res??.

http://info.france2.fr/economie/strauss-kahn-soutient-l-idee-d-un-fme-61947599.html

– Jacques Attali dans son article ??Dirigeants de l?Europe , Agissez?!?? le 4 mai 2010?:

??Il suffit de d?cider, d?s demain, de la cr?ation d?une Agence europ?enne du Tr?sor, imm?diatement autoris?e ? emprunter au nom de l?Union, et d?un?Fonds budg?taire europ?en, imm?diatement mandat? pour contr?ler les d?penses budg?taires des pays dont la dette d?passe les 80 % du PIB.??

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/dirigeants-de-l-europe-agissez_889697.html

– Philippe Chalmin Professeur d??conomie ? Paris Dauphine, membre du Conseil d?analyse ?conomique aupr?s du Premier Ministre le 8 mai 2010?:

??Aux souverainistes qui tentent de vendre leur soupe anti-europ?enne ? l?occasion de la crise financi?re, il faut r?pondre qu?aujourd?hui il ne faut pas moins d?Europe mais plus d?Europe. D?s le d?but, il a manqu? ? l?Europe, une gouvernance politique et les outils qui vont avec pour faire de l?Union europ?enne une entit? efficace. L?Europe doit avoir son propre budget, son propre imp?t pour intervenir directement sur les probl?mes europ?ens. Jean-Claude Trichet, le pr?sident de la Banque centrale europ?enne, fait ce qu?il peut mais par exemple, nous n?avons toujours pas de secr?taire au Tr?sor europ?en.??

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/08/831580-Faut-il-revenir-au-franc.html

– le ministre de l?Economie allemand Rainer Br?derle dans un article du 10 mars 2010 sur Reuters :
??Tout fonds europ?en qui serait cr?? pour renflouer des ?conomies en difficult? de la zone euro ne devrait intervenir que si c??tait l?ensemble de la r?gion qui ?tait menac? par le risque d?insolvabilit? d?un Etat membre.??

Dans une lettre dat?e du 8 mars adress?e au ministre des Finances Wolfgang Sch?uble, Rainer Br?dler explique ??qu?un ?ventuel Fonds mon?taire europ?en (FME) ne devrait venir en aide qu?aux pays de la zone euro ayant des probl?mes de d?ficit public et seulement en cas de risque d?insolvabilit?.??

http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00236645.htm?xtor=RSS-2053

Cependant, il faut le rappeler, le probl?me ?conomique actuel d?passe le cadre de la dette des ?tats. Dans un de mes articles, j??crivais?:

Nous sommes en effet face ? une crise de la dette, ce qui s?illustre par les diff?rentes phases du krach actuel:
– dettes des particuliers et surtout des ??pauvres?? qui ne peuvent plus rembourser leurs cr?dits: les subprimes. Plus de 12 000 maisons sont saisies chaque jour aux USA?!
– dette des banques, le probl?me du manque de liquidit?s par le non remboursement des cr?dits, l?impact de la crise et la chute des CDS. Il faudrait rajouter la dette des entreprises qui s?envole.
– dette des ?tats qui injectent des milliers de milliards dans les banques et l??conomie pour maintenir ? flot le syst?me.

Selon le FMI la Gr?ce sera endett?e ? 123 % de son PIB en 2010, l?Espagne ? 68 %, le Portugal ? 91 % et l?Italie ? 130 %. Vu l??volution des taux d?emprunts, ces chiffres devraient exploser?!

Il faudra bient?t aller chercher l?argent ailleurs, dans une structure supranationale, le FMI avec ses petits satellites futurs (FME). Vous l?avez donc compris, pour r?soudre le probl?me de la dette on va cr?er une nouvelle montagne de dette?!

Une gigantesque fuite en avant car notre syst?me ?conomique fonctionne selon un triptyque qui n?a aucun sens : dette = consommation = travail. Il faudrait pr?ciser de plus que la consommation d?truit notre biosph?re?!

http://gillesbonafi.skyrock.com/2852396418-Les-dessous-de-la-crise-grecque.html

Pire que tout, le pacte social est bris? car c?est le peuple qui est en train de passer ? la caisse pour une crise provoqu?e par le gotha de la finance. Les acquis sociaux, les aides sociales se r?duisent comme peau de chagrin, les retraites ne seront bient?t plus qu?un souvenir et le nombre de personnes perdant leur emploi explose. La cr?ation d?un FME, CERS ou autre organisme ne pourra que retarder une ?ch?ance qui sera fatale et le ch?mage, quoi que l?on fasse, suivra l?exemple de l?Espagne qui a d?pass? les 20 % (officiels) de ch?meurs.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gj3FHr2Vv6Z9ES3WQIigwbDTcqvQ

L??crivain Fr?d?ric Rotolo dans un de ses mails parlant de la crise grecque m??crivait:

??Vous avez vu certainement les Grecs hier tenter de rentrer dans le Parlement? Comme l?id?e de la R?publique, l?id?e d?une r?volution nous viendra-t-elle d?eux ?? Pourtant s?ils parvenaient ? rentrer dans leur Assembl?e, ou au minist?re des finances, ils devraient alors s?apercevoir que, m?me de ces postes l?, on ne peut plus contr?ler l??conomie mondiale? Que leurs gouvernants sont,?au mieux,?des ex?cutants de la grande finance, voire?m?me des figurants, des fusibles. Les machines du trading quantique sont plus puissantes qu?eux. Ainsi la volont? humaine reste toujours soucieuse d??chapper ? l??tat de nature, de s?en ?loigner?le plus possible,? de le nier puisqu?il met en cause sa puissance, quitte ? verser dans un monde ou une ?conomie tout ? fait illusoire.

Quelle sera la r?action des peuples quand ils comprendront que le pouvoir est d?mat?rialis?, virtuel, peut-?tre intouchable ???

Le pacte social, le lien qui unit le seigneur ? son esclave est en effet bris? car nos ?lites sont d?sormais incapables de garantir le minimum, c?est ? dire fournir du travail.

Les lois se durcissent partout et la d?mocratie est d?sormais en danger. Les ?meutes grecques ne sont que le signal de d?part de troubles ? venir.

Albert Camus affirmait?: ??Que pr?f?res-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la libert? ou celui qui veut t?enlever ta libert? pour assurer ton pain ???

Nous pouvons r?pondre aujourd?hui, ni l?un ni l?autre, car la libert? n?est pas un cadeau que l?on re?oit, mais un tr?sor que l?on arrache.

Gilles Bonafi

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

J’avais trouvé Charlie… il y a 50 ans

Oh, voilà qui est délicat à rédiger comme éloge funèbre. Charlie Daniels qui vient de ...

3 Commentaire

  1. avatar

    @ L’auteur

    Le événements d’hier et de la nuit dernière vous donnent raison. Il semble bien qu’on va se mettre en cordée et atteindre le sommet ou rouler tous ensemble dans le ravin… A mois que quelqu’un ne s’énerve et coupe la corde…

    Pierre JC Allard

  2. avatar

    Selon le FMI la Grèce sera endettée à 123 % de son PIB en 2010, l’Espagne à 68 %, le Portugal à 91 % et l’Italie à 130 %. Vu l’évolution des taux d’emprunts, ces chiffres devraient exploser !

    Il faudra bientôt aller chercher l’argent ailleurs, dans une structure supranationale, le FMI avec ses petits satellites futurs (FME). Vous l’avez donc compris, pour résoudre le problème de la dette on va créer une nouvelle montagne de dette !
    __________
    Excellent!
    Hier, on faisait des « prévisions » de dettes jusqu’en 2050.
    De dettes?
    Pourquoi pas jusqu’en l’an 3000?
    Puisque rendu en 2050, c’est encore des dettes.

    Voilà la réflexion de notre PM, M. Harper:
    « À ses yeux, ce n’est pas tant le système financier mondial qui fonctionne mal, mais plutôt certains États qui s’occupent mal de leurs finances. C’était une bonne façon de mettre le Canada en évidence. »
    Mais si la corde est coupée… 🙂

  3. avatar

    @ GAËTAN PELLETIER:

    Voilà la réflexion de notre PM, M. Harper:
    « À ses yeux, ce n’est pas tant le système financier mondial qui fonctionne mal, mais plutôt certains États qui s’occupent mal de leurs finances. C’était une bonne façon de mettre le Canada en évidence. »
    Mais si la corde est coupée…

    ————–
    Juste un interméde, il ne voit pas que la cordon ombilical est déjà coupé !!
    Le virtuel est en plein réalisme, comme les Etats qui gérent leurs finances, mais la question qui s’impose:
    C’est que ces finances ne sont pas celles des Etats, mais les nôtres.
    Quand au dicton de dire l’Etat c’est moi: Seul Louis XIV le disait à sa toilette du matin.
    A mon sens pour créer, un espace financier, il faut avant tout une rigueur sociale.
    Vivrons nous assez de temps pour le voir ?
    Patrick Juan
    Le Panda