Accueil / T Y P E S / Articles / Surveillons Google

Surveillons Google


L’entreprise Google a l’air bien gentille comme ?a, mais son installation dans toutes les sph?res de la vaste autoroute de l’information laisse pr?sager quelques probl?mes de protection de la vie priv?e.

Depuis quelques mois, Google a mis en ligne le service de courriel Gmail, le service de localisation g?ographique Google Maps, et voil? maintenant le service d’enregistrement de l’historique de vos recherches, Google My search history. Existe aussi les Google groups, le Google Desktop search, Google Local, Google Video, les publicit?s de Google Adsense et le Google Scholar. C’est ? partir de Google que 75% des recherches sur Internet sont r?alis?es.

Ainsi donc, Google a potentiellement acc?s ? vos courriels, ? des photos satellites de votre maison, aux recherches que vous effectuez sur le Web, aux fichiers pr?sents sur votre ordinateur, ? vos s?quences vid?o, aux revenus publicitaires de votre site et ? vos recherches universitaires.

Le PDG de Google a r?cemment d?clar? (na?vement) : « We are moving to a Google that knows more about you. » Voil? une bonne nouvelle.

? ce sujet, il est int?ressant de lire cet article de Wired qui compare Google au bien aim? Wal-Mart. Rassurant.

Le probl?me dans tout ?a, c’est que Google offre de tr?s bons services, et ce, gratuitement.

Commentaires

commentaires

A propos de admin

avatar

Check Also

« en marche », c’est mal parti !

Se mettre « en marche » avec un caillou dans la chaussure, n’est pas chose facile, mais ...

No comments

  1. avatar

    Est-ce la mort du pojet embryonnaire de service à distance « Google-moi ça » ?

  2. avatar

    Héhé, je l’avais oubliée celle-là ! Non, il faudrait y donner suite !

  3. avatar

    Leur service de localisation géographique a une bien drôle idée de ce à quoi ressemble la planète.

    En partant de la Californie sur Google Maps, si on cherche le Japon, on se rend compte que si on bouge la carte à l’Ouest, à l’Ouest et encore un peu plus à l’Ouest, on se retrouve sur…la côte Est américaine.

    Moi qui m’attendait de trouver le Japon, je me retrouve gros Jean comme devant. Au moins je pourrai mettre la faute sur Google si je suis perdu dans la ville de Tokyo demain.

  4. avatar

    En passant, c’est quoi « Google moi ça » ?

  5. avatar

    Google moi ça, serait un service téléphonique « à la 411 » où tu pourrais téléphoner lorsque tu te poses une question existentielle sans avoir l’autoroute de l’information dans ton entourage immédiat…

    Ça va bien, les claviers japonais ?

  6. avatar

    C’est relatif. Les claviers japonais vont certainement mieux que les clavier français avec leur « azerty ».

    Et puis le Japon, c’est tellement américanisé que le résultat se faire sentir un peu partout, même sur les clavier 🙂