Accueil / A C T U A L I T É / Un ?nouveau Michel Chartrand?? Vraiment?

Un ?nouveau Michel Chartrand?? Vraiment?

G?rald Larose, ex pr?sident de la CSN

 

On d?lire ou quoi?? Un???nouveau Michel Chartrand??, soutiennent ceux qui sont tomb?s sous son charme. Or ??Rambo?? Gauthier n?est pas Michel Chartrand. Il est pr?cis?ment ce que ce syndicaliste embl?matique du Qu?bec a combattu tout au long de sa vie?: le corporatisme, le chauvinisme et l?escroquerie qui vient avec. La coupe est pleine. Le supplice a assez dur?. Le temps des clarifications est arriv?.

 

Le mouvement syndical qu?b?cois est rudement mis ? l??preuve depuis quelques ann?es, surtout ces derniers mois, encore plus cette semaine. Il est d?j? p?nible de supporter l?expression ??les syndicats??, quand les m?dias ne font aucune distinction entre le courant affairiste mafieux h?rit? du syndicalisme am?ricain et aussi pr?sent dans UNE organisation qu?b?coise. Cette organisation n?est pas LE mouvement syndical qu?b?cois. Et ce courant n?est pas cette organisation, la FTQ, pour ne pas la nommer, en d?pit d?une direction quelque peu vacillante ? certains ?gards. Plus encore, je pr?tends que ce courant n?est pas la FTQ-Construction. Encore faut-il que la FTQ-Construction ne s?identifie pas ? Bernard ??Rambo?? Gauthier et que le Qu?bec progressiste, ? commencer par la CSN, d?nonce la claque que ces admirateurs infligent ? la contribution gigantesque que Michel Chartrand a apport?e ? l?am?lioration de la condition sociale et ouvri?re au Qu?bec.

 

Pour ?tre Chartrand,?sacrer?ne suffit pas. Pour ?tre Chartrand, il faut d?abord avoir une conscience sociale qui embrasse le sort du peuple et l?avenir de la nation. Pour ?tre Chartrand, il faut syst?matiquement oeuvrer ? l?unit? des forces vives de la soci?t?, et non pas seulement de celle de sa petite gang. Pour ?tre Chartrand, il faut payer de sa personne et non pas faire payer les autres. Pour ?tre Chartrand, il faut savoir donner des coups de pieds au cul, y compris aux parasites de sa propre organisation qui compromettent l?int?grit? de tout le monde. Chartrand gueulait. Il engueulait surtout, tonnant sans cesse que c?est dans l?unit?, et non pas dans la division, par la solidarit? et non par l?intimidation, par la d?mocratie, et non avec les gros bras, que la classe ouvri?re am?liore ses conditions de travail et de vie et change les r?gles de la soci?t?. Toute sa vie, Chartrand a d?nonc? l?affairisme mafieux qui emprunte frauduleusement les habits du syndicalisme.

 

? ce stade-ci des travaux de la commission Charbonneau, s?interdire de dissoudre les amalgames qui entachent tout le mouvement syndical qu?b?cois serait tr?s dangereux. Une d?rive, dont on per?oit d?j? la trajectoire, sera emprunt?e?: celle qui conduit ? quitter la piste des gros gibiers ? minist?re des Transports, gouvernance ultralib?rale, travaux publics et ristournes politiques ? pour suivre celle du menu fretin. Une piste moins exigeante, plus facile, plus gratifiante parce que conditionn?e par une opinion publique format?e. Le mouvement syndical qu?b?cois est pluriel. L?affairisme mafieux est marginal. Il faut le d?noncer sans r?serve et exiger des organisations syndicales qui en sont afflig?es de l??radiquer. D?aucune mani?re, cependant, ce courant ne peut ?tre l?explication aux dizaines de milliards de dollars qu?on nous a vol?s.

 

La Commission serait bien avis?e de ne pas se laisser divertir, bien qu?elle semble malheureusement, ces jours-ci, ?largir son mandat pour divertir, pr?cis?ment.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Notre-Dame héberge aussi les fakes news du XIII eme siècle : les reliques

Après un rappel avant-hier sur l’historique des cathédrales et leurs nombreux déboires oubliés par cette ...