Accueil / T Y P E S / Chroniques / La tête perdue de Lénine

La tête perdue de Lénine

En réalité la tête de la statue de Lénine en granite rouge ukrainien d’un poids de 3,5 tonnes n’a jamais été véritablement perdue. Mais enterrée dans les environs de Berlin. Mais l’Histoire, même invisible, ne peut s’effacer.

Lenine

 

Inauguration en 1970 sur la « Place Lénine » de la statue du leader marxiste

Après la chute du Mur, l’oeuvre du sculpteur Russe Nikolai Tomski, une statue haute de 19 mètres installée sur un piedestal de 26 mètres, avait été découpée et enterrée dans la forêt de Köpenick au sud-ouest de Berlin avec 128 autres morceaux du monument. Comme toujours après une révolution ou un changement radical de régime politique, la stratégie de l’effacement du passé se met en marche. La fin de l’URSS et du communisme en RDA déclencha donc logiquement une chasse aux symboles dans Berlin-Est, où de nombreux noms de rues et places furent remplacés par d’autres. Sans oublier les destructions de statues et emblèmes de l’Union soviétique.

Aujourd’hui l’ex « Place Lénine » s’appelle « Place des Nations-Unies »

Petit retour en arrière avec ci-dessous cette vidéo de l’Ina.fr, où vous pourrez constater que le démontage du monument n’était pas apprécié par tous les Berlinois.

http://player.ina.fr/player/embed/CAB91057516/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/560/315/1/148db8

Le monument qui avait été inauguré par le dirigeant est-allemand Walter Ulbricht devant 200 000 personnes pour le centenaire de la naissance de Lénine, avait été démantelé en 1991. Il pourrait donc connaître une seconde vie. Enfin seulement sa tête qui devrait traverser Berlin d’Est en Ouest sur camion pour rejoindre l’exposition « Dévoilé. Berlin et ses monuments » organisée dans la Citadelle de Spandau.

lenine1

 

C’est Gregor Gysi, ex-chef de file de Die Linke et chef du groupe du parti au Bundestag, qui avait insisté pour que la fameuse tête soit exhumée pour l’exposition. Mais vous savez ce que sont les idéologies politiques. Il suffit d’un rien pour déclencher querelles et polémiques. Surtout depuis le début de la nouvelle guerre froide entre Occidentaux et Russes.

« La  capitale allemande a tout fait pour oublier ce maudit monument », et la ville de Berlin avait d’abord prétendu qu’elle ne savait plus exactement où se trouvaient les restes du malheureux Lénine. Puis ensuite, que le coût des fouilles pour retrouver l’égaré et sa restauration, serait trop élevé. 

Quant à Gregor Gysi, son argument massue pour justifier la présence de la tête de Lénine, était le suivant – «  l’Union Soviétique fait partie des puissances victorieuses de la guerre déclenchée par l’Allemagne nazie et qu’ à ce titre la tête de Lénine mérite bien de figurer parmi les objets exposés. Il appartiendra aux visiteurs de se faire une opinion et de réfléchir à la question. »

Finalement le Sénat de Berlin donnera son accord pour que la tête de Lénine soit exposée.

Pour terminer et si ce sujet vous intéresse, lisez ce document qui dans sa conclusion dit ceci….

C’est sans doute que cette RDA qui était si grise, si lépreuse, si totalement dénuée de
charme, ce socialisme dévoyé avec sa Stasi omniprésente, ce régime incapable de penser l’état de droit, si éloigné des besoins de son peuple, si dénué d’écoute, que ce Berlin qui en était le symbole, était intolérable aux yeux de la RFA, et que tout devait disparaître avant même que puisse renaître dans un avenir lointain, une autre forme du « principe espérance ».

 

lenine3

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Coke en Stock (CCLXIII) : Jet de brousse et détour par l’Argentine

Les narco-trafiquants on fêté l’arrivée de l’année 2020 à leur façon, en envoyant leurs plus ...