Accueil / T Y P E S / Chroniques / Syrie : le suicide moral des socialistes fran?ais selon Chokri Ben Fradj

Syrie : le suicide moral des socialistes fran?ais selon Chokri Ben Fradj

?yeti4 - CP

 

LE YETI :

Analyse impitoyable du comportement des socialistes fran?ais dans l?affaire syrienne par l?historien tunisien Chokri Ben Fradj sur le site Les-Crises.fr. Enfin ?socialistes?, c?est vite dit, ?crit-il en substance, puisque les h?ritiers de Jaur?s ont depuis longtemps troqu? ce terme par ??un sentimentalisme moralisateur et b?at?? et un alignement total sur les th?ses du camp n?olib?ral.

Constat certes flagrant depuis bien longtemps, mais que vient renforcer une attitude belliqueuse disproportionn?e dans le drame syrien. La France, dit Ben Fradj, qui devrait se rappeler qu?elle exer?a longtemps un mandat colonialiste sanglant sur le pays qu?elle pr?tend aujourd?hui sauver, a une vision ?troite de la Syrie actuelle.

Un r?gime certes dur, non d?mocratique, mais pas plus sinon moins que certains autres pays de la r?gion (Qatar, Arabie saoudite), avec des avanc?es non n?gligeables tant au niveau ?conomique (autosuffisance alimentaire) que social (niveau d??ducation, sant?, statut des femmes), sans m?me oublier le domaine des libert?s religieuses garanties par l??tat.

Lorsqu?en mars 2011 ?clata le mouvement de contestation populaire syrien, le gouvernement fran?ais d?alors, soutenu par les dirigeants PS, aurait mieux fait d?offrir sans attendre sa m?diation entre les parties, chose, pr?tend Ben Fradj, que Bachar el-Assad aurait probablement accept? alors.

Les outrances ??honteuses?? du ministre Fabius

Mais dans la lign?e de Nicolas Sarkozy, Fran?ois Hollande, ??tr?s mal conseill? par Laurent Fabius??, fit le choix du pire :

??Il privil?gia, en effet, la voie consistant ? attiser le conflit en jetant d?lib?r?ment et syst?matiquement, de l?huile sur le feu d?un brasier qu?il fera, depuis, tout pour entretenir comme si la Syrie et son peuple ?taient, ? ses yeux, un terrain d?exp?rimentation au profit d?un projet inavouable ? savoir, et plus particuli?rement, la tentative d??limination du dernier r?gime arabe r?ellement hostile ? Isra?l.??

R?sultat de ce choix irresponsable, le r?gime fran?ais favorisa l??mergence parmi les forces rebelles de ses mouvances islamistes les plus extr?mistes, ??notamment le courant repr?sent? par la branche syrienne des fr?res musulmans??, dont les exactions meurtri?res et la sauvagerie ne sont h?las plus ? prouver.

Pire encore, avec la participation active d?une cour m?diatique au sommet de la servilit?, le gouvernement fran?ais en rajouta en diabolisant syst?matiquement le pr?sident syrien, allant m?me jusqu?? l?outrance la plus ??honteuse?? qui soit, selon Ben Fradj, par la voix de son ministre Fabius d?clarant Bachar el-Assad? ??indigne d??tre sur terre??.

Le boycott troublant des composantes progressistes syriennes

? ces d?rapages surprenants de la part d?un responsable politique, est venue se rajouter la potion am?re du ridicule et de l?incons?quence. Comme ce soutien officiel en novembre 2012 ? ??un fantomatique gouvernement syrien en exil qui ne vit jamais le jour?? et dont la plupart des membres, comme son chef ?ph?m?re Ismail Hitto, ne vivaient m?me pas en Syrie et travaillaient jusqu?alors au sein des multinationales am?ricaines.

??Ce faisant (et ceci est lourd de signification et de cons?quences), les dirigeants fran?ais furent amen?s ? boycotter radicalement (non pas par ignorance, mais en toute connaissance de cause) les composantes progressistes, la?ques et lib?rales, pourtant pr?sentes en France depuis longtemps autant qu?en Syrie.??

La conclusion de Chokri Ben Fradj devant ce naufrage de la raison, de l?intelligence et de la morale r?unies est sans appel pour nos ?socialistes?. Elle h?site entre l?accablement devant la b?tise, l?indignation face ? l?ignorance feinte, la col?re devant l?indignit? et l?int?ressement g?ostrat?gique si mal dissimul?, ayant de plus en plus ? voir avec un ??gangst?risme international??.

??Il est, ? vrai dire, bien difficile, de trouver pareil exemple d?acharnement et pareille pers?v?rance sur le terrain des errements et des d?rives invraisemblables dans l?histoire de la politique ?trang?re et de la diplomatie fran?aises, depuis la fin du second conflit mondial. C?est, tout simplement consternant et totalement insens?.??

Et Chrokri Ben Fradj se terminer par cette alarme mena?ante ?:

??Les ma?tres autoproclam?s du monde?doivent, pourtant, faire attention?: ? force de tirer sur la corde, celle-ci risque bien de se rompre et, alors, tout, absolument tout, deviendra possible.??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Sans étiquette… pour mieux blanchir le bilan

Mais que se passe-t-il dans le petit monde de ceux qui retournent leur veste ? Soudainement, ...