Accueil / A C T U A L I T É / Une bouteille de plastique ? la mer

Une bouteille de plastique ? la mer

L?eau potable devient de plus en plus une ressource convoit?e et le mouvement fut fort pour la commercialiser. En effet, depuis plusieurs ann?es, la consommation de l?eau embouteill?e a cr? de mani?re exponentielle sous une ?tiquette de puret? et de qualit? encens?e par de grandes compagnies commerciales comme Nestl?, Pepsi, Coca-Cola ou Danone.

Pourtant, consid?rant que le quart de l?eau en bouteille provient des r?seaux d?aqueduc municipaux(1), on doit s?interroger sur la pertinence de cette tendance mouss?e par la publicit? incessante. Et cela est sans consid?rer le co?t d?une bouteille d?eau pouvant ?tre jusqu?? 1 000 fois plus dispendieuse que l?eau fournit par une desserte publique(2) ainsi que la proportion de bact?ries y ?tant par deux fois sup?rieure : l?eau du robinet contiendrait en moyenne 1,6 million de bact?ries par 100 ml d?eau pendant que l?eau embouteill?e atteindrait les trois millions par 100 ml(3).

Au-del? de toutes ces consid?rations, la principale probl?matique de l?eau en bouteille est son caract?re pollueur.

? chaque ann?e, en Am?rique du Nord, pr?s de 70 millions de bouteilles de plastique sont jet?es dans les sites d?enfouissement et, au Canada, 80% de celles-ci ne sont pas recycl?es. Elles prendront un mill?naire avant de se d?composer enti?rement (4).

Ici, au Qu?bec, selon Recyc-Qu?bec, 166 millions de bouteilles vides auraient ?t?, ? ce jour, exp?di?es aux d?potoirs ou dans des incin?rateurs nuisibles pour l?environnement.

Par ailleurs, l’empreinte ?cologique est substantielle en raison du transport physique des bouteilles d?gageant des gaz ? effet de serre et aussi du co?t on?reux en ?nergie et mat?riaux pour la production du contenant plastique. Par exemple, il faut 3 litres d’eau pour manufacturer une bouteille d’un litre.

Et dans les oc?ans, la situation est d’autant plus d?sastreuse. Les berges et les plages re?oivent des centaines de kilos de d?tritus, dont surtout du plastique, repouss?s par les courants marins (5). Pis encore : une r?cente ?tude am?ricaine d?voile que 35% des poissons du monde seraient contamin?s par des mat?riaux plastiques(6)! Des animaux que nous ingurgitons et qui nous transmettent ainsi ces m?mes particules au risque de notre sant?.

Cons?quence paradoxale pour un produit clamant vendre la sant? tandis que les embouteilleurs s?objectent cat?goriquement ? imposer une consigne sur leurs bouteilles car la r?sine de plastique recycl?e co?te 65% de plus ? produire que la r?sine vierge.

Plus que jamais, face ? cet ?tat d?urgence, nous sommes contraints, comme consommateurs, d?orienter nos choix d?achat afin de pallier ? cette dangereuse d?rive.

En v?rit?, il est mille fois plus ?cologique et ?conomique d?utiliser un filtre ? charbon ? la maison pour assainir encore plus une eau du robinet d?j? d?excellente qualit?…

Sources :

1. Eau Secours

2. Pierre Payment, microbiologiste et professeur ? l?INRS-Institut Armand-Frappier

3. Prot?gez-Vous

4. www.filtrezpourlavie.ca/

5. http://www.oceanattitude.org/index.php?post/2011/02/08/iuhiluhgiughiou

6. http://glissespirit.com/wordpress/2011/04/14/le-plastique-present-dans-35-des-poissons/

PUBLI? SUR http://pourquedemainsoit.wordpress.com/

Niveau de difficult? de texte selon Scolarius d?Influence Communication : 178 (universitaire)

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Port du masque : des Parisiens lucides et responsables

Je viens de passer deux jours à Saint-Mandé, une commune de 22 000 habitants enserrée entre ...