Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / analyses / Un monde sans cash pour un monde sans r?cession !

Un monde sans cash pour un monde sans r?cession !

Seules les banques centrales disposent encore des munitions n?cessaires pour combattre les r?cessions. Du fait de la carence de volont? ? ou de courage?? ? politique de la part de celles et ceux qui nous gouvernent et qui s?av?rent incapables de stimuler l?activit? par des mesures fiscales et budg?taires adapt?es. De fait, la force de frappe des banques centrales peut redresser une ?conomie, redonner des emplois aux ch?meurs, faire tourner les usines? Leur politique mon?taire ? ? travers le levier du taux d?int?r?t ? gonfle en effet m?caniquement les flux de d?penses et la circulation de l?argent dans les rouages de l??conomie. L?investissement red?marre, le march? immobilier prosp?re et la consommation s?envole d?s que les taux baissent de mani?re sensible. C?est en tout cas sur ce mod?le que se sont d?velopp?es nos ?conomies occidentales depuis le milieu des ann?es 70. Nulle r?cession ne peut en effet r?sister ? une baisse ?nergique des taux d?int?r?t, dont l?impact sur la reprise de la croissance est indiscutable. Sauf que le probl?me se pose de mani?re formidablement aig?e d?s lors que ce taux atteint le chiffre z?ro?! Par exemple, tandis que les taux d?int?r?t US ? qui ?taient ? deux chiffres en 1981 ? pouvaient amplement ?tre r?duits afin de combattre la r?cession, les taux japonais ? autour de 1% ? avaient pour leur part atteint un palier critique. Il ?tait tout simplement impossible au Japon de soutenir son ?conomie car ses taux d?int?r?t ne pouvaient aller en-dessous de z?ro?! Aujourd?hui, c?est l?Europe qui se retrouve dans une telle situation.

 

Mais en fait?: pourquoi un taux d?int?r?t ne peut-il ?tre n?gatif?? Car les ?pargnants et les investisseurs opteraient d?s lors pour des billets de banque en lieu et place de conserver leur argent dans une banque qui leur pr?l?verait un taux n?gatif. C?est la monnaie fiduciaire ? c?est-?-dire le cash ? qui emp?che fondamentalement une banque centrale de r?duire son taux d?int?r?t en-dessous du z?ro. En effet, alors que le citoyen occidental fait aujourd?hui relativement peu usage d?esp?ces car il pr?f?re r?gler par voie ?lectronique ou par carte de cr?dit, et ?pargner sur un compte bancaire r?mun?rateur. Si sa banque devait lui pr?lever une taxe, il n?h?siterait pourtant pas ? retirer son argent pour le stocker dans un coffre, ou sous un matelas. A moins qu?il ne lui soit plus possible de retirer ses esp?ces?? A moins que, si toutes les transactions deviennent obligatoirement ?lectroniques, il soit contraint de d?penser son ?pargne si son souci est d??viter de payer un taux n?gatif ? sa banque?? Auquel cas, la soci?t? aura une fois pour toutes conjur? tout risque de r?cession. Pour combattre le ch?mage ou le ralentissement de l??conomie, il suffirait effectivement de rendre n?gatif le taux d?int?r?t directeur. D?s lors, la consommation, l?investissement et la croissance reprendraient, et le ch?mage reviendrait ? son niveau naturel?

 

Est-ce ? dire que nous sommes condamn?s ? subir les r?cessions et, ce, tant que l?argent fiduciaire n?aura pas ?t? ?limin??? Certes non, puisque les stimuli budg?taires comme les pressions inflationnistes sont susceptibles de parvenir au m?me r?sultat, une inflation plus ?lev?e ?tant plus ou moins l??quivalent d?un taux d?int?r?t n?gatif. Brad DeLong, ?conomiste ? Berkley, n?a-t-il pas m?me sugg?r? de combiner un taux d?int?r?t n?gatif ? une loterie qui invaliderait ? intervalles r?guliers des num?ros de s?rie de billets de banque?? Dans un tel cas de figure, toute r?cession serait tr?s rapidement jugul?e par une relance de la consommation et de l?investissement de la part de citoyens qui seraient d?s lors confront?s ? deux choix?: payer une taxe sur leur compte bancaire ou d?penser leurs esp?ces menac?es d??tre disqualifi?es?! Sans aller vers de telles extr?mes, la suppression de toutes les esp?ces est la solution la plus simple et la plus ?l?gante pour lutter contre le ralentissement de l?activit? ?conomique. Et nous y viendrons prochainement, car une soci?t? sans cash est une soci?t? sans r?cession?!

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Europe: son avenir passe par la réhabilitation des experts

    L’avenir de l’Europe passe par la réhabilitation des experts Extraits de mon intervention ...