Accueil / T Y P E S / Articles / Un conspirationniste à la Maison-Blanche

Un conspirationniste à la Maison-Blanche

 

Si par malheur un nouveau 11 septembre endeuillait les Etats-Unis avant les élections de 2016, Donald Trump pourrait-il devenir le 45ème président de la première puissance de la planète. Il est certain qu’au pays de l’Oncle Sam, un autre attentat d’une telle envergure est toujours envisagé, et Donald Trump sait parfaitement jouer sur la peur de l’étranger, responsable à l’entendre de tous les maux de la terre.

Cependant, Trump considéré par de nombreux observateurs politiques et autres experts politologues américains ou internationaux, comme un déséquilibré mental ou un clown, et malgré sa xénophobie récurrente, ne souhaite certainement pas un autre drame pour son pays. D’ailleurs pas besoin d’une catastrophe, c’est lui le cauchemar. En tout cas pour le Parti Républicain.

Quant aux médias étasuniens qui trop rapidement avaient pronostiqué la chute dans les sondages du milliardaire, ils commencent doucement la révision de leurs prévisions dépassées. Surtout après la polémique inattendue de la dernière sortie de Trump, qui consistait à interdire l’entrée du territoire aux musulmans. Pour la presse, c’était le coup de trop et la sortie de route assurée pour l’homme aux « cheveux jaunes ». Mais cette fois encore, l’élite médiatique américaine s’est trompée, comme si elle était ignorante de l’état d’esprit sensiblement différent, entre l’électeur Démocrate et le Républicain.

D’ailleurs, un sondage qui vaut ce qu’il vaut, semble bien démontrer la différence de perception des deux électorats en ce qui concerne l’accession au pouvoir d’un musulman. La question posée aux sondés était – « Si votre parti choisissait un musulman globalement bien qualifié pour se présenter aux élections présidentielles, voteriez-vous pour cette personne ? ».Résultat, 73% des Démocrates et 58% des indépendants seraient pour, alors que 54% des Républicains seraient d’un avis contraire. Comme quoi, Trump sait à qui il parle, mais devra changer de logiciel s’il veut séduire l’ensemble de la population après sa maintenant possible victoire aux primaires Républicaines. Et s’il veut rentrer triomphalement à la Maison-Blanche pour occuper le bureau ovale.

donald-trump

Trump, est-il conspirationniste ?

Conspirationniste ou opportuniste, serait plutôt la bonne question. Car les sources d’informations du magnat de l’immobilier ne sont pas de la plus grande fiabilité, en tout cas selon un article lu sur Conspiracy Watch, spécialiste français du décodage de la conspiration, qui vous dirigera ensuite vers le site de Libération.

Soyez les bienvenus dans le monde étrange et conspirateur d’Alex Jones où Donald Trump puise l’eau pas très pure de certaines de ses déclarations. Comme par exemple « la rumeur selon laquelle des musulmans du New Jersey auraient dansé de joie en voyant s’écrouler les tours du World Trade Center ».

Mais Libération, qui se lamente du manque de confiance des Français pour les médias, pointe également la responsabilité d’un autre gisement de la théorie du complot. « Un Think tank fondé par un ancien ministre de Reagan, Frank Gaffney » qui serait à l’origine d’affirmations mensongères. Comme « La rumeur increvable selon laquelle Barack Obama serait secrètement musulman », ou encore qu’une « juge de la cour suprême voudrait imposer la charia aux américains ». C’est aussi un sondage publié par cette organisation qui aurait inspiré Trump quant à l’interdiction du territoire aux musulmans. Ce sondage révèlait que 25% des musulmans soutenaient le principe du jihad sur le sol américain, et que les musulmans « devraient avoir le choix d’être gouvernés par la charia ».

Un conspirationniste à la Maison-Blanche, le pire n’est jamais certain mais il existe !

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Covid-19 et pathologie immune : problèmes importants pour l’élaboration d’un vaccin efficace

Covid-19 et pathologie immune : problèmes importants pour l’élaboration d’un vaccin efficace   1) La ...

One comment

  1. avatar

    vous pouvez retirer « spirationniste » il me semble le concernant…