Accueil / T Y P E S / Articles / The Arcade Fire – Neon Bible

The Arcade Fire – Neon Bible

Ce qu’il ?tait bienvenu ce deuxi?me album. Bienvenu parce que attendu, parce que n?cessaire, parce qu’une autre ?tape sur un chemin que nous avions tr?s envie de poursuivre.

Neon Bible, sans ?tre l’?clair frappant la for?t que fut Funeral, est le tremblement de terre qui fait gronder le centre de notre terre. Un grondement profond, qui r?veille, qui nous rappelle toute la force que ce groupe homog?ne est capable de g?n?rer.

Si des moments forts, que certains peuvent caricaturer de n?o romantisme superflu, comme Intervention et Windowsill viennent nous chercher l’?piderme, des petits morceaux aux avants inoffensifs arrivent ? nous percer le cœur tendrement d’une intimit? presque ind?cente (Neon Bible par exemple).

Bref, Neon Bible traverse le temps, et le traversera longtemps, comme l’a fait son pr?d?cesseur avec cette fois-ci, comme note finale, un ar?me plus fini, plus m?r et plus achev?.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (2)

Des hommes sont allés sur la Lune et depuis on a tout oublié, en pensant ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Plus je l’écoutes, plus je l’aime. J’espère que leur spectacle va être aussi bon que le dernier.

    C’est vrai que les morceaux sont diversifiées, d’un rythme plus entraînant (ex : Black Mirror) à un rythme très doux et monotone (ex : My Body is a Cage)

  2. avatar

    À voir : Arcade Fire à emporter, sur la Blogothèque (via p45)

  3. avatar

    Pour la seconde fois en quelques minutes, même avis que vous M. Wauthier, Neon Bible est très fort.

    Funeral s’avalait comme une friandise, un véritable 1er album avec des titres cultes en quelques secondes d’écoute (Neighborhood 2 me dresse les poils à chaque fois), cet accordéon et ces quelques mots de français sont proche d’une forêt au matin entre 2 continents (désolé pour cette prose ridicule mais peu importe).

    Avec Neon Bible, tout est plus compliqué, plus profond j’ai l’impression, un ami me disait ne pas vouloir se décider avant plusieurs mois, je suis pareil, certain malgré tout de la richesse de cet album, c’est différent, compliqué peut-être comme un bon vin… Mais il y a No Cars Go pour les pressés, là, aucun doute possible, vivement la scène…

    A suivre…

    Majordome