Accueil / A C T U A L I T É / Todd – La société française est sous la coupe des vieux et des banques

Todd – La société française est sous la coupe des vieux et des banques

Emmanuel Todd était l’invité de François Ruffin et de Fakir pour discuter de Nuit-Debout. Si vous connaissez Fakir, alors vous savez que c’est un « Journal fâché avec tout le monde. Ou presque ». Qui se présente comme indépendant, alternatif, et « entièrement rédigé et illustré par des bénévoles »

Todd, qui considère qu’avec l’élan de solidarité pour Charlie après les attentats on avait assisté « à un pourrissement par le bas de la société. » Todd qui récemment disait que « la France n’est plus dans l’histoire ». Enfin Todd qui semble détester le monde entier, et par dessus tout les socialistes, va-t-il accorder ses faveurs au mouvement Nuit-Debout ; la réponse est clairement oui !

Que les médias s’intéressent à « cette petite chose » qui papotent la nuit sur la Place de la République, est pour Todd la preuve que les journalistes « pas toujours bêtes » « sentent le grand vide », « il ne s’agit pas seulement de remplir des pages, de vendre du papier ». Pourtant combien d’articles de presse prédisent déjà la mort lente d’un mouvement qui court dans tous les sens comme un poulet sans tête… Et sans cerveau selon un ancien président qui rêve de le redevenir.

 

Ah si seulement Nuit-Debout n’était que le début, « une étape dans la maturation des esprits » des jeunes, qui jamais plus ne « voteront PS ». Mais Todd qui rêve de « la mise à mort du PS » le sait ; les jeunes qui s’expriment dans l’isoloir votent déjà majoritairement pour le FN. Mais plus souvent encore s’abstiennent. Finalement pour Todd, grâce à la politique menée par Hollande, il existe un « boulevard à gauche » pour « se débarrasser du parti socialiste »

arton994

Une réunion de bobos

Les bobos qui ne serait qu’une minorité selon Fakir, mais pas d’après Todd qui estime que « Les jeunes diplômés du supérieur, c’est désormais 40 % d’une tranche d’âge. Ce n’est plus une minorité privilégiée, c’est la masse. Il y a donc un énorme potentiel d’extension du bobo ». Et puis il y a l’autre jeunesse, les jeunes de « milieu populaires », et pour tous la baisse du niveau de vie et la précarité comme vision d’avenir.

« Je milite pour la mise à mort de ma génération » (Todd)

C’est bien sûr du second degré, n’empêche que d’après l’intellectuel, « La société française est sous la coupe des vieux et des banques. Non seulement pour les richesses, mais pour le pouvoir surtout : le suffrage universel devient un mode d’oppression des jeunes par les vieux, qui décident d’un avenir qu’ils n’auront pas à habiter. Je milite pour la mise à mort de ma génération ».

Les vieux seraient-ils tous des retraités aisés qui votent pour que rien ne change jamais ; certainement pas. Todd est d’ailleurs suffisamment intelligent pour ne pas tomber dans le piège de la caricature grossière. Sinon les vieux pauvres pourraient lui répondre, qu’un jour les jeunes de Nuit-Debout seront des vieux et peut-être même des banquiers.

Donc, si « l’idée d’un territoire libéré, à la fois des vieux et des banques » ne déplait pas à Todd, c’est aussi pour cette raison « que l’éviction de Finkielkraut » de la place de la République par une minorité d’excité était pour lui une « bonne nouvelle ». « Jusqu’ici, je trouvais les jeunes trop gentils, au vu de la domination qu’ils subissaient. » dit-il. D’ailleurs, d’après d’autres sources et après un « Crachat de Michel Onfray » Finkielkraut serait resté quand même une heure sur la place avant de devoir la quitter.

Et Todd de conclure son entretien avec Fakir par – Et moi qui suis plutôt modéré, keynésien, pour un capitalisme apprivoisé, je me souviens de la leçon de Lénine : « Pas de révolution sans organisation » !

 

Image:  http://tempsreel.nouvelobs.com/

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

L’autre conséquence majeure du coronavirus !

Le Covid-19 a précipité une ruée vers le cash, à tout le moins dès que ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Tu ne me connais meme pas, tu refuses le debat, mais tu es dans les attaques personnelles en parlant de mes anxietes, desirs et nevroses. Effectivement ca sert a rien de discuter avec toi. Tu refuses le debat et tu fais des attaques personnelles pour avoir raison. Tu penses me connaitre alors que tu ne sais rien de moi et que tu n as surement jamais lu un seul de mes textes sur centpapiers.