Accueil / T Y P E S / Chroniques / Un dernier train pour Auschwitz

Un dernier train pour Auschwitz

Il y a ceux qui parlent tout le temps et ceux qui écoutent tout le temps. GP

***

On part pour un petit voyage planétaire. En train. Ils disent qu’on va prendre un bon repas de richesses et se doucher.

La vie est un long voyage qui a commencé il y a des milliers d’années. Le train roule toujours, et pour la première fois de l’Histoire, après les chapelets de mensonges, on commence à douter de la destination. Chacun d’entre nous n’était qu’un infime amas de cellules: ça a donné Mozart et  Donald Trump. Puis une pléiade de « penseurs allumés », qui hurlent des livres, des articles dans une sorte de prière parallèle: cessez de croire qu’on a trois planètes à consommer, etc. Il y a ceux qui parlent vraiment, avec de la beauté dans les dires et personne n’écoute. Il faut un certificat de « communication ». Estampillé par l’État.

C’est l’abrutissement continu. Le carnage planétaire est sans limite. Carnage du psychisme autant que celui des corps brisés et des esprits enveloppées dans des pilules pour palier au stress d’un modernisme clinquant.

Le petit frisquet automnal 

Au petit matin, je m’enfonce dans les bois, passe près des quatre ou cinq pommiers sauvages, et je marche avec un sac à dos lourd. Je marche une heure, enlève des têtes d’arbres cassées par le vent pour me tracer un sentier pour le ski de fonds. Les corbeaux croassent et les quelques perdrix qui restent s’enfuient comme des poules à travers les bois. À part ça, c’est le silence total. Le progrès devait nous rendre heureux. Curieusement, c’est la marche dans cette petite jungle qui me rend heureux. C’est une potion magique de tranquillité, de curiosité enfantine, d’un voyage vers soi et vers les autres. Le quotidien des gens libres et qui savent l’être a quelque chose d’excitant. Comme dans les amours, ce sont les petits gestes qui gardent vivant cet amour. Le progrès à l’hélium est en train de nous vendre des merveilles qui n’existent pas, qui n’existeront pas puisqu’il n’a pas pour but de faire vivre la beauté dans les humains au lieu de les esclavager pour le profit.

Puis, de temps en temps je m’assois pour écouter un livre. J’ai le goût de comprendre, le goût d’apprendre. Mais de plus en plus, j’aime les livres simples, comme ceux de Rick Bass: Winter 

27 octobre

Je commence à me dissocier de la race humaine. Je ne voudrais pas passer pour un malotru – mais ça me plaît. Ça me plaît même tellement que ça me fait un petit peu peur. C’est un peu comme si en baissant les yeux vers ma main, j’y voyais pousser un début de fourrure. Je ne suis pas aussi atteint qu’on pourrait le croire. Winter, Rick Bass, 

Et d’autres, plus compliqués, mais Ô combien ouverts dans une vue d’ensemble de ce monde en une image:

« C’est à propos de ce monde que je veux chercher à cerner ce qu’il convient d’entendre par la responsabilité des intellectuels. Pour bien faire comprendre ce que cette question engage à mes yeux, je reprendrai une image à Michael Albert. Imaginons qu’un dieu, lassé de la folie des hommes, fasse en sorte que dans tout cas de mort qui ne soit pas naturelle, tout cas de mort qui résulte de décisions humaines contingentes, le cadavre de ce mort ne soit pas enterré et qu’il ne se décompose jamais mais qu’il soit mis à bord d’un train qui circulera indéfiniment autour de la planète. Un par un, les corps s’empileraient dans les wagons, à raison de mille par wagon; un nouveau wagon serait rempli à toutes les cinq minutes. Corps de gens tués dans des guerres; corps d’enfants non soignées et morts faute de médicaments qu’il coûterait quelques sous de leur fournir; corps de gens battus, de femmes violées, d’hommes morts de peur, d’épuisement, de faim, de soif, morts d’avoir du travail, mort de n’en pas avoir, morts d’en avoir herché, morts sous des balles de flic, de soldats, de mercenaires, morts au travail, morts d’injustice. L’expérience, commencée le 1er janvier 2000, nous donnerait un train de 3 200 kilomètres de long dix ans plus tard. Sa locomotive serait à New York pendant que son wagon de queue serait à San Francisco. Quelle est la responsabilité des intellectuels devant ce train-là ? »  Normand Baillargeon, TRAHIR , 2000.

Il apparaît alors que nous vivons dans un nazisme planétaire dirigeant notre monde vers l’éradication simple de notre nature humaine. En cela, le mot progrès – malheureusement confondu à celui des sciences ou se proclamant sciences – est devenu tellement incompris et brouillé  que les soudards continuent de construire le plus long  rail du monde. On ne sait où on va, mais on voyage . Il suffit de lire les journaux, d’écouter les politiciens, les économistes, les journalistes mous pour comprendre que la destination est trafiquée. On vend des billets sans noms.

Gaëtan Pelletier

Commentaires

commentaires

A propos de Gaëtan Pelletier

avatar

Check Also

MH-370 : (38) armes et cocaïne

Nota :  à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 ...

10 Commentaire

  1. avatar

    Voilà qui n’est pas malin du tout de votre part, Gaetan…

    Je m’explique. Votre texte parle de suicide de l’Humanité.

    Vous l’illustrez par une photo du camp de concentration d’Auschwitz. Et titrez même de la même façon.

    Permettez-moi de vous dire que c’est d’une connerie sans nom.

    Car ce faisant vous apportez de l’eau au moulin des… négationnistes, dont l’une des thèses est le fait que l’hitlérisme avait été nourri financièrement par les juifs. Ceux-ci se suicidant, donc et n’étant donc pas menés à la mort volontairement par les nazis.

    Vous vous en êtes rendu compte ? Même pas…

    Vous pouvez croire en la fin de l’humanité si ça vous chante, mais je vous demanderai de ne pas y mêler la Shoah, qui est tout autre chose. C’est la volonté nazie, qui en est cause, et non un quelconque aveuglement de population et qui a mené à ce massacre de masse.

    Je souhaiterai donc que vous reformuliez cette présentation, qui porte gravement atteinte à ce qu’à été la Shoah, qui n’a pas a être ainsi banalisée, fut-ce par un dénommé Gaetan…

    • avatar

      Vous fouillez un peu trop. Cette image est un symbole de la Shoah. Il en vient une autre: planétaire. Nous ne savons pas -embarqués que nous sommes dans un développement continu qui massacre des millions de gens – où nous allons.
      La thèse négationniste est complètement stupide. Et combien de gens y adhèrent? Probablement les mêmes qui nous disent que des E.T. habitent au centre de la Terre. Ou que Hitler est allé en Argentine en sous-marin prendre une retraite heureuse?
      Je suis loin de banaliser la Shoah. Je me sers de l’image, tout simplement. C’est arrivé dans l’Histoire et il arrivera pis encore.
      Faut-il rappeler le rôle de Prescott Bush (grand-papa du célèbre G.W. Bush, encore plus con que moi, mais riche – devenu peintre à ses heures – 🙂 ) et son rôle financier dans les années 30 dans le régime nazi? Et bien d’autres, sans doute.
      La majorité – et très grande – comprendront l’ensemble du « petit texte ». L’image n’est qu’un rappel. Si j’avais voulu exprimer une certaine forme de « négationisme », je l’aurais indiqué.
      Gardez votre scalpel bien aiguisé pour ce que vous faites, mais je ne crois pas qu’il soit utile ici.
      C’est simple. Et il n’y a pas de « message » subliminal.
      À moins que Robert Charroux ressuscite! Il a tout de même une bonne descendance.

  2. avatar

    « La thèse négationniste est complètement stupide. Et combien de gens y adhèrent? Probablement les mêmes qui nous disent que des E.T. habitent au centre de la Terre… »

    ….ce sont les mêmes, dois-je vous l’apprendre ??

    « Je suis loin de banaliser la Shoah. Je me sers de l’image, tout simplement.  »

    C’et à respecter, pas à utiliser : c’est ben là votre erreur…

    « Je suis loin de banaliser la Shoah. Je me sers de l’image, tout simplement. C’est arrivé dans l’Histoire et il arrivera pis encore.
    Faut-il rappeler le rôle de Prescott Bush (grand-papa du célèbre G.W. Bush, encore plus con que moi, mais riche – devenu peintre à ses heures – ) et son rôle financier dans les années 30 dans le régime nazi? Et bien d’autres, sans doute. »

    Manque de chance pour vous, il n’était pas juif : comme quoi vous confondez tout, ou pire, vous laissez entendre une collusion entre les juifs et les financiers responsables de la Shoah : exactement ce que je vous reproche, ce qui est bête pour vous…

    « La majorité – et très grande – comprendront l’ensemble du « petit texte ». L’image n’est qu’un rappel »

    allons allons Gaetan !! vous savez bien que c’est FAUX. Vous laissez libre l’idée de juifs suicidaires, par pure bêtise puisque vous dites vous même être persuadé que les « gens » sauront trier..

    Je ne doute pas de l’intelligence de vos lecteurs Gaetan, je dis que des fascisants seront ravis de vous lire car vous tombez pile dans ce qu’ils souhaitent..

    En somme, vous n’avez pas assez fait attention à l’USAGE de l’image de la Shoah.

    Que ça vous serve au moins de leçon, c’est la seule chose que je vous souhaite….

    Quant à mon scalpel, en vous embêtez pas, il est toujours prêt… à dénoncer les falsificateurs et les détourneurs d’opinion. Ceux qui, hélas, se feront un malin plaisir de reprendre vôtre bêtise du jour…

    • avatar

      « Vous laissez libre l’idée de juifs suicidaires, par pure bêtise puisque vous dites vous même être persuadé que les « gens » sauront trier..»

      Il n’a pas été question du peuple juif dans le texte, encore moins de négationnisme. Je vois mal en quoi cela laisse libre l’idée de juifs suicidaires lorsqu’on montre l’image d’Auschwitz! C’est grave comme corrélation. Personne n’a à marcher sur des oeufs en craignant d’être mal compris, car il n’y a aucun dessein obscur derrière le texte qui ne fait que dépeindre l’état de l’humanité et le sort que l’on peut lui prévoir.

      Profond mépris et capacité de détruire conduisent aux génocides. Auschwitz en est la preuve la plus marquante à plusieurs égards du fait que la population juive était nommée, ciblée, traquée, exterminée.

      Il n’a pas été écrit que les gens sauront trier mais qu’ils comprendront le texte. Et si d’aventure le mot trier avait été utilisé, je suis persuadée qu’il aurait fait référence aux mots employés dans le texte servant à sa compréhension.

      Pour rappel il n’est pas question du peuple juif dans le texte mais de toute l’humanité et tel que Gaetan l’a précisé dans son premier commentaire: il n’a pas écrit un texte subliminal, trouve qu’être négationniste est stupide et ajoute que s’il l’avait été il l’aurait indiqué, ce dont je ne doute même pas.

      Pour revenir au texte de Gaetan, il faut voir dans quelle mesure aujourd’hui le mépris et le pouvoir de destruction sont présents.

  3. avatar

    et je ne parle pas de vos influences, volontaires ou non

    origine du mot nazisme planétaire

    http://www.rencontrerdieu.com/project/le-nouveau-nazisme-planetaire-de-la-fin-des-temps-et-les-attantats-de-bruxelles-pourimbruxelles-2016/

    alors comme ça vous rencontrez Dieu aussi souvent que Fortin ?

    non là, c’est pour rire, Gaetan…

    • avatar

      Dieu vous pardonnera vos méchancetés… 🙂 Je suis surpris qu’il n’y a ait pas de confessionnal numérique sur l’internet. Vous avez dû, comme moi, passer par cette boîte noire et avoir pour punition trois ou quatre  » Je vous salue Morice ».
      Bon! Il est 9h28, ici. Je dois hélas aller couper les framboisiers aux tiges mortes pour la récolte de l’an prochain.
      Heureusement, il y a le père Noël. Il va vous apporter un beau catho…
      Bon! je vous laisse. Je viens d’avoir un appel des framboisiers…

  4. avatar

    Esquivez, esquivez donc, Gaetan, mais de grâce, cessez donc de tout mélanger…

    au fait, moi c’est ici, Ghostofmomo…. pas « Morice ». Allez couper vos framboises : avec 75 livres vous ferez une boisson du Diable..

    http://troududiable.com/bieres/blanche-aux-framboises/

    « Cette bière sait soulager tout besoin de boire, tout reflet dans la conscience que produit ce besoin. » ah ah ah !

  5. avatar

    Pour rappel il n’est pas question du peuple juif dans le texte mais de toute l’humanité et tel que Gaetan l’a précisé dans son premier commentaire:

    alors en ce que cas pourquoi ce titre et pourquoi cette illustration, Elyan ?

    Il aurait tout simplement pu mettre autre chose

    Le joueur de flute de Hamelin ou des clichés de Lemmings me semble beaucoup plus approprié !!

    http://www.cine-tamaris.com/IMG/jpg/arton42.jpg

    http://blog.nature.org/science/2014/01/21/the-amazing-lemming-the-rodent-behind-the-snowy-owl-invasion/

  6. avatar

    L’image illustre bien toute la symbolique du texte.

    Auschwitz était la fin d’un trajet mensonger, l’issue fatale. L’exemple concret.

    Maintenant il faut voir comment chacun de nous perçoit l’ensemble des aspects du monde actuel qui indiquent pourtant que nous sommes déjà prisonniers d’un système mensonger, fait de mépris de la vie (à trop d’égards), dont l’issue est prévisible.

    « Il apparaît alors que nous vivons dans un nazisme planétaire dirigeant notre monde vers l’éradication simple de notre nature humaine. On vend des billets sans noms. On ne sait où on va, mais on voyage . Il suffit de lire les journaux, d’écouter les politiciens, les économistes, les journalistes mous pour comprendre que la destination est trafiquée. »

    J’arrive à la nation juive et à l’holocauste. Je trouve dommage que les négationnistes arrivent à imposer l’omerta, car ils en font un sujet qu’il est préférable d’éviter alors que l’on devrait pouvoir en parler naturellement sans craindre d’exciter les fous et qu’au final ils sont ceux que l’on entend le plus. Le résultat est qu’ils perpétuent le mépris.

    Je parlerai de l’holocauste chaque fois que le sujet sera amené comme il se doit. Il fait partie de nos vies à tous.

  7. avatar

    En passant jolis lemmings:) Hier j’étais ravie de voir une gélinotte à tête huppée juchée sur la rampe de la galerie arrière. Juste avant de se jucher, elle tentait d’entrer dans la maison en grattant la porte, je ne sais si c’était avec ses pattes ou son bec, mais j’entendais gratter dans la porte:)

    http://www.pbase.com/image/123557504.jpg
    http://www.emotionchassepeche.com/gibier/images/gelinotte-huppee.jpg