Accueil / T Y P E S / Chroniques / Tu seras un cyborg, mon fils !

Tu seras un cyborg, mon fils !

Un humain de type cyborg ? Pas mon fils sans doute, ni m?me mon petit-fils mais le fils du petit-fils de mon petit-fils ? Ah ! Il serait mi-chair, mi-m?tal ! Mais quoi, qui n’a pas un ami ou un voisin vivant avec un implant sous la poitrine ? Cette personne n’est pas encore un robot mais… « Ce n’est qu’un d?but, continuons le combat ». C’est le cri triomphant de quelques centaines de membres enthousiastes du « World Transhumanist Association ». Le WTA. Ils ont des publications, un congr?s annuel.

? travers l’Occident, plus nombreux aux USA, il y a donc de ces des gens -regroup?s en quelques associations- qui promeuvent la venue au plus t?t du robot humain, du cyborg. Ils disent qu’il est plus que temps de changer de cycle, qu’il et d?pass? l’homo sapiens, sapiens. Que l’on devrait dater chaque nouvelle ann?e de notre ?poque, non plus ? partir d’un chef religieux nomm? J?sus, mais de l’ann?e de naissance -les opinions varient- d’Einstein, de Newton ou de Darwin ? Ou bien cet « an un » serait l’ann?e de la d?couverte de l’ADN. Ou du premier n? in vitro ! Ou de « l’ann?e o? l’homme a pu cloner un animal ! » Faites votre choix.

Des scientifiques – pas des amateurs qui bricolent- parfois venus de Princeton ou du MIT, veulent encourager, stimuler l’av?nement de toutes les technologies de pointe. Ils applaudissent par exemple ? ces implants -nomm?s cochl?taires- pour faire entendre les sourds ! Ils se disent post-humanistes et guettent la venue prochaine de la mise au point de lunettes munies de micro-cam?ras avec puce, capteur, antenne pour que les aveugles voient !

Aux yeux de ces audacieux chercheurs -r?pandus en une douzaine de laboratoires- l’homme nouveau sera cyborg ou ne sera pas. Pour ces id?alistes -qui se disent des r?alistes press?s- c’est le cri du « Vive la manipulation des g?nes ! » Fini l’?re du religieux ! ? bas les r?sistants romantiques. Bienvenue l’?re de la raison. Des sciences. On parle ici d’un eug?nisme ? Qui n’aurait plus rien ? voir avec l’eug?nisme raciste -et s?lectif- des fascistes, du nazisme. Les am?liorations biologiques s’offriront ? tous, en peine d?mcaratie Le nouvel appel ? Cyborgs du monde entier, unissez-vous ! Le vieux marxisme ouvri?riste est mort et enterr? bien entendu. Ces h?rauts proclament : « Un nouveau monde est ? nos portes. » Ils invoquent de vieux mythes antiques sur la qu?te lancinante de l’immortalit?. Ils d?nichent un peu partout des propos transhumanistes autant chez un ancien savant comme Descartes qu’avec le moderne astrophysicien Stephen Hawking.

« Personne ne veut mourir », dit la chanson. Bien vrai, ?videmment. Alors ? Vive le cyborg ? nos portes ? Cependant des savants humanistes redoutent des d?rives graves et du d?rapage regrettable. Un savant comme Francis Fukuyama tient son pied sur le frein et fait enrager ces scientifiques que lui juge inconscients. « Danger, lance-t-il, c’est une chose de vouloir choisir le sexe de son enfant, c’en est une toute autre de vouloir le cloning de reproduction. Une technologie pas encore au point. M?me Le cloning dit g?niticoth?rapique, le recours aux cellules souches ne fait pas l’unanimit?. Nous le savons.

Le confiant post-humaniste r?torque : « La myopie ne fut-elle pas corrig?e merveilleusement par les lunettes ? Pourquoi ralentir, craindre le progr?s ? » Il y a les OGM montr?s comme le formidable secours de l’humanit? pauvre… ou condamn?s. C’est selon les tendances, selon ses exigences face ? l’?thique ? Baliverne disent-ils : « Il y aura, n’en doutez plus, pauvres conservateurs timor?s, le « HOG ». Oui, oui, l’homme modifi? g?n?tiquement. Utopie ? Non, place ? la nanorobotique. C’est l’avenir, affirment-ils en leurs rassemblements.

Selon ces chercheurs scientifiques d’avant-garde le nouvel humain peut d?j? songer ? vivre au del? d’un si?cle ! Croire ? une long?vit? assist?e ( !), tenez-vous bien, vivre « deux ou trois fois » en centenaire ». C’est pour 2050 !Plus optimistes, certains avancent : 2020, c’est demain ! L’homme implant? de toutes parts, survivra avec ses organes robotiques sophistiqu?es. Les r?ticents r?pondent : « Attention : d?licat de tripoter les g?nes. On le sait en 2008 : en voulant corriger le g?ne de l’an?mie on peut lib?rer la malaria. » Sacr? dilemme ! Un romancier comme Houellebecq (-Les particules ?l?mentaires, La d?rive d’une ?le, etc.- peut ben s’amuser mais il en va autrement si on va trop loin, trop vite, en ce domaine dit de la g?notypie !

En attendant l’immortalit?, il y a l’am?lioration des vieilles conditions de la vie humaine actuelle. Il y a des comprim?s ? explorer. Des pilules magiques. Oui, la dope ! Des transhumains souhaitent l’audace l? aussi. Des mol?cules nouvelles, vitamines encore in?dites, seraient un apport merveilleux. Fin des « puritaines » condamnations de certaines drogues, allons. L’homme, disent ces audacieux chercheurs, fait bien de s’aider, la chimie r?volutionnaire est l? pour collaborer efficacement ?… la survie, Il faut la d?velopper de toute urgence. S’emparer de cette pharmacie fantastique.

Ce n’est pas tout, pas assez, de chercher ? combattre la d?mence ou le diab?te, il faut combattre la mort. Il faut utiliser les psychotropes qui pourraient conserver la vie pus longtemps, pas seulement pour des performances aux Jeux Olympiques, pour r?sister ? la mort. Il est l? le grand but, le grand combat des posthumains : « tuer la mort ». Se d?barrasser de la mort. On saisit que tout le monde dresse l’oreille car qui accepte avec plaisir de mourir ?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

« L’homme invisible » a existé !

C’est un fait avéré, « L’homme invisible » a bel et bien existé. Ou du moins l’a-t-il ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Effectivement, après le départ de
    M. Néanderthal et l’avenir incertain de
    M. Homo Sapiens, on voit poindre M. Cyborg
    depuis maintenant un certain temps.

    Wow ! L’humain ne sera plus dépendant du cycle naturel tellement incertain. Il ne dépendra plus que sur le système bien plus évolué qu’il a lui-même inventé.

    On n’arrête pas le progrès !
    Aujourd’hui l’ « humain » a les moyens de son idéologie ; suprématie, assujettissement, exploitation de toute vie
    y compris la sienne.

    Quand je vois ça, ça me rend fier et ça m’encourage d’être un humain et non un
    cyborg.

    Déjà que les esclaves ne voient pas leurs « chaînes », ça wouête beau tantôt quand ils seront totalement améliorés/contrôlés technologiquement.

    Définitivement, les illusionistes/marionnettistes sont des
    « êtres » très habiles. Il y a déjà longtemps
    que ces maîtres ont réussi à faire croire à leurs serfs qu’ils sont libres. Maintenant « leurs » serfs libres accueillent cet avancement à bras ouverts.

    Ç’est presque drôle.

    Kinoo

  2. avatar

    Fascinant ! Tu sais métal ou pas, j’espère qu’ils seront heureux !

    Est-ce que tu as des liens à nous donner ? Je trouve cet univers intriguant !

  3. avatar

    Brr ! Exterminateurs de molécules vivantes.

    C’est un peu blade runner et terminator réuni. Cette réflexion est interressante, bon papier et merci.

  4. avatar

    Tout ça m’évoque ce que je ressens lorsque je vois des images d’animaux de laboratoires.

    Le coeur du problème, je pense, c’est qu’une
    grande partie de l’humanité a été domestiquée, et quasi ou peut-être totalement asservie depuis plusieurs générations.

    C’est donc très difficile dans de telles circonstances de discerner le vrai du faux.

    Le jeu « maître vs esclave », tant que l’on joue dedans, on « est » dedans.

    On accepte ou pas de jouer !

    Kinoo

  5. avatar

    Un chercheur britannique est à la pointe du progrès dans ce domaine. Lui aussi veut devenir un cyborg.
    Il a commencé par s’implanter une puce dans le bras pour animer à distance un bras éléctronique à l’aide de son propre système nerveux !!!
    Aujourd’hui il veut faire la même chose avec son cerveau…
    Dans cette perpective il implante des cellules cérébrales de rats de laboratoire dans des puces éléctroniques !

    Une émission de la télévision suisse romande l’a rencontré :
    http://www.nouvo.ch/133-1

    Inquiétant… et fascinant à la fois