Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Un Front au dessus des lois

Un Front au dessus des lois

Celle qui sous les lettres MLP dirige familialement les instances du Front National est-elle au dessus des lois ?

On serait tenté de le croire lorsque l’on écoute ses réactions à chaque nouvelle condamnation.

Récemment condamnée par le parlement européen pour avoir joué avec l’argent public, en salariant son personnel grâce aux mannes européennes, pour des raisons sans réel rapport avec le but initial, elle s’en tire par un haussement amusé d’épaule.

Il s’agit tout de même de plus de 300 000 €.

L’Union Européenne estime que les fonds qu’elle a versé pour payer les salaires d’au moins 2 assistants parlementaires ont en réalité servi à rémunérer des employés exclusifs du FN, ce qui est bien sur totalement interdit.

La dirigeante du parti refusant d’obtempérer, l’Europe a pris la décision de saisir une partie de son salaire pour récupérer son du.

Tout comme Fillon, MLP dénonce un coup-monté, et son bras droit Philippot n’a pas hésité à évoquer le « règne de l’arbitraire » affirmant que l’Europe est « douce avec les copains », et « impitoyable avec ses adversaires ». lien

Il faut toute de même remarquer qu’il y a une différence entre salarier un membre de son parti grâce a la manne européenne, même si ce n’est pas permis, et salarier les membres de sa famille pour un travail suspecté fictif, puisque dans le cas du FN, un travail a été réellement effectué.

Mais on peut aller plus loin.

Marine le Pen est mise en cause dans une autre affaire, car si pour l’assemblée nationale engager un membre de sa famille en tant qu’attaché parlementaire est pour l’instant autorisé, le parlement européen l’interdit formellement.

Or, Marine le Pen a engagé son vice président et compagnon, un certain Louis Aliot, en tant qu’attaché parlementaire au parlement européen.

Sommée de s’expliquer, elle a fait valoir, dans un premier temps, qu’au moment de l’engagement, elle n’avait pas de liaison officielle avec son actuel partenaire… pourtant, cet engagement date de juillet 2011, et que, s’il faut en croire diverses bio de l’intéressé, ils sont en couple depuis 2009. lien

D’ailleurs, ils se sont associés le 20 juin 2010 pour acquérir une propriété, à Millas, dans les Pyrénées Orientales. lien

Finalement, devant l’agacement européen, Louis Aliot ne finira pas sa mandature, et quittera discrètement son emploi à l’été 2013… sans pour autant rembourser les salaires perçus.

Il est aussi intéressant de noter qu’à aucun moment on ne trouvera trace de cet emploi d’assistant parlementaire dans la bio d’Aliot.

Pourtant, il ne faut pas en rester là avec les « préférences familiales » au cœur du front national, et on peut relever diverses nominations en tant qu’attachés parlementaires déontologiquement discutables.

S’il faut en croire l’enquête menée par Anne Sophie Mercier et Christophe Nobill, publiées dans les colonnes du « Canard Enchaîné », le toujours président d’honneur du FN, a réussi à convaincre son ami Gollnisch d’engager sa fille Yann pour 7000 € brut mensuel.

Ils se sont aussi intéressés à la jolie carrière de Catherine Griset, collaboratrice de MLP, laquelle a obtenu un poste d’attachée parlementaire au parlement européen de 2010 à février 2016.

Travail qui reste à prouver car, selon l’administration elle a travaillé 3 heures en 3 mois, faisant valoir que, « rentrant par le parking », nombre de ces heures n’avaient pas été comptabilisées.

Mais quel rapport avec la famille Le Pen ?

Tout simplement, il faut savoir que Catherine Griset est l’ex-belle sœur de Marine Le Pen, étant la sœur d’Éric Iorio, son ex-conjoint.

Du coup, Bruxelles réclame à MLP le remboursement de 298 497 € supplémentaires.

Tous ces politiques, pris la main dans le sac, au lieu d’admettre la faute, et au moins de s’en excuser, ont généralement le réflexe de s’en prendre au doigt qui montre la lune…

Les médias qui « veulent leur peau »… « Une justice aux ordres »… « Un lynchage médiatique » « assassiné politiquement » et ils s’énervent finalement face au journaliste…

Récemment MLP en a fait la démonstration, face à Audrey Crespo Mara, qui s’étonnait que la candidate présidentielle se prétende « la candidate du peuple », alors qu’elle a eu un château et un parti en héritage, sans avoir bougé le petit doigt. lien

Au-delà de ce parallèle fait entre le FN et le cas Fillon, on pourrait aussi en faire un autre avec l’ex président de la république, auquel il est reproché un grave dépassement financier lors de la campagne de 2012. lien

En effet, le FN s’est fait épingler, en mai 2016 au sujet de ses comptes de campagne.

LA CNCCFP (commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques) a fait savoir que la demande de remboursement réclamée par le FN, à l’occasion des départementales, à hauteur de 9,56 millions avait été surévaluée de plus d’un million. lien

En 2015, d’autres casseroles pointaient déjà le bout de leur nez, et pas des moindres, puisque s’il faut en croire « l’Obs », et « le Canard Enchaîné  », Marine Le Pen, et son père, ont sous estimé leur patrimoine d’environ 60%, et selon l’AFP (agence France Presse) la fraude dépasserait le million d’euros pour le président d’honneur du FN et plusieurs centaines de milliers d’euros pour sa fille, leur faisant risquer 10 ans d’inéligibilité. lien

Ces faits sont confirmés par la haute autorité : « il existe un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude, et la sincérité de leurs déclarations, du fait de la sous-évaluation manifeste de certains actifs immobiliers détenus en commun par M. Jean-Marie Le Pen, et Mme Marine Le Pen, et, par ailleurs, de l’omission de bien mobiliers par M. Jean-Marie Le Pen ». lien

Ils rejoignent ainsi Fillon, pour qui on suspecte d’avoir aussi sous estimé la valeur de son château, appelé modestement « manoir »…affaire à suivre. lien

Ce même Fillon, qui s’était offert un séjour dans les îles pour échapper aux tourments de la métropole, s’est affiché à la messe, et bien mal lui en a pris.

Un curé facétieux lui a rappelé, comme par hasard, les paroles de l’évangile selon st Matthieu : « je te le dis, tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou ». lien

Pourtant, sans tomber dans la posture facile et caricaturale du « tous pourris » même si le FN décroche le pompon du parti le plus condamné, (lien) et que quasi tous les autres partis ont des casseroles, en termes de pourcentage de condamnation, on n’atteint pas encore les 100%…

En effet, il faut relativiser : alors que le FN arbore un score de 15,68% de condamnations, le parti LR est à 3,12% et le PS à 1,94%. lien

Toujours est-il qu’à la suite du scandale des emplois suspectés fictif de Fillon, la cote de ce dernier dégringole, sans pour autant que les nombreux « dérapages » juridiques du FN n’altère vraiment la côte de sa candidate.

Ils ne sont plus que 18 à 20% à être prêts à voter pour le candidat LR au 1er tour (lien) et contradictoirement, il y a encore entre 26 à 30% des français prêts à voter pour MLP au 1ertour des présidentielles, (lien) même si, dans une enquête d’octobre 2016, 46% de ceux-ci en ont une opinion très négative de la candidate frontiste. lien

Mais alors, par quel miracle, le FN peut-il continuer à se maintenir ?

Dillah Teibi propose une explication dans le blog « là bas si j’y suis »… :

« Chômage, précarité, insécurité sociale, injustice, abandon, isolement, dégoût du monde politique et médiatique, absence d’horizon, fermentation des ressentiments (…) la gauche cultivée a laissé tomber ces beaufs décevants et vulgaires qui ne ressemblaient plus au prolétaire pittoresque des drapeaux rouges. Le FN n’a eu qu’à récolter et exploiter cet immense désarroi engendré par les politiques néolibérales de droite comme de gauche. Aujourd’hui, Marine le Pen n’a pas besoin de faire campagne, tout fait campagne pour elle. Pour leur aide, elle peut déjà remercier Manuel Valls ou Emmanuel Macron. La loi travail impose par la force, tout comme le délire sécuritaire, martelé jusqu’à la nausée, ont renforcé l’adhésion au bon vieux mélange des thèses nationalistes et sociales de l’extrême droite. Un increvable fonds de commerce dont Marine le Pen et son monde ont su repeindre la façade et mettre de pudiques rideaux, même si, derrière le comptoir, le pitbull est toujours prêt à vous sauter à la gorge  ». lien

Comme dit mon vieil ami africain : « chercher à se justifier quand on n’est pas coupable, c’est s’accuser ».

L’image illustrant l’article vient de topsy-one

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de olivier cabanel

avatar

Check Also

Indépendance et partition des Indes britanniques

  L’indépendance et la partition des Indes britanniques « C’est une erreur de croire qu’il n’y ...