Accueil / T Y P E S / Articles / Trois raisons de ne pas croire

Trois raisons de ne pas croire

Par?Andr? Comte-Sponville ??Mais enfin, me demande un intervenant, lors d?un d?bat,?vous qui ?tes si proche de la tradition chr?tienne, si manifestement marqu? par les ?vangiles, pourquoi ne croyez-vous pas en Dieu???? Mes raisons sont innombrables?; mais trois, ce jour-l?, m?ont paru suffisantes. ? Vermeer_de_Delft_La_Liseuse-02a18 La premi?re, la plus banale, la plus forte, c?est l?immensit? du mal. Trop d?horreurs, trop de souffrances, trop d?atrocit?s sans nombre. La faute des hommes?? Souvent, oui, mais point toujours. La nature est sans piti?. Le monde est sans piti?. Comment imaginer qu?un Dieu ait voulu les tremblements de terre, les maladies, la souffrance des enfants, la d?cr?pitude des vieillards?? Ou Dieu n?est pas bon, ou il n?est pas tout puissant. Mais s?il manque de puissance ou de bont?, il est donc imparfait?: est-ce encore un Dieu?? Ma deuxi?me raison, ce serait plut?t les hommes eux-m?mes, tels qu?ils sont, et plut?t d?risoires que m?chants. Je me connais trop, et je m?estime trop peu, pour me figurer qu?un Dieu ait pu me cr?er. Faut-il une si grande cause, pour un si petit effet?? Tant de grandeur, pour tant de m?diocrit??? On dira que de cette m?diocrit?, c?est moi qui suis responsable, que c?est donc ? moi qu?il faut m?en prendre, point ? Dieu. Peut-?tre. Mais qui m?a fait ce que je suis?? Et les autres valent-ils tellement mieux?? Je ne suis pas humble au point de le croire, ni ne vois, ?tant ce que je suis, comment j?aurais pu faire beaucoup mieux que ce que j?ai fait. J?essaie d??tre un homme convenable, et assur?ment je ne suis pas le pire. Mais un homme convenable, que c?est peu, que c?est vain, que c?est pi?tre?! Comment imaginer qu?un Dieu ait voulu?cela?? La troisi?me raison, quand je l??nonce, surprend parfois davantage. Ce qui m?emp?che de croire en Dieu, c?est que je pr?f?rerais qu?il existe. Qui non?? Qui n?aimerait mieux qu?un Dieu tout puissant r?gle le cours des choses, r?compense les bons, soutienne les faibles, punisse peut-?tre les m?chants?? Qui n?aimerait ?tre aim??? Qui ne voudrait que l?amour, comme dit le Cantique des cantiques, soit aussi fort que la mort, voire plus fort qu?elle?? Qui ne souhaiterait le triomphe ultime de la paix, de la justice, de la vie, de l?amour?? Et comment, sans un Dieu?? La religion correspond exactement ? nos d?sirs, il y a tout lieu de penser qu?elle a ?t? invent?e pour cela, pour nous rassurer, pour nous consoler, pour nous satisfaire au moins par anticipation. C?est la d?finition de l?illusion?: ??une croyance d?riv?e des d?sirs humains??, disait Freud, ce qui me parait comme ? lui correspondre merveilleusement ? la religion. ?tre dans l?illusion, c?est prendre ses d?sirs pour la r?alit?. Or rien, par d?finition, n?est plus?d?sirable?que Dieu. Rien, donc, n?est davantage suspect d?illusion que la foi en son existence?? Que je d?sire Dieu, comme tout le monde, est ainsi une raison suppl?mentaire de n?y pas croire. Dieu est trop beau pour ?tre vrai?! Bref, j?ai trois raisons de ne pas croire en Dieu, et ce sont trois vertus?: la compassion, l?humilit?, la lucidit?. Non, certes, que j?en fasse toujours preuve, dans la vie quotidienne, ni que toute foi soit fautive. Mais c?est assez, pour un ath?e, que de pouvoir l??tre pour de bonnes raisons. Andr? Comte-Sponville (Extrait de « Le go?t de vivre, et cent autres propos » aux ?ditions Albin Michel (Illustration?: La Liseuse de Vermeer)

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Douze heures chrono

Le monde court à sa perte et nous savons désormais que le temps nous est ...