Accueil / T Y P E S / Chroniques / ?lections au Qu?bec : Un d?bat plut?t merdique

?lections au Qu?bec : Un d?bat plut?t merdique

Photo : OZinOH (Flickr)
Photo : OZinOH (Flickr)

Voici mon ?valuation du grand d?bat des chefs de mi-campagne.

Dernier: Charest – Il a prouv? qu’il lui ?tait impossible d?accepter quoi que ce soit des autres partis. C’est d’ailleurs pourquoi on est en ?lection. Il n’est pas capable de travailler dans un contexte minoritaire. Le hic, c’est que de 2003 ? 2007 il ?tait majoritaire et n’a rien fait de bon. Il s’est content? de proposer des projets impopulaires et de reculer par la suite. En 2003, sa ? priorit? prioritaire ? ?tait la sant? et il n?a rien r?gl?. En 2008, sa ? premi?re priorit? ? c?est l??conomie et on dirait qu?il n?y conna?t absolument rien et qu?il ne veut surtout pas qu?en tant qu??lecteur on soit plus ?clair?. Il est juste bon ? mettre les probl?mes sur la faute des autres. Le pire, c?est qu?il va gagner et sera majoritaire. Conclusion : On est dans marde !

Second violon: Marois – Probablement parce que c’?tait son premier d?bat comme cheftaine, elle a assez bien paru. Elle a sembl? moins parvenue que d’habitude et a montr? qu’elle pouvait avoir de la r?partie. Par contre au niveau du contenu, c’est bien en-dessous du seuil de pauvret?. Elle nous a dit une couple de fois qu’elle avait des id?es et un plan pour le Qu?bec, mais pas moyen de savoir ce qu’il y avait dedans. Le pire ? Son « Qu?bec dream » c’est la petite ?cole pour nos enfants. Le pays du Qu?bec ? On dirait que la souverainet? est devenue une verrue dans le programme du PQ. On sent qu’elle aurait aim? devenir la premi?re premi?re ministre, mais pas plusse… et qu’elle se contera d??tre la premi?re cheftaine de l’opposition officielle. Bref, elle sera bien contente de pouvoir brasser de la marde ? son go?t dans sa toilette silencieuse.

Premier de classe (avec un bulletin chiffr?) : Mario ? Les trois chefs sont des politiciens de carri?re qui n?ont ? peu pr?s rien fait d?autre professionnellement que de ? faire de la politique ?. Sans doute parce qu?il a commenc? plus jeune et qu?il a maintenant atteint la majorit?, Dumont est en train de devenir un tr?s impressionnant d?batteur. ? l?aise, enjou?, populaire, simple, au-dessus de la m?l?e, pas de notes, sans g?ne, le roi du clip est comme un poison dans la veine de la petite politique qu?b?coise du 21e si?cle. Il v?hicule habilement un contenu simpliste recycl? du Duplessisme et du Cr?dit Social. F?licitons-nous de conserver un anticorps qui emp?che le message et le messager d?atteindre nos organes vitaux. Dans les sondages on dit que son parti est en naufrage mais ne vous inqui?tez pas pour Mario, il est un ma?tre nageur, un saumon dans le courant-jet, un poisson charognard se baignant all?grement dans un bassin d?excr?ments.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Des « gogues » aux « goguettes »

En cette nouvelle période de confinement, peut-être aurons-nous le plaisir d’entendre à nouveau Les Goguettes, ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Il faut se souvenir de ce qui a été fait et non porter attention à ce qu’on dit qu’il va être fait.

    Il faut se souvenir que M. Charest avait dit  »On est prêt »,  »On va réduire les impôts de 1 milliard par année ». Une fois au pouvoir il dit avoir découvert un déficit de 4,3 milliards laissé par le PQ et que par conséquent il ne pourrait pas tenir ses promesses. Mais, par contre, il dit avoir tout de même respecté cette promesse à 65%. C’est à dire 650 millions de revenu en moins. UN DÉFICIT DE 4,3 milliards au départ, 650 millions de revenu en moins et aujourd’hui il dit avoir un surplus de 1 milliard 250 millions.

    Je Charest est la réincarnation du frère André et c’est pour cela qu’il faut voter pour lui. Il fait des miracles.

  2. avatar

    Vous doutez encore de la capacité de M. Charest à règler les problèmes dans le domaine de la santé ?
    Sachez que dans son plan il prévoit abolir le péage dans les stationnements d’hopitaux et plutot vendre des cartes de bingo dans les salles d’attente. C’est sur qu’un gars pour faire tourner le boullier ça coute moins cher qu’une infirmière pour faire le triage. Et c’est celui qui gagne qui va voir le docteur. D’une pierre deux coups. Les déprimés qui sortent ruinés du casino risqueront plus d’aller à l’urgence chercher de l’aide que d’aller se jeter en bas d’un pont.

    Ça, ça prennait l’équipe Charest pour y penser.

  3. avatar

    M. Charest c’est le plus fort dans les pourcentages.

  4. avatar

    Lors de son arrivé au pouvoir il y a 6 ans M. Charest à permis aux municipalités de faire des référendum pour se défusionner au nom de la démocratie. Plus tard il a laissé les fonctionnaires des comission scolaires faire la grève pendant 5 jours. (5 jours où ils n’ont pas été payés bien entendu) Puis finalement ils les a forcés à une augmentaion de 2% par le biais d’une loi spéciale (Toujours au nom de la démocratie)

  5. avatar

    Laissez moi vous contredire. Il n’y a eu aucun débat. Tout ça était du domaine de la rhétorique. Cependant, je dois dire que les acteurs ont su jouer leurs rôles respectifs. Mais, car il y a toujours un mais, il manquait toujours certains acteurs pour rendre cette pièce intéressante. Pourquoi se contenter d’un synopsis quand on pourrait avoir une histoire complète ?

  6. avatar

    Un article plutôt merdique pour un débat médiocre et mal encadré dont j’ai vu un extrait et vu les commentaires de journalistes.

    Qu’est ce que vous cherchez des bons débatteurs ou des gens intègres, honnêtes et compétents qui ne sont pas nécessairement agressifs et dominants dans une lutte verbale ?

    Les journalistes cherchent le spectacle et nous livre une mauvaise soupe au lieu d’encourager les politiciens à faire bien leur travail.
    Aux électeurs d’être raisonnable avec les attentes, de pas critiquer systématiquement, d’être réfléchit et comme militant de voter contre les escrocs et grandes gueules incompétentes.

    C’est toujours difficile de voter pour le moins pire. A force de critiquer les politiciens, qui reste dans cette « profession » ? Pas les plus compétents non mais les plus coriaces faces aux critiques et habile à distribuer des coups. il faut changer ce contexte pour favoriser d’autre politiciens.

    Nous avons tous une responsabilité dans cette situation.