Accueil / A C T U A L I T É / Super Prozac pour les militaires am?ricains

Super Prozac pour les militaires am?ricains

Super Prozac pour les militaires am?ricainsLe Pentagone semble ?tre de plus en plus pr?occup? par l’augmentation exponentielle des cas de suicides frappant l’arm?e am?ricaine. Le ph?nom?ne ne cesse de prendre de l?ampleur depuis plusieurs ann?es et les m?decins travaillant sur le dossier n?ont pu que constater l?impasse de toutes les ?tudes men?es jusque-l? sur le sujet. Ce sont ainsi 154 soldats am?ricains qui se sont donn? la mort entre le 3 juin 2011 et le 3 juin 2012. Un chiffre ? comparer aux 134 suicides sur la m?me p?riode un an auparavant.? Le mois de juillet 2012 bat m?me tous les records, avec 26 cas recens?s, soit presque un par jour.

Analyser les causes r?elles de cette ???pid?mie?? n’est pas facile, tant la situation semble ?tre engendr?e par un large ?ventail de param?tres qui interagissent les uns avec les autres, allant de la ? peur d?aller au front?? ? l’abus de drogues de synth?se, en passant par les troubles mentaux cons?cutifs aux atrocit?s commises sur les diff?rents th??tres ou les difficult?s ?rencontr?es par les ? v?t?rans ? au moment de se r?ins?rer dans la soci?t?.

Plut?t que de s?attaquer aux causes profondes du probl?me en tentant de le r?soudre l? o? il se trouve, le gouvernement ?tatsunien a pr?f?r? ne pas renoncer aux principes qui ont pr?sid? jusque-l? aux destin?es de l?Empire. C?est pourquoi l?arm?e ?tasunienne a octroy? la coquette somme de trois millions de dollars ? l?universit? d?Indiana pour d?velopper un m?dicament ? base de thyr?ostimuline (TSH). Cette hormone aurait des effets b?n?fiques sur l?humeur et ne pouvait s?administrer jusqu?? aujourd?hui que par le biais de douloureuses ponctions lombaires.

Le projet, s?il est men? ? son terme, est de proposer cette hormone sous forme de spray. Il suffirait ainsi pour les militaires de l?Empire de faire usage de leur inhalateur pour recouvrer la joie de vivre et oublier comme par enchantement la r?alit? du combat men? par l?imp?rialisme des temps modernes. Quelle importance les ennemis tu?s, les enfants tortur?s et les femmes viol?es?!? Il n?y aura pas de place pour d?autres sentiments que l?all?gresse, fusse-t-elle artificielle, et le ballet des bombardiers, des drones et des patrouilles pourra reprendre son macabre cours. Dans la joie?!

Capitaine Martin?

http://www.resistance-politique.fr/article-super-prozac-pour-les-militaires-americains-109510658.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Contrôle routier inopiné

Il est bien loin le temps où un gendarme qui arrêtait un véhicule, gratifiait ses ...

2 Commentaire

  1. avatar

    C’est inquiétant,la TV patriote aurait dû les calmer, les rassurer.

  2. avatar

    Tous les médicaments à inventer ne seront d’aucune efficacité à long terme sur le moral de la troupe et aussi sur leur comportement suite aux combats engagés. C’est de l’argent perdu et une aubaine pour les industries pharmaceutiques.Les troubles ressentis aprés les guerres sont logiques mais ne conduisent pas au suicide ou cas grave à l’assassinat.Cette tendance émane dans la majorité des cas de sentiments de culpablité ou de la contrainte physique ou morale qui oblige le combattant à executer des taches auquelles il n’est pas préparé ou qu’il estime contraires à la valeur humaine.
    Pour se prémunir contre le sucide au sein des Armées,il n’est pas necessaire d’inventer les sortes de drogues susceptibles d’adoucir l’humour du combattant avec des effets secondaires non encore connus,mais il s’agit simplement de les engager dans des guerres qui sont justes dans lesquelles le soldat se sent en droit de défendre ses proches,sa famille et son pays directement menacés. L’envoyer à des milliers de Km pour tuer des gens en toute impunité n’est pas un argument qui justifiera moralement ses actes.