Accueil / T Y P E S / Articles / Tsipras et Le Pen : beaucoup de bruit pour pas grand-chose

Tsipras et Le Pen : beaucoup de bruit pour pas grand-chose

Dimanche 17 juin a vu se baisser le rideau sur les rendez-vous ?lectoraux en Gr?ce et en France. En Gr?ce, on a vot? deux fois en un peu plus d?un mois. En France, les ?lections l?gislatives ont succ?d? aux ?lections pr?sidentielles.

Aujourd?hui, r?sultats en main, il est tout ? fait possible de soutenir que les deux stars m?diatiques des deux pays, Alexis Tsipras (pour le parti de gauche grec Syriza) et Marine Le Pen (pour le Front national), ont b?n?fici? d?une attention qui s?est r?v?l?e, ? l??preuve des faits, largement sup?rieure ? l?impact qu?ils ont eu tous les deux dans le choix du parlement de leur pays respectif.

Marine Le Pen, candidate-pr?sidente d?un parti fond? par son p?re, a obtenu un ?clatant r?sultat au premier tour des pr?sidentielles avec 17,9 % des votants. Un pourcentage important mais insuffisant pour esp?rer participer au second tour. Le choix de Le Pen de ne soutenir ni Hollande, ni Sarkozy au second tour l?a cantonn?e ? un r?le de relative marginalit?. Nicolas Sarkozy, en tentant de r?cup?rer l??lectorat su Front national, a perdu contre Fran?ois Hollande, dont la politique ne s?inspirera probablement pas du programme du parti d?extr?me-droite.

Son ??ni-ni?? lors du duel Sarkozy-Hollande pourrait avoir des cons?quences?:

 

  • sur le long terme?: si l?UMP, le parti au gouvernement de 2007 ? 2012, ne s?est pas trouv? un v?ritable leader apr?s le d?part pr?cipit? de Sarkozy, le champ laiss? libre dans l?opposition pourra ?tre occup? par Marine Le Pen, laquelle pourrait avoir ? en d?coudre avec Hollande dans cinq ans.

 

  • sur le court terme, la strat?gie d?ploy?e par le Front national ne lui a apport? aucun avantage en termes de repr?sentation parlementaire. Seuls deux d?put?s du parti d?extr?me-droite ont ?t? ?lus ? l?assembl?e. Un r?sultat ? comparer avec celui de l?UMP, qui a envoy? 194 d?put?s au Palais Bourbon (alors que ce parti n?a obtenu que 27 % des votes au premier tour de la pr?sidentielle? huit points ? peine de plus que le Front national).? Un paradoxe incroyable pour Le Pen, capable de convaincre quasiment un Fran?ais sur cinq de l??lire pr?sidente de la R?publique et contrainte de constater un mois et demi plus tard que sa ni?ce Marion, devenue plus jeune d?put?e de France, lui a vol? la vedette.

 

En Gr?ce, la bonne sant? ?lectorale de Syriza est ind?niable. Tsipras est pass? d?un tr?s bon r?sultat en mai (16,8 %) ? un score encore plus significatif en juin (26,9 %). Mais l? aussi, le compte n?y est pas au Parlement. Le premier parti de Gr?ce est Nouvelle-d?mocratie qui, avec 29,8 % soit ? peine 200.000 voix de plus que Syriza, a obtenu 58 d?put?s de plus que le parti de Tsipras, ce qui lui permet de gouverner avec le Pasok, pourtant en chute libre avec 12,2 % mais capable malgr? tout d??lire des d?put?s pour composer une majorit? avec Nouvelle d?mocratie.

Point particulier du mode d??lection au Parlement hell?nique?: 50 si?ges sont attribu?s au parti ayant obtenu le plus de voix, et les 250 si?ges restants sont r?partis ? la repr?sentation proportionnelle entre tous les partis ayant obtenu au moins 3?% des suffrages exprim?s.

Ces?analyses n?entendent d?aucune fa?on redimensionner les r?sultats obtenus par les uns et les autres. Mais elles mettent en avant une impitoyable r?alit??: les quelque 20 % obtenus par Marine Le Pen ne lui ont pas permis de s?asseoir sur les bancs de l?assembl?e nationale. Quant ? Alexis Tsipras, les 27 % obtenus dimanche dernier ne lui ont pas suffi pour faire ?lire un nombre de d?put?s suffisant pour le rendre incontournable et influer sur l?agenda ?conomique de son pays.

Ces deux exemples nous enseignent qu?on ne peut interpr?ter la politique et les ?lections sans un ?l?ment d?analyse souvent sous-?valu? par la majeure partie des ?lecteurs?: la loi ?lectorale, la r?gle ??d?mocratique??.

 

Capitaine Martin?

http://www.resistance-politique.fr/article-tsipras-et-le-pen-beaucoup-de-bruit-pour-pas-grand-chose-107272541.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Alain Peyrefitte, De Gaulle et les communistes

« Le Général et Georges Pompidou m’ont inculqué la religion du secret, comme ils l’ont inculquée ...