Accueil / A C T U A L I T É / Syrie : La Bataille d?Alep strat?giquement diff?rente de celle de Damas, mais significativement identique !

Syrie : La Bataille d?Alep strat?giquement diff?rente de celle de Damas, mais significativement identique !

D?sormais, il est certain que la bataille d?Alep ne se conclura pas en faveur de ??l?Axe agresseur de la Syrie?? et ce, en d?pit de tous les moyens r?unis, de toutes les ?nergies mobilis?es, et de tous les objectifs invoqu?s? Mais avant de passer en revue les principales raisons qui ont conduit ? cette certitude, nous nous devons de rappeler l?extraordinaire violence de l?attaque men?e contre ce pays?!

En termes de moyens,??nous savons que le ??Haut commandement des agresseurs?? a mobilis? plus de 12?000 combattants arm?s de diverses nationalit?s?: des syriens certes, mais aussi des arabes musulmans venus de tous les horizons?! Nous savons aussi qu?il leur a allou? ses ??Experts de l?OTAN?? charg?s d?exercer leurs talents dans deux domaines ? la fois?: celui de la??supervision directe des insurg?s en tant que conseillers pour leurs op?rations terroristes ? l?int?rieur des fronti?res syriennes, et celui de la centralisation de l?ensemble des plans d?attaque au niveau d?une ??Salle des op?rations?? situ?e non loin de la fronti?re syrienne, ? Adana en Turquie, pour contr?ler??le cours des ?v?nements et, le moment venu, exploiter le succ?s ou parer ? l??chec?! De plus, ces ??forces attaquantes?? ont ?t? dot?es d?armes, de munitions, et de mat?riels ultrasophistiqu?s pour ?lever leur moral et leur niveau de combat, parall?lement ? une intense guerre psychologique cens?e atteindre le peuple syrien, son arm?e, et son gouvernement.

 

Le plan d?attaque d?Alep a ?t? minutieusement planifi? et ses concepteurs ?taient persuad?s de son in?vitable succ?s? en deux temps?! En effet, ils esp?raient qu?une fois que les attaquants auraient atteint le c?ur de la ville, ils pourraient se r?pandre dans tous les quartiers et prendre d?assaut les b?timents officiels dans un d?lai de 5 jours maximum. Pour cela, ils ont cru pouvoir compter sur les facteurs suivants?:

 

1.?La proximit? d?Alep de la fronti?re turque ainsi que la pr?sence d?un tr?s grand nombre de combattants d?p?ch?s dans sa proche campagne?; cens?es assurer des voies d’approvisionnement ind?finiment ouvertes pour nourrir la bataille en combattants, armes, ?quipements?

 

2.?La non disponibilit? de l?Arm?e syrienne occup?e ailleurs, notamment autour de la bataille de Damas ainsi qu?autour des s?quelles de celles de Homs et de Darra,? et qui ne serait donc pas en mesure de recruter en 5 jours seulement les forces arm?es n?cessaires ? une contre offensive efficace pour prot?ger Alep contre ? l?Arm?e Libre du Terrorisme US ? forte de ses milliers de mercenaires ?gar?s ou criminels?; pari tenu par le???Haut commandement des agresseurs?? qui avait constat? que les unit?s de combat syriennes destin?es ? prot?ger le territoire syrien contre une agression isra?lienne n?avaient pas boug? malgr? toutes les pressions exerc?es contre l??tat syrien, qui a effectivement refus? de tomber dans le pi?ge.

 

3.?La volont? de vengeance et la peur de l?avenir des insurg?s qui les pousseraient ? un combat ? mort, ? vaincre ou mourir?; un ?tat d?esprit qui a vite gagn? l?ensemble de tous ces combattants sur le terrain, de leurs donneurs d?ordre, et d?autres plus hauts plac?s encore?!

 

Mais des diff?rences entre la Bataille de Damas et la Bataille d?Alep existent, et expliquent pourquoi l?agresseur a pu ?chapper ? la force de l??tat dans le second cas, contrairement au premier. En effet, ? Damas?:

 

1.?Les forces militaires ?taient sur place et ont pu rem?dier ? la situation dans un bref d?lai? Les prises de d?cision et la r?ponse ? l?attaque ont ?t? rapides au point qu?elles ont choqu? et carr?ment d?moralis? les combattants arm?s.

 

2.?Les op?rations de d?fense se sont d?roul?es dans une ambiance de rejet psychologique et moral de l?attentat terroriste qui a co?t? la vie ? quatre dirigeants de la cellule syrienne de gestion de crise.

 

3. La g?ographie des quartiers cibl?s n?a pas permis aux terroristes de tirer parti des techniques de gu?rilla urbaine?; ce qui a fait que l?arm?e a pu user de sa force militaire sans trop de risques et surtout sans faire subir de trop graves dommages aux civils innocents.??Ceci explique pourquoi, ? Alep, les gangs arm?s ont commenc? par se rassembler dans les vieux quartiers historiques, dens?ment peupl?s,??et y ont pris les citoyens comme boucliers humains? C??tait l? le meilleur moyen pour paralyser l??tat et l?emp?cher d?appliquer les techniques mises en ?uvre ? Damas?

 

Mais en d?pit de la consid?rable mobilisation des agresseurs, et malgr? toutes les le?ons et b?n?fices qu?ils ont tir?s de la Bataille de Damas, il semble que les r?sultats de la Bataille d’Alep soient d?sormais r?gl?s ? l?avantage de l’Etat Syrien?; ce qui ne nous dispense pas d?en consid?rer deux ?l?ments non n?gligeables?: la dur?e et le co?t. En termes de dur?e, il est certain que l’?tat ne tombera pas dans le pi?ge du ??feu d?vastateur?? et n?appliquera pas une telle strat?gie, certes rapide, mais qui provoquerait de lourdes pertes humaines et financi?res. Il a plut?t recours ? une ??strat?gie de?confinement et de grignotage progressif ? des cellules terroristes, les unes apr?s les autres, en cherchant ? ne pas affecter les citoyens assi?g?s par le feu des terroristes. Quant au co?t de la bataille, il ne peut ?tre ignor?, ni en nombre de soldats et de civils susceptibles de tomber encore, ni en pertes financi?res dans un tel environnement o? le cycle ?conomique est n?cessairement perturb?.

 

Cependant, comme nous l’avons dit, les r?sultats de la Bataille d’Alep sont d?sormais en faveur de l’Etat Syrien. Ceci sur la base d?observations faites sur le terrain et??sur de nouveaux ?l?ments sp?cifiques que nous pouvons r?sumer comme suit?:
1.?L?efficacit? des forces stationn?es dans Alep, et ses environs, ? absorber le premier temps de l?attaque et ? confiner les attaquants dans un espace ne d?passant un sixi?me de la surface totale [5 districts sur 29], avant l?arriv?e des renforts n?cessaires pour la bataille d?cisive.

 

2.?La capacit? des autorit?s syriennes ? mobiliser et ? renforcer les forces stationn?es ? Alep par des unit?s de combat suffisamment souples pour appliquer??la ??strat?gie de grignotage progressif??, associ?es ? des unit?s de d?fense contre le tir nourri des agresseurs.

 

3.?La participation des habitants, sous une forme ou une autre, ? l’op?ration d?fensive de la ville?; ce qui a bien d?montr? que l?attaquant ?tait le v?ritable agresseur??venu pour occuper la r?gion? et l?? la r?action de la population a ?t? fabuleuse, privant ? jamais les terroristes de l?environnement accueillant tant esp?r?, malgr? toutes les s?ductions et intimidations qui les ont pr?c?d?s.??Bien s?r, nous n?ignorons pas l’existence de groupes qui ont collabor? avec ces soi-disant insurg?s arm?s, mais leur impact est rest? limit? en nombre, en force et en efficacit?.

 

4.?Le d?s?quilibre manifeste entre les forces terroristes attaquantes, et les forces militaires d?fensives?; un constat qui a conduit les dirigeants de l?axe d?agression ? craindre puis ? pr?venir d’un???massacre?? qui pourrait an?antir leurs attaquants dans un combat in?gal avec les forces de l’ordre d?cid?es, co?te que co?te, ? les refouler hors d?Alep?!

 

Tels sont les faits qui ont marqu? la Bataille d?Alep et ses cons?quences. Tout autant que leurs donneurs d?ordre, les terroristes sont donc d?sormais parfaitement conscients de leur incapacit? ? occuper Alep et ? y installer leur pouvoir. C?est pourquoi ils ont adopt? une nouvelle approche, celle qui leur ferait gagner du temps et surtout leur ?viterait un effondrement trop rapide?; alors qu?il est ?vident que le gouvernement syrien a la capacit? suffisante et la ferme volont? de purger la ville du terrorisme? Ce n?est qu?une question de temps???L?adoption de strat?gies diff?rentes pour Damas et Alep t?moigne du professionnalisme et des pr?cautions adopt?es par les autorit?s syriennes pour lesquelles vitesse n’est pas pr?cipitation, et patience n?est pas n?gligence?!

 

Dr?Amin Hoteit

03/08/2012

 

Article original?: Al-binaa

????? ???: ?????? ???? ??????? ??? ????? ?????? ?? ?????

http://www.albinaa.com/index.php?option=com_content&view=article&id=66317:2012-08-02-22-05-31&catid=76:2012-02-28-11-15-22&Itemid=121

Article traduit de l?arabe par Mouna Alno-Nakhal pour?Mondialisation.ca

Articles de Amin Hoteit publi?s par Mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron va-t-il battre en retraite ?

  La manif du 5 décembre, au-delà des guerres de chiffre, a laissé des traces ...