Accueil / A C T U A L I T É / CRISES / crise financière / Un petit tour de table sur le merveilleux monde de la finance

Un petit tour de table sur le merveilleux monde de la finance

Un petit tour de table sur le merveilleux monde de la finance, au lieu de r?flexion humanitaire donc le mandat prioritaire est la d?fense du bien commun (Lol). Le point positif de cette crise qui perdure depuis 2007, est que pour le paysan travailleur, il fait la d?couverte du plusieurs organisme de r?gulation ?conomique mondiale. Tout d?abord il y a eu le Libor, connaissez-vous l?Organisation internationale des commissions de valeurs irr?vocables (OICVI)? Voici un article sur leur rapport au G20, une petite inqui?tude de leur part.

Le rapport explique ainsi que le march? du brut est sujet ? ? manipulation et falsification ?, ajoutant que les traders, les banques mais aussi les compagnies p?troli?res ont des ? motivations ? pour manipuler le march?, et qu?il existe donc de grandes chances pour qu?ils donnent des prix erron?s.

Les hommes politiques anglais ont d?j? pris les devants. En effet, Robert Halfon, ? la t?te d?un groupe de 100 parlementaires britanniques r?clamant une baisse des prix ? la pompe, a d?clar? que le probl?me ? doit ?tre ?tudi? par la Banque d?Angleterre de toute urgence ?, ajoutant qu? ? il est crucial de savoir si les prix de l?essence ont ?t? manipul?s comme ?a a ?t? le cas pour le Libor, puisque cela a un impact sur des millions de personnes ?.

Ce processus pose probl?me. En effet, le march? n?est pas vraiment r?gul? et d?pend de l?honn?tet? des entreprises ? fournir des donn?es pr?cises, et surtout r?elles, sur leurs transactions. Selon le rapport de l?OICVI, ce mode de fonctionnement ? donne la possibilit? aux traders de montrer une vision partiale dans le but d?influencer le prix ? leurs propres avantages ?. Des experts, comme Raymond Learsy, ajoutent par ailleurs que ? le prix du brut n?est pas vraiment une r?flexion de l?offre et de la demande ?, et que ? les prix se pr?tent donc ? la manipulation ?.

Tiens deux nouvelles : Les agences de cotation du prix du brut, Platts et Argus, restent toutefois sceptiques vis-?-vis de ce rapport. Elles rappellent en effet qu?elles emploient des journalistes, justement pour ?liminer les fausses donn?es que pourraient soumettre les n?gociants.

Atlantico.fr

Tr?s rassurant pour le paysan, surtout quand il conna?t l?impartialit? l?gendaire des journaleux, tr?s grande protection qui rend tr?s cr?dible et prouve le s?rieux de ces agences de cotations, dont le ch?que de paye donne une totale impartialit? aux journalistes.

Bon on peut les comprendre, apr?s avoir perdu le terrain de jeu du libor, ?a leur en prenait un autre, mais surprise un autre terrain de jeu se d?voile, le taux de change.

Apr?s le scandale du Libor, le site d?information Bloomberg r?v?le que le march? des changes aurait constitu? la cible des sp?culations bancaires.
Depuis maintenant pr?s de douze mois, des gestionnaires de porte-feuille europ?ens n?ont cess? d?alerter l?Autorit? r?gulatrice des march?s britannique, la FCA, sur la possible manipulation de l?indicateur de r?f?rence de la valeur des devises, le taux WM/Reuters.

? Ce march? est un v?ritable Far West ?, avoue James McGeehan, cofondateur de FX Transparency LLC. Consid?r? comme le moins r?gul?, il constitue ?galement le plus important o? pr?s de 4,7 trillions de dollars sont brass?s chaque jour. Quatre banques dominent le march? des changes : DBK, Citigroup Fnc, Barclays Plc et UBS AG. Ayant refus? tout commentaire, leur implication n?est pas encore totalement prouv?e. Pourtant certains traders, sous couvert de l?anonymat, ont commenc? ? confirmer l?existence de ces pratiques qui seraient en place depuis une dizaine d?ann?es et qui ? sont pr?judiciables pour la soci?t? ? selon Tom Kirchmaier de la London School of Economics.

Source: Atlantico.fr

D?cid?ment lorsqu’une petite chandelle, ?claire dans cette direction, elle met en ?vidence toute une vermine grouillante en toute direction.

La situation ?tait d?j? suffisamment pourrie, mais d?sormais, il se pourrait que le Libor ait un fr?re jumeau. L?information a filtr? que la soci?t? ICAP, bas?e ? Londres, le plus grand interm?diaire au monde de swaps sur les taux d?int?r?t, fait l?objet d?une enqu?te des autorit?s am?ricaines pour des comportements qui rappellent ?trangement ceux du merdier du Libor. Les r?gulateurs cherchent ? savoir si oui ou non, un petit groupe de courtiers de l?ICAP aurait pu travailler de concert avec jusqu?? 15 des plus grandes banques mondiales afin de manipuler l?ISDAfix, un indicateur ?talon utilis? ? travers le monde pour calculer les prix des swaps de taux d?int?r?t.

Les swaps de taux d?int?r?t sont des instruments utilis?s par les grandes villes, les grandes entreprises et les gouvernements souverains pour g?rer leur dette. L?ampleur de leur utilisation est quasiment impossible ? imaginer tant elle est vaste. C?est un march? d?environ 379 mille milliards de dollars, ce qui signifie en clair que toute manipulation aurait port? sur des actifs pesant ? peu pr?s 100 fois la valeur du budget f?d?ral des Etats-Unis.

http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/tout-est-truque-le-plus-grand-scandale-de-manipulation-de-prix-de-tous-les-temps/

Et pendant ce temps, les gardiens l?gitimes des valeurs morales de la soci?t?, j?ai nomm? les politiques. Font preuve d?une rigueur exemplaire, digne de confiance aux yeux du peuple.

Dans son reportage on voit que des d?put?s viennent le vendredi vers 7 heures du matin dans le b?timent du parlement pour se faire enregistrer sur les listes de pr?sence leur permettant de toucher l?indemnit? journali?re de 284 euros ( pr?vue pour chaque journ?e de session parlementaire ), avant de partir imm?diatement, valise ? la main. Ils touchent ainsi l?indemnit? de fa?on ill?gale, ?tant absents.
Le Daily Telegraph a publi? un rapport secret du Parlement europ?en datant de 2009, confirmant que des parlementaires avaient largement abus? de cette pratique. Le m?me rapport a d?cel? d?autres abus, comme des primes personnelles dont le co?t total pour l?Union Europ?enne aurait ?t? de 93 millions d?euros en 2006.

En 2011, le Sunday Times avait pi?g? des d?put?s europ?ens gr?ce ? des reporters du journal qui se sont pr?sent?s comme des lobbyistes, leur proposant de les payer 100 000 euros par an en ?change d?amendements qu?ils pourraient faire adopter.

http://lejournaldusiecle.com/2013/06/28/scandale-au-parlement-europeen-argent-facile-champagne-a-gogo-et-autres-privileges/

J?ai comme un sentiment de d?j? vue qui m?habite, les tr?s respectables s?nateurs canadiens n?ont-ils pas la m?me rigueur que les parlementaires europ?ens,

http://quebec.huffingtonpost.ca/maxime-duchesne/un-scandale-a-100-million_b_1392889.html

Chat ?chaud? craint l?eau chaude :

Pour ?viter que les documents ?consultables? par les citoyens de la circonscription ne soient divulgu?s, la justice pourra sanctionner p?nalement les informateurs de 45 000 euros d?amende et d?un an de prison. Une nouvelle restriction contre la libert? d?informer en France.

http://lejournaldusiecle.com/2013/06/21/de-la-prison-pour-ceux-qui-divulgueront-le-patrimoine-des-elus/

Avec une telle moralit? exemplaire, il est clair que les citoyens sont au c?ur des pr?occupations politiques. Voici un aper?u concret de cette g?n?reuse protection offert par les agents publics internationaux, dont certains ont ?t? mentionner tout au long de l?article. Surtout rappelez-vous que sans eux, ?a serait pire m?me pour la Gr?ce.

? Plus d?un tiers de la population grecque n?a plus acc?s ? la s?curit? sociale ?, estime Giorgos Vichas, cardiologue. A la clinique autog?r?e de Hellinikon, en banlieue d?Ath?nes, une centaine de m?decins soignent b?n?volement des patients toujours plus nombreux. Depuis un an et demi, 10 000 personnes ont franchi les portes de ce dispensaire de fortune, plant? au milieu d?une ancienne base militaire am?ricaine. Avec les coupes drastiques des salaires ? baisse de 40 % en quelques ann?es ? m?me ceux qui ont un travail n?ont souvent plus les moyens de payer les frais m?dicaux. Et les h?pitaux publics grecs manquent de m?dicaments, notamment pour le traitement des cancers.

http://www.wikistrike.com/article-strategie-du-choc-comment-le-fmi-et-l-union-europeenne-bradent-la-grece-aux-plus-offrants-118612676.html

La crise ?conomique p?se de plus en plus lourd sur la population de la Gr?ce. Les parents d?cident donc de les abandonner dans des orphelinats puisque c?est pour eux le seul moyen pour qu?ils puissent manger ? leur faim. Les ?tablissements comme celui d?Ath?nes voient donc des dizaines d?enfants abandonn?s pour des raisons ?conomiques. Un organisme de la ville estime qu?ils sont une centaine concern?e par ce probl?me alimentaire. La majorit? des enfants ont ?t? d?pos?s par les familles qui ne peuvent plus subvenir ? leur besoin.

24 Matin

http://billets-du-temps-perdu.blogspot.fr/2013/06/grece-les-droits-de-lenfant-sarretent.html

Tout ?a apr?s la modique somme de 206 milliards d?Euros

L?association Attac Autriche s?est pench?e sur le d?tail des versements des deux programmes, valid?s le 2 mai 2010 et le 21 f?vrier 2012 [1]. R?sultat : les principaux destinataires sont les banques grecques (? hauteur de 58 milliards d?euros) et les cr?anciers de l??tat grec (pour 101 milliards), principalement des banques et fonds d?investissement.

Au moins 77% de l?aide europ?enne a donc b?n?fici?, directement ou indirectement, au secteur financier ! Seuls 46 milliards, parmi les pr?ts accord?s par les cr?anciers internationaux et europ?ens, ont servi ? renflouer les comptes publics de la Gr?ce. Pendant la m?me p?riode, l??tat grec a pay? 34 milliards d?euros, rien que pour les int?r?ts de sa dette.

Lire l??tude d?Attac Autriche

Lire le bilan du second ? programme d?ajustement ?conomique ? pour la Gr?ce, r?alis? par la Commission europ?enne (d?cembre 2012, en anglais).

Notre reportage : Strat?gie du choc : comment le FMI et l?Union europ?enne bradent la Gr?ce aux plus offrants

Notes

[1] Le FMI devait contribuer ? hauteur de 48 milliards d?euros, les pays de l?Eurozone ? hauteur de 80 milliards et le Fonds europ?en de stabilit? financi?re (FESF) pour 144,6 milliards. A l?heure actuelle, 206 milliards ont ?t? effectivement distribu?s.

http://www.bastamag.net/article3135.html

Ce n’est tellement triste que c?en est ridicule, et prouve que tout le milieu financier n?est qu?un immense terrain de jeu pour les capitalistes. Il est si complexe que m?me pour le plus ?rudit des ?conomistes, il n?en comprend qu?un infime parti. Imaginer maintenant ? quel point les politiciens sont vuln?rables devant une telle complexit?. Et les juges pr?f?rent simplement dire ?To big To jail?, laissant sous silence la vraie raison de l?impuissance des tribunaux nationaux, face aux ?personnes morales? internationales. Produit de l?arnaque des xx si?cles des partisans du nouvel ordre mondial, dont j??laborerai ma th?orie dans un prochain article. Pour l?instant je termine avec cette citation de Sir Josiah Stamps :

? Le syst?me bancaire moderne fabrique de l? argent ? partir de rien. Ce processus est peut ? ?tre le tour de dext?rit? le plus ?tonnant qui fut jamais invent?. La banque fut con?ue dans l? iniquit? et est n?e dans le p?ch?. Les banquiers poss?dent la Terre. Prenez la leur, mais laissez ? leur le pouvoir de cr?er l? argent et, en un tour de mains, ils cr?eront assez d? argent pour la racheter. ?tez ? leur ce pouvoir, et toutes les grandes Fortunes comme la mienne dispara?tront et ce serait b?n?fique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer ? ?tre les esclaves des banques et ? payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer ? cr?er l? argent et ? contr?ler les cr?dits.?

SIR JOSIAH STAMPS, directeur de la banque d? Angleterre 1928 ? 1941, r?put? 2 ?me Fortune d? Angleterre ? cette ?poque.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Patrick Balkany: Ne passez pas par la case départ

Tous les amateurs de Monopoly ont découvert un jour ou l’autre cette carte « caisse de ...