Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Silicon Valley – Manger liquide pour travailler plus

Silicon Valley – Manger liquide pour travailler plus

Un repas de Soylent sous forme de shake.

Photo SOYLENT

Vous vous souvenez sans doute de ce célèbre slogan – En France on a pas de pétrole, mais on a des idées – Bon ça c’était avant, aujourd’hui les Français n’ont toujours pas de pétrole mais des idées noires. Car hélas, cela fait bien longtemps que les Gaulois ont égaré la formule de la potion magique du druide Panoramix.

Heureusement que la Vallée du silicium vient à notre secours avec des idées « géniales » et nouvelles tous les jours ! Comme par exemple se doper à l’adderall pour tenir plus longtemps éveillé et ainsi pouvoir travailler plus. Remarquez que l’idée du travailler plus pour gagner plus n’est pas nouvelle. Un génie politique de l’hexagone l’avait déjà inventé en 2007… Et avait été élu sous les hourras de la foule. Et pour une fois qu’un Français trouvait une idée originale, il se fait virer 5 ans plus tard par les électeurs ingrats.

Non décidément, l’avenir se prépare aux Etats-Unis. Tenez, encore hier une information de la plus haute importance passait sur France info à l’heure du petit déj. En effet, quelques milliers d’Américains et d’expatriés ont trouvé la solution pour travailler encore plus. Il paraît même que c’est « très tendance » et annonciateur d’un véritable changement culturel. Sauf peut-être pour les Français qui travaillent sur « the Valley », qui ont gardé l’habitude probablement considérée comme rétrograde en Californie, de consommer un vrai repas à la pause déjeuner.

En fait pour gagner du temps, certains travailleurs acharnés des startups ingurgitent un substitut de repas hyper protéiné sous forme liquide qui ressemblerait à de la pâte à crêpe. Un Français installé dans une région qui appartenait dans le passé aux Amérindiens Ohlone,  déclarera après avoir goûté le produit… « dégueulasse ! ».

Mais c’est quoi au juste ce truc pâteux infect « fabriqué par des entreprises  qui « s’appellent Soylent, Schmoylent ou Schmilk… des startups à peine réglementées par la FDA (Food and Drug Administration) grâce à leur statut de compléments alimentaires, qui utilisent des ingrédients déjà approuvés individuellement. A la différence des shakes populaires dans le monde du fitness, elles proposent un équilibre glucides/lipides/protéines calculé pour répondre aux besoins alimentaires quotidiens, le tout pour moins de 10 dollars par jour pour 2.000 calories. »

Bien-sûr, divers substituts de repas existent déjà, mais ils ciblent plutôt les personnes désireuses de perdre du poids. Bien entendu, rien ne dit que cette mode liquide aura du succès en Amérique ou ailleurs, car paraît-il, vous pouvez aussi trouver des dizaines de restaurants français dans la Silicon Valley.

Pour conclure – N’avez-vous jamais remarqué que depuis déjà pas mal de temps, pas un jour ne passe sans qu’un média ne nous bassine avec cette extraordinaire Silicon Valey. Les responsables politiques aussi d’ailleurs, ne ratent jamais une occasion de nous en parler. Mais quel menu immangeable sont-ils encore en train de nous mijoter ?

Source France info et 20 minutes

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Langouët : le village écologique modèle en lutte contre le glyphosate

Il y a quelques semaines, le maire de Langouët a une nouvelle fois fait parler ...