Accueil / A C T U A L I T É / Un concours de dessins en Iran sur la négation de l’Holocauste

Un concours de dessins en Iran sur la négation de l’Holocauste

Caricature contre caricature, décidément tout n’est pas pardonné à Charlie Hebdo, puisque comme en 2006 à l’époque de Mahmoud Ahmadinejad, un concours de dessins est organisé par la « Maison de la bande dessinée de l’Iran » pour répliquer à la caricature de Mahomet sur la couverture de Charlie. Selon le THERAN TIMES, le thème choisi pour cette compétition internationale de cartoons sera la négation de l’Holocauste.

 

Selon Masud Shojaei-Tabatabaii, directeur de la Maison de la bande dessinée et organisateur de l’épreuve, pourquoi serait-il acceptable qu’on caricature Mahomet dans les pays occidentaux, et dès qu’une question est soulevé concernant l’Holocauste, on distribue des amendes et des peines de prison.

Droit d’expression contre droit d’expression, ou comment mettre au même niveau la représentation du prophète et un génocide.

Sans doute, pure coïncidence, Ahmadinejad vient d’annoncer son grand retour politique. « Les hommes sont sur le chemin » dit-il, les « vrais », pour dénoncer le laxisme du pouvoir actuel avec les occidentaux, notamment sur le nucléaire. Voilà encore un homme avec une bombe dans le turban.

Faut-il parler de la réaction du Congrès juif européen à l’annonce de ce concours. Elle n’est guère surprenante.

« Une fois de plus, le régime iranien appelle à l’incitation (à la haine) contre le peuple juif, et à la négation du génocide, tout en s’en donnant les moyens, grâce à son programme illicite d’armes nucléaires, et ses menaces de destruction violente de l’État juif », s’est insurgé son président, Moshe Kantor.

Ensuite chacun appréciera ou non la qualité et la perspicacité des oeuvres primées généreusement en 2006. Mais vous remarquerez aussi que le premier prix de ce concours, avec ce dessin représentant un mur sur lequel se trouve la représentation d’un camp d’extermination nazi, n’est pas négationniste, se serait plutôt le contraire puisqu’il reconnaît l’existence des camps. D’ailleurs contrairement à son prédécesseur, le président Iranien Hassan Rohani avait reconnu en 2013 la Shoah comme un grand crime des nazis contre les juifs, mais aussi déclaré que « Prendre une vie est méprisable. Il n’y a aucune différence selon que cette vie est juive, chrétienne ou musulmane. Mais cela ne signifie pas que vous pouvez dire que, puisque les nazis ont commis un crime contre un groupe, alors il est fondé à usurper la terre d’un autre groupe et à l’occuper ».

Il sera sans doute intéressant de connaître le sujet représenté sur le dessin du vainqueur du concours 2015. Et peut-être qu’un dessinateur survivant de Charlie Hebdo pourrait y participer au nom de la liberté d’expression.

Gruni

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Les grandes questions que nous pose la Chine

Elizabeth MARTENS Hier soir, j’étais invitée à un spaghetti bolo chez une amie. Autour de ...