Accueil / A C T U A L I T É / UMP : un boulevard pour Alain Jupp? ?

UMP : un boulevard pour Alain Jupp? ?

UMP-Bordeaux

L?avenir de l?UMP se joue-t-il ? Bordeaux?? Telle est la question que l?on peut se poser ? l?aube du printemps 2014 en observant la vie politique de notre pays. Alain Jupp? sera-t-il le champion de la droite lors de l??lection pr?sidentielle de 2017?? L?avenir nous le dira, mais il est clair que le maire de Bordeaux aura une belle carte ? jouer…

 

Si l?on en croit Le Canard Encha?n? du mercredi 12 mars, Alain Jupp? ??pour l?instant (…) ne se m?le de rien.?? On le comprend ais?ment?: d?tourner la derni?re semaine de campagne municipale des enjeux locaux par l?affichage d?une ambition nationale pourrait, sinon remettre en question l??vidente r??lection du maire de Bordeaux, du moins le priver d?un succ?s spectaculaire d?s le 1er tour du scrutin.

 

Or, Alain Jupp? veut la victoire la plus large possible, de pr?f?rence d?s le 23 mars, afin de conforter son image de leader, capable de rassembler sur son nom des gens venus d?horizons vari?s, s?duits par ses qualit?s de gestionnaire et de f?d?rateur. Le maire de Bordeaux peut en outre s?appuyer sur la spectaculaire transformation de sa ville?: d?une m?tropole r?gionale aust?re et peu appr?ci?e nagu?re, il a fait une ville attractive, ? la fois moderne et superbement mise en valeur dans son centre historique, au point que pr?s de la moiti? de Bordeaux a ?t? class?e en juin 2007 au Patrimoine mondial de l?Unesco. Les Fran?ais ne s?y trompent pas?: parmi les 10 plus grandes villes de notre pays, Bordeaux est d?sormais devenue la dauphine de la capitale, la ville pr?f?r?e de nos provinces, devant Toulouse et Montpellier (sondage BVA r?alis? entre le 23 f?vrier et le 5 mars).

 

Pour Alain Jupp?, l?avenir proche est ? Bordeaux. Et plus si affinit?s ?lectorales entre les Fran?ais et lui?dans la perspective des prochaines ?ch?ances nationales?! Mais le matois maire de la m?tropole girondine se garde bien, ? quelques jours d?un important scrutin, de faire ?tat d?ambitions plus ?lev?es. Et pourtant, qui peut croire que celui qui ?tait d?sign? comme ??le meilleur d?entre nous?? par Jacques Chirac ne caresse pas l?espoir d?une ?clatante revanche sur un destin politique contrari??apr?s sa sortie de piste de 1997?? Qui peut croire qu?Alain Jupp?? ne r?ve pas de revenir au sommet?? D??tre celui qui, le moment venu, d?fendra les couleurs d?une UMP actuellement meurtrie, pour ne pas dire en capilotade, faute d?avoir voulu tourner la page des ann?es Sarkozy, faute d?avoir su ?viter la pantalonnade du fratricide duel Cop?-Fillon pour prendre la direction du parti.

 

Encore faudrait-il que le contexte politique puisse servir les ambitions d?Alain Jupp?. Or, c?est bel et bien ce qui, lentement mais s?rement, est en train de se dessiner?: entre les affaires qui plombent les uns, et l?absence de profil d?homme (ou de femme) d??tat qui handicape les autres en vue de 2017, l?horizon semble se d?gager pour le maire de Bordeaux. ? cet ?gard, l?enqu?te Ifop r?alis?e les 7 et 8 mars pour alimenter le ??barom?tre?? de l?hebdomadaire Paris-Match est particuli?rement instructive. Elle nous montre en effet que les principaux t?nors de l?UMP sont tous tir?s vers le bas par le climat n? des affaires en cours, qu?elles aient pour origine les juteux ??prix d?ami?? consentis ? l?UMP de Jean-Fran?ois Cop? par l?Agence Bygmalion, les peu rago?tantes ?coutes de Patrick Buisson ou les soup?ons de trafic d?influence visant l?ex-pr?sident de la R?publique. Tous tir?s vers le bas, sauf un?: Alain Jupp? qui, tandis que ses rivaux potentiels d?vissent nettement, enregistre une progression de 2 points, ? 62?% de bonnes opinions. Tous derri?re, et lui devant?!

 

Un homme d??tat sage et mod?r?

 

Dure semaine en effet pour la concurrence au sein de l?UMP?: avec une chute de 6 points (? 44?%), Nicolas Sarkozy paie le prix, non seulement de ses nombreuses casseroles judiciaires, mais sans doute ?galement de la confiance accord?e ? Patrick Buisson, plac? de mani?re irresponsable par l?ancien pr?sident au c?ur du pouvoir dans un r?le d??minence grise aux allures de gourou. Et cela malgr? un parcours sulfureux et un go?t immod?r? pour des pratiques barbouzardes d?j? observ?es lorsque Buisson ?tait directeur du journal d?extr?me-droite Minute. On reste pantois devant le manque de lucidit? de Nicolas Sarkozy. Comment un homme en charge de la 5e puissance ?conomique plan?taire a-t-il pu se laisser ? ce point manipuler?? Nul ne conna?t la r?ponse, mais ? l??vidence, la question occasionne des d?g?ts qui pourraient bien se r?v?ler irr?versibles.

 

Des d?g?ts d?autant moins r?versibles que les affaires judiciaires continuent de menacer l?ancien pr?sident, la derni?re en date, le grave soup?on de trafic d?influence en relation avec l?avocat Thierry Herzog, n??tant pas la moins grave, comme viennent de le confirmer les transcriptions d??coute r?v?l?es ce mercredi 19 mars par le site M?diapart. Et que dire de l??p?e de Damocl?s que les enregistrements de Buisson feront peser jusqu?en 2017 sur la t?te de Sarkozy?? ? tout moment pourra ?clater un scandale d??tat qui ruinerait d?finitivement ses chances,?mais aussi celles de l?UMP, pour peu que l?on soit proche de l??ch?ance pr?sidentielle. Un type de menace que connaissent bien les proches de Sarkozy, eux qui avaient, semble-t-il, eu connaissance des turpitudes de Dominique Strauss-Kahn au Carlton de Lille et comptaient bien, avec la complicit? d?amis du parquet, d?goupiller la grenade apr?s la probable d?signation de DSK comme champion du PS pour la pr?sidentielle de 2012. L?UMP peut-elle courir le risque de faire ? nouveau confiance ? Sarkozy dans un tel contexte?? Il appartiendra aux militants d?en juger le moment venu. ? eux de voir alors s?ils sont des adeptes de la roulette russe?!

 

Nicolas Sarkozy probablement hors-jeu, pas de chance pour les duettistes Jean-Fran?ois Cop? et Fran?ois Fillon?: eux aussi d?vissent de 6 points dans l?enqu?te Ifop pour?Paris-Match, le second limitant toutefois la chute avec un taux de bonnes opinions de 48 % tandis que le premier, avec 31?%, voit se profiler un d?saveu cinglant qui devrait lui valoir des lendemains qui d?chantent. Restent les quadras en embuscade, les Fran?ois Baroin, Xavier Bertrand, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire ou Laurent Wauquiez. Ceux-l? n?ont pas dit leur dernier mot, et?la tenue d?une ??primaire?? ? droite en 2016 ? un processus act? par les militants et?les cadres du parti?? pourrait ?tre favorable ? l?un d?eux.

 

Encore faudrait-il que l?un (ou l?une) de ces ambitieux personnages puisse sortir vainqueur de la confrontation ? Alain Jupp?. Pas simple. Tout ou presque plaide en effet pour le maire de Bordeaux. Oubli?e la faute strat?gique du 15 novembre 1995 qui, en amalgamant les dossiers explosifs des retraites et de la S?cu avec l?annonce concomitante d?un calamiteux contrat de plan SNCF a jet?, des semaines durant, des millions de personnes dans les rues. Oubli?e la non moins calamiteuse dissolution de l?Assembl?e Nationale en avril 1997 qui, toujours sur l?initiative d?Alain Jupp?, a permis ? la gauche de reprendre le pouvoir en contraignant Jacques Chirac ? une cohabitation avec Lionel Jospin. Tout cela est de l?histoire ancienne, et Jupp? s?est progressivement d?barrass? de l?image d?un personnage psychorigide ??droit dans ses bottes?? pour se glisser peu ? peu dans la peau d?un homme d??tat consid?r? comme sage et mod?r?, mais n?anmoins capable de d?termination et d?opini?tret?. Seul handicap, son ?ge?: n? en 1945, Alain Jupp? sera ?g? de 72 ans en 2017.

 

Gageons qu?apr?s la tentation inaboutie de Venise, la tentation de l??lys?e pourrait se r?v?ler un puissant moteur de l?ambition retrouv?e d?Alain Jupp?,?surtout s?il se confirme que Nicolas Sarkozy, englu? dans des affaires aux relents mafieux, est d?finitivement mis hors course.

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (7)

Le 20 juillet 1969, donc, les cosmonautes alunisssent.  A 21H37, heure française.  Les deux hommes ...