Accueil / A C T U A L I T É / SURPRISE (Etats-Unis) Barack Obama sauv? par le gong nomm? 7,8% ?

SURPRISE (Etats-Unis) Barack Obama sauv? par le gong nomm? 7,8% ?

WASHINGTON ? Le taux de ch?mage am?ricain a chut? ? 7,8 % le mois dernier, passant en dessous des 8% pour la premi?re fois en pr?s de quatre ans. Ceci donne au pr?sident Barack Obama, un coup de pouce, une bouff?e d?oxyg?ne, apr?s avoir ?t??asphyxi??lors du premier d?bat de la pr?sidentielle par son challenger, le r?publicain Mitt Romney.

Potentiel vainqueur de l??lection qui aura lieu le mois prochain ? Sans doute et je suis triste. Pas que je sois un r?publicain ou partisan de Mitt Romney -le droite me?rebute-, simplement parce que l?actuel pr?sident am?ricain a tu? l?Afrique: Libye, Mali. Et aussi parce que je suis un partisan anti-guerre. Mitt Romney, v?ritablement sonn? par la nouvelle, a d?clar? dans un communiqu? que:?Ce n?est pas ce qu?on peut nommer une v?ritable reprise ?.

Le taux de ch?mage a donc diminu? de 8,1 % en raison du nombre de personnes ayant obtenu un emploi, soit exactement, le chiffre de 873.000 emplois trouv?s. C?est un signe encourageant pour une ?conomie qui se bat pour cr?er suffisamment d?emplois. Du coup, le nombre de demandeurs d?emploi s??l?vent d?sormais ??12,1 millions de personnes, le plus petit nombre depuis Janvier 2009. Quand on pense que les Etats-Unis c?est plus de 315 millions d?habitants, et la France qui compte 65 millions d?habitants avec plus de 3 millions de ch?meurs, on est en droit de se poser des questions.

Le d?partement du Travail a d?clar? que les employeurs ont recrut? plus de 114 000 personnes en septembre.?Il a ?galement d?clar? que l??conomie a cr?? 86 000 emplois de plus en juillet et ao?t. Enfin, les salaires ont augment? au courant du mois.?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La réforme de l’assurance-chômage: un durcissement violent

Ci-dessous un article de Nolwen Weiler de Basta !    « Je n’ai jamais vu ça, ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Ces chiffres ne veulent rien dire. D’abord a cause des méthodes employées. mais surtout, parce qu’on met les chiffres qu’on veut . Obama savait pertinemment que ces chiffres seraient publiés, et cela lui a permis de prendre un recul stratégique lors du débat télévisé contre Romney.

    Tout ça est manipulé sans espoir que l’on sache jamais la vérité. Simple coquetterie intellectuelle de ma part de m’y intéresser encore et je pourrais me mettre incessamment à la poésie.

    PIerre JC Allard