Accueil / T Y P E S / Billets / Touches pas ? ma retraite!
Par lutopium – Il me semble que la tr?s grande majorit? des qu?b?cois esp?rent prendre leur retraite vers l’?ge de 65 ans afin de profiter de quelques ann?es de repos et investir leur temps comme bon leur semble. Je n’ai jamais entendu quiconque proposer que ce concept soit aboli et qu’on soit forc? de [...]

Touches pas ? ma retraite!

Par lutopium ? Il me semble que la tr?s grande majorit? des qu?b?cois esp?rent prendre leur retraite vers l??ge de 65 ans afin de profiter de quelques ann?es de repos et investir leur temps comme bon leur semble. Je n?ai jamais entendu quiconque proposer que ce concept soit aboli et qu?on soit forc? de travailler jusqu?? la fin de nos jours. ?videmment, les autonomistes et les libertariens nous diront que les gouvernements n?ont rien ? voir avec un tel syst?me, que les gens peuvent se d?brouiller tout seuls et avoir une confiance in?branlable envers nos financiers modernes pour leur assurer un revenu ??d?cent?? ? la retraite? mais on voit ce que ?a donne lorsqu?un gouvernement lib?ral exige que l?instance qui est responsable de prot?ger les avoirs de sa population se tourne vers un mod?le sp?culatif o? l?erreur est banalis?e et les r?sultats ? la merci des lois naturelles du march?.

Administr? par la R?gie des Rentes, le syst?me qu?b?cois est ce qui se rapproche le plus d?un revenu de citoyennet?. M?me s?il ne parvient pas ? combler les besoins essentiels et enrayer la pauvret?, le r?gime qu?b?cois, par exemple, permet aux citoyens qui ont gagn? un salaire moyen (environ $30,000 aujourd?hui) tout au long de leur vie active de toucher une rente annuelle d?environ $18,000. Ce montant inclut le programme canadien de la s?curit? de la vieillesse et le suppl?ment de revenu garanti. Id?alement, la rente annuelle devrait ?tre sup?rieure au seuil de la pauvret? mais le concept demeure une mesure essentielle.

?videmment, les plus fortun?s d?entre nous toucheront des revenus en provenance de placements priv?s et d?autres auront acc?s ? un fonds de pension reli? ? leur emploi. Cependant, on le voit depuis quelques mois, la sp?culation boursi?re, le manque de rigueur et la d?responsabilisation des entreprises face aux caisses de retraite n?est pas tr?s rassurant pour les travailleurs qui aspirent ? une vie ??d?cente?? lorsque le temps aura enfin sonn?. Si on se fie au chroniqueur Claude Chiasson du Devoir, cette d?cence se chiffre ? $60,000 par ann?e et l?on doit avoir accumul? une fortune de plus de $300,000 pour y acc?der.

Nos aristocrates qu?b?cois n?h?sitent pas ? se voter des fonds de retraite douillets afin d?assurer leur capacit? ? conserver leur mode de vie luxueux tout en prot?geant leur h?ritage familial. Certains d?entre eux ont accumul? diff?rentes sources de revenus en passant par la vie publique (hauts fonctionnaires, d?put?s, ministres) et par l?entreprise priv?e. Il est fort probable que le nouveau pr?sident de la Caisse de d?p?t du Qu?bec ait droit ? des ch?ques du Gouvernement du Canada, du Canadien National et de Bell Canada. Pas surprenant que M. Sabia se soit enduit de noblesse en refusant la pension annuelle de $235,000 de son nouvel employeur?

Le Gouvernement du Qu?bec et la Caisse de d?p?t ont la responsabilit? de s?curiser la caisse de retraite des qu?b?cois et de permettre ? tous les citoyens de recevoir une rente qui leur permettra de subvenir ? leurs besoins essentiels. La nonchalance de certains pourraient forcer l??tat ? repousser l??ge de la retraite ? 67 ans. Les qu?b?cois n?ont pas seulement perdu 40 milliards, ils ont perdu deux ans de repos. Pendant ce temps, nos aristocrates versent une petite larme et jouent au golf. Dans leur club priv??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXXVIII) : Belize, le maillon faible, retour historique

Des pistes et des pilotes de la CIA (Abbott), un système de blanchiment mis en ...