Accueil / T Y P E S / Chroniques / Un lampiste nomm? Carbo

Un lampiste nomm? Carbo

Photo : Flickr mario_groleau
Photo : Flickr mario_groleau

La fonction d?entra?neur est ingrate par nature. Le coach du Canadien de Montr?al vient de l?apprendre ? ses d?pens en ?tant cong?di? pour mauvais r?sultats. M?me s?il n?est pas exempt de tout reproche, son ?viction laisse un go?t amer devant l?inconstance des joueurs qui n?ont pas montr? grand-chose jusqu?? pr?sent.

C’est une recette vieille comme le monde. La th?orie du bouc ?missaire a fait une nouvelle victime dans le monde sportif. Dans le microcosme montr?alais, la nouvelle s’est r?pandue comme une tra?n?e de poudre: Guy Carbonneau cong?di?. L’ami du directeur g?n?ral Bob Gainey que l’on croyait intouchable. Hier port? aux nues, aujourd’hui descendu ? la cave. L’entra?neur du Canadien a donc pay? pour les r?sultats d?cevants d’une ?quipe condamn?e l’excellence, avec un fardeau de 24 coupes Stanley sur les ?paules. Certaines rumeurs avaient plac? l’ancien capitaine sur un si?ge ?jectable, la d?ception a fini par appuyer sur le bouton.

Carbo ?tait un bon entra?neur, avec sa personnalit? propre, ses d?fauts, ses d?cisions discut?es et discutables offertes au bistouri des commentateurs. Bien entendu, les pi?tres performances de ses joueurs sont aussi un peu les siennes, mais une fois de plus, c’est le coach qui trinque. ? la tienne Carbo ! La r?gle est immuable, elle est ?crite en tout petit sur le contrat de ces hommes comparables ? des funambules en raison d’une situation soumise aux quatre vents. C’est ainsi. Aux joueurs le b?n?fice du doute, ? l’entra?neur la certitude de l’?chec.

Reste ? savoir si le sacrifice de l’entra?neur-chef sera profitable ? la sainte Flanelle, en d’autres termes si cette mesure draconienne servira d’?lectrochoc. Cette ?quipe que l’on dit talentueuse est devenue l’ombre d’elle-m?me, et telle une marionnette d?sarticul?e, a bien du mal ? tenir sur ses patins.

Dans une ville de Montr?al qui retient son souffle, personne n’ose imaginer que le Canadien ratera les s?ries le jour de son centenaire ! L’affront serait v?cu comme une tache ind?l?bile sur la m?moire des partisans et une insulte aux glorieux anciens. En d?signant un pr?sum? coupable, on pose un pansement sur une plaie encore vive et qui pourrait s’infecter ? nouveau. Si d’aventure le CH poursuit sa d?gringolade dans la derni?re ligne droite de la saison, le directeur g?n?ral pourrait ?tre invit? ? son tour ? regarder le couperet tomber.

Apr?s le tumulte des affaires extra-sportives qui ont fait tourner les moulins ? sensation, l’?change d’un des rares joueurs francophones et le licenciement d’un entra?neur qui a port? la derni?re coupe Stanley gagn?e par le Tricolore, le centenaire a pris du plomb dans l’aile. Un anniversaire sans bougies, ce n’est plus un anniversaire… Et la rue Sainte-Catherine sans d?fil?, ?a reste une rue commer?ante.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Quand l’abeille guérit

L’abeille, cet inlassable travailleur, menacé aujourd’hui de disparition, nous cache encore de nombreux secrets. Je ...